Abimelech (juge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abimelech.
Abimelech
Abimelech, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Abimelech, d'après le Promptuarii Iconum Insigniorum (1553)
Titre
Sixième juge d'Israël
-1236-1233
Prédécesseur Gédéon
Successeur Thola
Biographie
Nom de naissance אֲבִימֶלֶךְ
Lieu de naissance Sichem
Lieu de décès Tébetz
Nationalité Israélite
Père Gédéon
Fratrie 70 demi-frères dont Jotham

Abimelech (ou Abimélec, de l'hébreu אֲבִימֶלֶךְ) est un juge d'Israël, fils naturel de Gédéon.

Présentation[modifier | modifier le code]

Gédéon a soixante-dix fils de ses différentes épouses[1] et un fils naturel, Abimelech, de sa servante et concubine de Sichem[2]. À sa mort, les enfants d'Israël se détournent de Dieu et rendent un culte à Baal[3].

Abimelech se rend à Sichem et convainc les frères de sa mère de le choisir pour roi plutôt que d'être gouvernés par les soixante-dix fils légitimes de Gédéon[4]. Les oncles répètent ces paroles aux habitants de Sichem qui se laissent convaincre à leur tour[5]. Abimelech reçoit soixante-dix sicles d'argent qui lui permettent de recruter des mercenaires afin de tuer les soixante-dix fils de Gédéon[6]. Seul Jotham, plus jeune fils de Gédéon, réchappe du massacre[7]. Abimelech est proclamé roi par les habitants de Sichem[8] et Jotham le maudit[9] lui et les Sichémites, et prend la fuite pour Beer[10].

Abimelech ne gouverne que trois ans, de -1236 à -1233. Dieu provoque des dissensions entre Abimelech et son peuple, punissant ainsi le roi du meurtre de ses demi-frères et les Sichémites de leur manque de loyauté envers la maison de Gédéon. Chassé par les Sichémites, Abimelech reprend la ville et la détruit. Il poursuit sa route vers Tébetz. Désireux d'asseoir son pouvoir, il assiège la ville[11]. En s'approchant de la forteresse, Abimelech reçoit sur la tête une lourde pierre lancée d'une tour par une femme[12]. Grièvement blessé, Abimelech demande à son écuyer de l'achever afin qu'on ne puisse pas dire qu'il a été tué par une femme[13]. Ainsi s'accomplit la malédiction de Jotham[14]. Cet épisode traduit la versatilité du peuple d'Israël avant l'avènement d'un roi unique[11].

Thola succède à Abimelech[15].

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jg 8,30
  2. Jg 8,31
  3. Jg 8,33
  4. Jg 9,2
  5. Jg 9,3
  6. Jg 9,4
  7. Jg 9,5
  8. Jg 9,6
  9. Jg 9,20
  10. Jg 9,21
  11. a et b Histoire visuelle de la Bible, National Geographic, Les Nouveaux Essentiels,‎ octobre 2013, 512 p. (ISBN 9782822900331)
  12. Jg 9,53
  13. Jg 9,54
  14. Jg 9,57
  15. Jg 10,1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :