Dalila (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dalila.

Dalila

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dalila endort Samson sur ses genoux,
d'Alexandre Cabanel (1878)

דְּלִילָה

Nationalité Philistine

Compléments

Samson (son amant)

Dalila (en hébreu : דְּלִילָה, nom signifiant « guide » ou دلیله « coquette » en arabe) est l'un des personnages féminins de la Bible. Elle fait partie des figures féminines fatales de la religion juive car elle est sollicitée afin de soutirer le secret de sa force à Samson qui l'aime. Le récit biblique se trouve dans le Livre des Juges, au chapitre 16.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Samson l'Israélite aime Dalila dans la vallée de Sorek[1]. Les princes des Philistins, ennemis d'Israël, proposent à Dalila chacun mille et cent sicles d'argent si elle découvre le secret de la grande force de Samson[2]. Elle essaie par trois fois de lui soutirer ce secret mais à chaque fois, Samson lui ment. Lorsque Dalila lui demande pour la quatrième fois de partager avec elle son secret, Samson s'impatiente et cède en lui révèlant que sa force vient de sa chevelure de nazir car il est consacré et dévoué à Dieu[3].

Dalila le trahit alors. Elle envoie chercher les princes philistins pour leur annoncer qu'elle connaît le secret de la force de Samson. Ils lui versent l'agent promis[4]. Dalila endort Samson sur ses genoux et lui coupe ses sept tresses. Samson perd sa force[5] et le secours du Dieu. Les Philistins le saisissent, lui crèvent les yeux et le jettent dans la prison de Gaza[6].

Arts[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jg 16,4
  2. Jg 16,5
  3. Jg 16,17
  4. Jg 16,18
  5. Jg 16,19
  6. Jg 16,21

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :