Coréens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coréens

Description de cette image, également commentée ci-après

Mariage traditionnel coréen
Populations significatives par région
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 50 062 000
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord 24 051 218
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2 336 771[1]
Drapeau des États-Unis États-Unis 2 102 283[1]
Drapeau du Japon Japon 904 512[1]
Drapeau du Canada Canada 223 322[1]
Drapeau de la Russie Russie 222 027[1]
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 175 939[1]
Drapeau de l'Australie Australie 125 669[1]
Drapeau des Philippines Philippines 115 400[1]
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 103 952[1]
Population totale env. 80 millions
Autres
Langues

Coréen

Religions

Christianisme, bouddhisme, confucianisme, cheondoïsme, chamanisme coréen

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple coréen. Pour la langue coréenne, voir Coréen.

Les Coréens sont un peuple asiatique parlant la langue coréenne et dont la majeure partie vit dans la péninsule de Corée, divisée en Corée du Nord et en Corée du Sud.

Il existe par ailleurs une minorité coréenne en Chine (chinois simplifié : 朝鲜族 ; chinois traditionnel : 朝鮮族 ; pinyin : Cháoxiǎn zu), de l'autre côté de la frontière, où elle a le statut de minorité nationale, ainsi qu'en Sibérie (Russie) et au Kazakhstan.

Pendant la colonisation japonaise en Corée, de nombreux Coréens ont émigré, de force ou non, vers le Japon où leurs descendants vivent encore, ainsi que des immigrants coréens plus récents. Le statut social et politique de ces Coréens-Japonais (Zainichi Kankokujin, de nationalité sud coréenne, Zainichi Chosenjin, de nationalité nord coréenne, les deux catégories représentant 613.791 personnes en 2003, sans compter les personnes naturalisées, une dizaine de milliers par an, et les enfants de mariages mixtes, de nationalité japonaise) constitue un problème important pour la société japonaise qui les considère comme des étrangers quelle que soit leur génération d'arrivée.

De nombreux Coréens ont émigré aux États-Unis, l'un d'entre eux, Jay Kim, a même été élu (républicain) au Congrès de 1992 à 1998 et a tenté, quelques années plus tard, de se présenter à l'élection au poste de maire à Séoul.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) 재외동포현황/Current Status of Overseas Compatriots, Ministry of Foreign Affairs and Trade,‎ 2009 (lire en ligne). Les chiffres donnés sont ceux de 2009.