Semeï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Semeï
Blason de Semeï
Héraldique
Semeï vu de la rue Shararim.
Semeï vu de la rue Shararim.
Administration
Pays Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Province (oblys) Kazakhstan-Oriental
Démographie
Population 312 075 hab. (2014[1])
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 00″ N 80° 16′ 00″ E / 50.433333, 80.26666750° 26′ 00″ Nord 80° 16′ 00″ Est / 50.433333, 80.266667  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kazakhstan

Voir sur la carte Kazakhstan administrative
City locator 14.svg
Semeï

Semeï (en kazakh Семей et en russe Семей) est une ville de l'oblys du Kazakhstan-Oriental, dans le nord-est de la République du Kazakhstan. Semeï s'est appelée Semipalatinsk jusqu'en 1994. Sa population s'élève à 312 075 en 2014[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

La ville s'est développée au confluent de l'Oulba et de l'Ertis, affluent majeur de l'Ob. Semeï est située dans la région du Kazakhstan-Oriental à environ 530 km de la frontière Russie-Chine-Kazakhstan. Semeï est située à 240 km de distance d'Öskemen.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Sémeï est très continental (fortes amplitudes thermiques saisonnières) et sec. Les précipitations sont réparties de manière assez uniforme sur l'ensemble de l'année, juillet étant le mois le plus arrosé, mais le total des précipitations annuelles est faible (268 mm/an). La neige recouvre le sol en moyenne 132 jours par an de la mi-novembre à la fin mars. La hauteur de neige peut atteindre 126 cm à la fin de l'hiver.

  • Température record la plus froide: -48.6°C (nov 1910)
  • Température record la plus chaude: 42.5°C (aou 2002)
  • Nombre moyen de jours avec de la neige dans l'année: 86
  • Nombre moyen de jours de pluie dans l'année: 86
  • Nombre moyen de jours avec de l'orage dans l'année: 22
  • Nombre moyen de jours avec tempête de neige dans l'année: 12
Relevé météorologique de Sémeï (Semipalatinsk)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −19,4 −19,4 −12,9 0,2 6,5 12 14,5 11,6 5,6 −0,5 −9,3 −15,8 −2,2
Température moyenne (°C) −14,4 −14 −7,5 6,4 14,2 19,8 21,8 19 12,6 4,7 −5 −11,1 3,9
Température maximale moyenne (°C) −9,7 −8,5 −1,3 13,3 21,5 26,8 28,5 26,4 20,4 11,3 −0,1 −6,8 10,1
Précipitations (mm) 15 17 14 16 28 29 45 23 16 21 23 21 268
Source : Le climat à Sémeï (en ° C et mm, moyennes mensuelles)Pogoda.ru.net


Histoire[modifier | modifier le code]

L'implantation russe[modifier | modifier le code]

Semeï est fondée en 1718, comme fort avancé des Cosaques de l'armée russe sur la rivière Irtych, près d'un ancien monastère bouddhiste en ruines. Jusqu'en 1782, la place est nommée Semipalatkoi (russe : Семипалаткой)[2],[3]. Le nom venait des sept bâtiments qui composent le monastère, (russe : Семь Палат). La traduction littérale du nom russe de la ville est « aux sept bâtiments », bien que plus tard on retrouvera les traces de 9 ou 10 bâtiments[3]. Le fort est fréquemment inondé lors des crues de la rivière Irtych alimentées par la fonte des neiges du massif de l'Altaï. En 1778, la garnison et le fort sont déplacés de 18 km en amont, à un endroit moins sujet aux inondations. La ville connaît une croissance des constructions autour du fort, en profitant économiquement de sa position sur la rivière et de son statut de base avancée de l'Empire russe pour commercer avec les peuples nomades d'Asie centrale. À partir de 1854, la ville est le centre administratif de la zone. À la fin du XIXe siècle, on y exile des opposants politiques[2].

Le centre d'expérimentation nucléaire[modifier | modifier le code]

À l'époque soviétique, la ville de Semipalatinsk servait de centre pour les essais nucléaires de l'Armée soviétique. Les expérimentations avaient lieu à 150 km à l'ouest de la ville, en plein milieu de la steppe kazakhe, dans ce qu'on appelle le polygone nucléaire de Semipalatinsk.

Entre 1949 et 1989, 468 explosions nucléaires ont eu lieu dans la zone d'essais dont 125 à l'air libre. La ville a gardé les infrastructures scientifiques et technologiques liées à son statut de ville-laboratoire ainsi qu'une université de bon niveau. En contrepartie, Semeï et sa banlieue ont des taux de radioactivité extrêmement inquiétants. Le nombre de cancers, de leucémies chez les enfants et de malformations à la naissance est tout aussi effrayant.

Les radiations nucléaires issues du polygone de Semipalatinsk provoqueraient des troubles de santé à plus d'un Kazakh sur 10. De nombreux bébés souffrant de malformations congénitales sont abandonnés par leurs parents[4].

De Semipalatinsk à Semeï[modifier | modifier le code]

Semipalatinsk devient kazakh lors de l'indépendance du Kazakhstan de la Communauté des États indépendants en 1991, elle change de nom en 1994 pour devenir Semeï.

Semeï était la capitale de l'oblys de Semeï jusqu'à la fusion administrative de celui-ci avec l'oblys du Kazakhstan-Oriental en 1999. La capitale du nouvel oblys est Öskemen.

Semeï abrite une Université d'État et l'Académie d'État de médecine.

Population[modifier | modifier le code]

Croissance démographique[modifier | modifier le code]

Semipalatinsk connaît une croissance démographique régulière au XXe siècle jusqu'à la dislocation de l'Union soviétique. Sa population chute ensuite brutalement au cours des années 1990, mais amorce une nette reprise dans les premières années du XXIe siècle.


Recensements (*) ou estimations de la population[5]

Évolution démographique
1881 1897* 1926* 1939* 1959* 1970*
17 820 26 246 56 100 109 700 156 110 235 735
1979* 1989* 1999* 2009* 2011 2012
282 574 334 402 269 574 299 264 304 531 305 795


Composition ethnique[modifier | modifier le code]

La composition ethnique de la circonscription urbaine (au 1 janvier 2010) est[6],[7]:

Ethnie Membres taux
Kazakhs 200 386 63,23%
Russes 94 868 29,93%
Tatars 11 645 3,67%
Allemands 3 136 0,99%
Ukrainiens 2 425 0,77%
Biélorusses 675 0,21%
Ouïghours 467 0,15%
Coréens 392 0,12%
Ouzbeks 358 0,11%
autres 2 587 0,82%
Total 216 939 100,00%

Infrastructures et économie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Semeï est une plaque tournante du transport de l'est du Kazakhstan. Le Turksib qui va de Novosibirsk à Arys traverse la ville. Semeï possède deux gares offrant des liaisons nationales avec Astana, Almaty et Pavlodar, et avec Barnaul et Novossibirsk en Russie[8].

La rivière Irtysh est traversée par trois pont à Semeï. En 1998-2002, on y a construit l'un des plus longs ponts suspendus au monde, sa longueur totale de 1086 mètres le classe au 33ème rang mondial[9].

La ville est reliée par bus avec les autres villes centrales du Kazakhstan : Öskemen, Pavlodar, Astana, Taldyqorghan, Karaganda et et de la Russie: Rubtsovsk, Barnaul, Tomsk, et Omsk.

L'aéroport de Semeï dessert Astana, Almaty, Ajagus Öskemen et Moscou.

Industrie[modifier | modifier le code]

L'industrie de Semeï est surtout représentée par les constructions mécaniques et l'élaboration de matériaux de construction : on y trouve de multiples cimenteries, des laminoirs pour les armatures de béton armé, des ateliers d’équarrissage du marbre, du graniteet de l'ardoise. La ville compte aussi de nombreuses mégisseries : la SARL Semspezsnab produit les uniformes de l'armée et des frontaliers kazakhs. C'est également là que sont tissés les costumes traditionnels kazakhs. L'industrie agroalimentaire locale conditionne le lait, les boissons alcoolisées (vodka et bière) et la viande pour le marché kazakh. Outre une usine, les boulangeries Vostok ont leur siège social à Semei.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Sur les 27 700 km2 de la région dont dépend Semeï, 747,3 ha étaient cultivés en 2009 pour la production de céréales, 3 013 ha par la culture de la pomme de terre et 1 294 ha par les cultures maraîchères. Le secteur agricole 7 277 tonnes de viande, 14 285 tonnes de lait, 50,8 millions d'œufs et 356 tonnes de laine[10].

Culture[modifier | modifier le code]

La proximité de la frontière avec la Russie donne à la ville une atmosphère plus russe que le reste du pays. Aujourd'hui, Semeï est une ville universitaire active.

Éducation[modifier | modifier le code]

L'enseignement supérieur est représenté par six universités: l'Université nationale de Semeï (ru), l'Université nationale de médecine de Semeï (ru) , l'Institut national pédagogique de Semeï (ru), l'Académie Kazakhe des finances et de l'économie, l'Université kazakhe de droit et un établissement de l'Université Kaynar[11].

Théâtres[modifier | modifier le code]

La ville a deux théâtres: le théâtre Abaï en langue kazakhe et le théâtre Dostoïevski en langue russe.

Musées[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Semeï.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) « Численность населения Республики Казахстан по областям », городам и районам на,‎ (consulté le 11 mars 2015)
  2. a et b (ru) « Semipalatinsk », Bolšaja sovetskaja entsiklopedijan (BSE),‎ 1969—1978 (consulté le 11 mars 2015)
  3. a et b (ru) « Semipalatinsk, Slovar sovremennih geografitšeskih nazvanii 2006 », Geografitšeskaja entsiklopedija (consulté le 11 mars 2015)
  4. FRÉDÉRICK LAVOIE, « Nucléaire soviétique : les victimes oubliées », la presse.ca,,‎ (consulté le 11 mars 2015)
  5. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 sur » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur pop-stat.mashke.org
  6. (ru) « Численность населения Республики Казахстан по областям, городам и районам, полу и отдельным возрастным группам, отдельным этносам на начало » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Агентство Республики Казахстан по статистике, 2010
  7. (en) « Composition ethnique du Kazakhstan », Tim Bespyatov,‎
  8. (en) « Transports à Semeï », www.lonelyplanet.com
  9. « Pont suspendu de Semipatalinsk », Structurae (consulté le 11 mars 2015)
  10. (ru) site du bourgmestre de Semeï
  11. (ru) « Высшее и профессиональное образование », Ville de Semeï (consulté le 11 mars 2015)
  12. « Бельгийский Ипр и казахстанский Семей стали городами-побратимами », Казинформ,‎ 16 марта 2012 (consulté en 11 апреля 2012)
  13. « Города-партнеры », Сайт администрации Санкт-Петербурга,‎ (consulté en 4 февраля 2013)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fiodor Dostoïevski a passé 5 ans en exil à Semipalatinsk entre 1854 et 1859, en tant que caporal dans le bataillon de la septième ligne de la garnison.
  2. Abaï Kounanbaïouly ou Kounanbaïev (1845-1904), le père de poésie moderne kazakh a suivi ses études à Semipalatinsk.
  3. Wladimir Klitschko est né à Semipalatinsk en 1976.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]