Barac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barak.

Barac

Description de cette image, également commentée ci-après

Débora envoie Barac au combat,
miniature extraite du Psautier de saint Louis (XIIIe siècle)

בָּרָק

Naissance Kédesch-Nephthali[1]
Nationalité Israélite
Activité principale Général d'armée
Ascendants
Abinoam, son père[1]

Compléments

Contemporain de Débora, de Yaël, de Siséra et de Yabin

Barac, Baraq ou Barak (hébreu : בָּרָק, « éclair », cf. arabe barq), est un personnage du livre des Juges.

Présentation[modifier | modifier le code]

Barac est le général de l'armée des Hébreux sous le commandement de Débora, prophétesse et juge d'Israël. Il lutte contre les armées cananéennes et finit par obtenir une victoire définitive sur les troupes de Siséra et du roi Yabin.

Récit Biblique[modifier | modifier le code]

Débora, juge d'Israël, demande à Barac d'aller sur le mont Thabor et d'y lever une armée de dix mille hommes parmi la tribu de Nephthali et la tribu de Zabulon[1]. Elle prophétise qu'il vaincra l'armée de Siséra, général de l'armée de Yabin, roi d'Hazor, mais que ce sera une femme qui tuera Siséra en personne[2].

Barac s'exécute et défait l'armée cananéenne, mais Siséra réussit à s'enfuir[3]. Yaël, la femme d'Haber le Kénite, recueille Siséra et réalise la prophétie en le tuant dans son sommeil grâce à un piquet de tente qu'elle lui plante dans la tête à l'aide d'un marteau[4]. Elle montre à Barak le corps de Siséra étendu dans sa tente[5].

À la suite de cette victoire, le roi Yabin est assassiné le le peuple d'Israël triomphant, ce qui offre au pays une période de paix de quarante ans[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jg 4,6
  2. Jg 4,9
  3. Jg 4,15
  4. Jg 4,21
  5. Jg 4,22
  6. Jg 4,31

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :