Kazakh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue kazakhe. Pour le peuple kazakh, voir Kazakhs.
Kazakh
Қазақ тілі, Қазақша
Qazaq tili, Qazaqşa
Pays Kazakhstan, Chine, Mongolie, Russie
Nombre de locuteurs 11,5 millions
Typologie SOV
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Codes de langue
ISO 639-1 kk
ISO 639-2 kaz
ISO 639-3 kaz
IETF kk

Le kazakh (parfois orthographié kazakhe ou qazaq) est une langue appartenant à la famille des langues turques. Il est parlé par les Kazakhs en Asie centrale, principalement au Kazakhstan, où il est la langue nationale, et dans la région autonome du Xinjiang en Chine. Le kazakh est écrit de différentes manières : avec une variante de l’alphabet latin proche de celle utilisée en turc, en alphabet arabe modifié (en Chine, en Iran, une petite partie de la Mongolie, en Afghanistan) et en cyrillique agrémenté de 9 lettres supplémentaires (Ә, Ғ, Қ, Ң, Ө, Ұ, Ү, Һ, І), qui est l’écriture officielle au Kazakhstan. Le kazakh est particulièrement proche du kirghiz.

Écriture[modifier | modifier le code]

Le kazakh s’est d’abord écrit en alphabet arabe, mais l’alphabet latin fut imposé en 1927, puis l’alphabet cyrillique en 1940. En 2006, le président kazakh Noursoultan Nazarbayev a annoncé sa volonté de repasser à l’alphabet latin, mais l’alphabet cyrillique est toujours officiel[1].

Exemple : l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme dans les différents alphabets kazakhs
Arabe Cyrillique Translittération Traduction
بارلىق ادامدار تۋمىسىنان ازات جانە قادىر‐قاسىييەتى مەن كۇقىقتارى تەڭ بولىپ دۇنىييەگە كەلەدى. ادامدارعا اقىل‐پاراسات، ار‐وجدان بەرىلگەن، سوندىقتان ولار بىر‐بىرىمەن تۋىستىق، باۋىرمالدىق قارىم‐قاتىناس جاساۋلارى ٴتىيىس. Барлық адамдар тумысынан азат және қадір-қасиеті мен кұқықтары тең болып дүниеге келеді. Адамдарға ақыл-парасат, ар-ождан берілген, сондықтан олар бір-бірімен туыстық, бауырмалдық қарым-қатынас жасаулары тиіс. Barlıq adamdar twmısınan azat jäne qadir-qasïyeti men quqıqtarı teñ bolıp dünïyege keledi. Adamdarğa aqıl-parasat, ar-ojdan berilgen, sondıqtan olar bir-birimen twıstıq, bawırmaldıq qarım-qatınas jasawları tïis. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Alphabet kazakh cyrillique[modifier | modifier le code]

Disposition de clavier kazakhe

L’alphabet kazakh est basé sur l’alphabet russe, mais comporte neuf lettres en plus pour noter des sons propres au kazakh : Ә, Ғ, Қ, Ң, Ө, Ұ, Ү, Һ et І.

Lettre Équivalent latin Prononciation (API)
А а a [a]
Ә ә ä [æ]
Б б b [b]
В в v [v]
Г г g [ɡ]
Ғ ғ ğ [ʁ]
Д д d [d]
Е е e [ɘ]
Ё ё yo [jo]
Ж ж j [ʒ]
З з z [z]
И и ï [əj, ɘj]
Й й y [j]
К к k [k]
Қ қ q [q]
Л л l [l]
М м m [m]
Н н n [n]
Ң ң ñ [ŋ]
О о o [ʊ]
Ө ө ö [ʉ]
П п p [p]
Р р r [r]
С с s [s]
Т т t [t]
У у w [w, ʊw, ʉw]
Ұ ұ u [ʊ]
Ү ү ü [ʉ]
Ф ф f [f]
Х х x [χ]
Һ һ h [h]
Ц ц c [t͡s]
Ч ч ç [t͡ʃ]
Ш ш ş [ʃ]
Щ щ şç [ʃʃ]
Ъ ъ (ʼ)
Ы ы ı [ə]
І і i [ɘ]
Ь ь (ˮ)
Э э é [e]
Ю ю yu [ju]
Я я ya [ja]

Les lettres В, Ё, Ц, Ч, Щ, ъ, Ь et Э se retrouvent surtout dans des mots étrangers, empruntés le plus souvent au russe.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Certaines consonnes kazakhes ne peuvent apparaître que devant certaines voyelles : Г et K ne se trouvent que devant les voyelles antérieures (Ә, Е, И, І, Ө, Ү) tandis que Ғ, Қ et Х n’apparaissent que devant une voyelle postérieure (А, Ё, Ы, О, Ұ, Ю, Я).

La lettre У se prononce [w] avant une voyelle ou en fin de mot, [ʊw] après une voyelle antérieure et [ʉw] après une voyelle postérieure[2].

Harmonie vocalique[modifier | modifier le code]

L’harmonie vocalique, typique des langues turques, est présente en kazakh. Selon ce principe, un même mot ne peut pas contenir à la fois des voyelles antérieures et des voyelles postérieures. Pour cette raison, les suffixes ont généralement au moins deux formes : par exemple, le suffixe du pluriel est -lar après une voyelle postérieure mais -ler après une voyelle antérieure.

Le kazakh familier distingue un deuxième type d’harmonie vocalique basé sur l’arrondissement des voyelles : өмір ömir (« vie ») est ainsi prononcé ömür.

L’harmonie vocalique souffre de nombreuses exceptions parmi les mots empruntés (principalement au russe) : un mot tel que республика respublïka (« république ») contient à la fois des voyelles antérieures et postérieures[3].

Assimilation[modifier | modifier le code]

L’assimilation joue un rôle dans la forme que prennent certains affixes. Généralement, les suffixes ont (en plus des formes dues à l’harmonie vocalique) deux ou trois variantes, l’une commençant par une consonne sourde, l’autre par une consonne sonore et la troisième (quand elle existe) employée après une voyelle. C’est le cas du suffixe pluriel : le l initial n’est utilisé qu’après une voyelle ; il devient d après une consonne sonore et t après une consonne sourde : ainsi, le pluriel de үй üy (« maison ») est үйлер üyler, mais celui de адам adam (« homme ») est адамдар adamdar.

Dans certains cas, le suffixe ne change pas mais provoque une modification de la dernière consonne du mot auquel il est attaché :

  • П, К et Қ sont voisés en Б, Г et Ғ entre deux voyelles ou au contact d’une consonne sonore dans un mot composé : құлақ qulaq (« oreille ») → құлағым qulağım (« mon oreille ») ;
  • Б, Ғ et Д sont dévoisés en П, Қ et Т quand ils sont suivis d’un affixe commençant par une consonne sourde[4].

Grammaire[modifier | modifier le code]

Le kazakh, comme les autres langues turques, est une langue agglutinante, c’est-à-dire qu’elle utilise de nombreux suffixes là où on utilisera souvent plusieurs mots en français. Par exemple, « dans mes maisons » peut être exprimé en un seul mot en kazakh : үйлерімде üylerimde. Üy signifie « maison », -ler indique le pluriel, -im est un suffixe possessif de première personne (correspondant à « mon », « ma », « mes ») et -de marque le locatif (qui se traduit souvent par « dans »).

Le kazakh n’a pas de genre grammatical mais il distingue le singulier et le pluriel. Il possède sept cas :

Noms[modifier | modifier le code]

Comme dit précédemment, le pluriel est indiqué par le suffixe -ler qui peut prendre six formes différentes en raison de l’assimilation et de l’harmonie vocalique :

  • -лар/-лер après une voyelle,
  • -дар/-дер après une consonne sonore,
  • -тар/-тер après une consonne sourde.

Suffixes possessifs[modifier | modifier le code]

En kazakh, la possession est indiquée par un suffixe qui s’ajoute à l’objet possédé[5].

Suffixes possessifs kazakhs
Nombre Personne Après une voyelle Après une consonne
Singulier 1re -ым, -ім
2e (familière) -ың, -ің
2e (polie) -ңыз, -ңіз -ыңыз, -іңіз
3e -сы, -сі -ы, -і
Pluriel 1re -мыз, -міз -ымыз, -іміз
2e (familière) -ңдар, -ңдер -ыңдар, -іңдер
2e (polie) -ңіздер, -ңыздар -іңіздер, -ыңыздар
3e -сы, -сі -ы, -і

Par exemple :

  • сөздік sözdik « dictionnaire » → сөздігіміз sözdigimiz « notre dictionnaire » ;
  • әке äke « père » → әкем äkem « mon père » ;
  • үй üy « maison » → үйіңіздер üyiñizder « votre maison (à plusieurs personnes que l’on vouvoie) » ;
  • ұл ul « fils » → ұлың ulıñ « ton fils » ;
  • аяқ ayaq « jambe » → аяғы ayağı « sa jambe ».

Cas[modifier | modifier le code]

Les cas sont indiqués par des suffixes attachés aux noms. Ces suffixes ont eux aussi plusieurs formes, selon l’harmonie vocalique et la dernière lettre du mot, et certains ont une forme particulière après le suffixe possessif de la troisième personne du singulier[6]. Les suffixes de cas se placent, le cas échéant, après le suffixe du pluriel et le suffixe possessif.

Suffixes de cas en kazakh
Précédé par Consonne sourde Consonne sonore Voyelle Suf. poss. de 3e pers. du sing.
Nominatif
Génitif -тің, -тың -дің, -дың -нің, -ның -нің, -ның
Datif -қа, -ке -ға, -ге -ға, -ге -на, -не
Accusatif -ті, -ты -ді, -ды -ні, -ны
Locatif -та, -те -да, -де -да, -де -нда, -нде
Ablatif -тан, -тен -дан, -ден -нан, -нен -нан, -нен
Instrumental -пен -бен -мен -мен

Le suffixe de l’instrumental a la particularité de ne pas respecter l’harmonie vocalique : la forme *-man n’existe pas.

Exemples de mots déclinés
Sens livre Almaty mot lait
Nominatif кітап Алматы сөз сүт
Génitif кітаптың Алматының сөздің сүттің
Datif кітапқа Алматына сөзге сүтке
Accusatif кітапты Алматыны сөзді сүтті
Locatif кітапта Алматыда сөзде сүтте
Ablatif кітаптан Алматынан сөзден сүттен
Instrumental кітаппен Алматымен сөзбен сүтпен

Pronoms personnels[modifier | modifier le code]

Le kazakh a huit pronoms personnels : au singulier comme au pluriel, il y a deux pronoms pour la deuxième personne, un familier et un poli (équivalent au vouvoiement français). Ils se déclinent comme les noms, mais présentent quelques irrégularités[7].

Nombre Singulier Pluriel
Personne 1re 2e 3e 1re 2e 3e
Familier Poli Familier Poli
Nominatif мен сен сіз ол біз сендер сіздер олар
Génitif менің сенің сіздің оның біздің сендердің сіздердің олардың
Datif маған саған сізге оған бізге сендерге сіздерге оларға
Accusatif мені сені сізді оны бізді сендерді сіздерді оларды
Locatif менде сенде сізде онда бізде сендерде сіздерде оларда
Ablatif менен сенен сізден одан бізден сендерден сіздерден олардан
Instrumental менімен сенімен сізбен онымен бізбен сендермен сіздермен олармен

Exemples[modifier | modifier le code]

Mot français Mot kazakh Transcription Prononciation (API)
terre жер jer ʒi̯ɘr
ciel aспан aspan ɑspɑn
bleu көк kök ky̯ʉk
eau cy sw sʊw
feu ot u̯ʊt
homme адам adam ɑdɑm
femme əйел äyel æjel
manger жеу jew ʒi̯ɘw
boire iшу işw ɘʃɘw
grand үлкен ülken ʉlki̯ɘn
petit кiшкентай kişkentaï kɘʃki̯ɘntaj
nuit түн tün tʉn
jour күн kün kʉn

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’alphabet cyrillique bientôt remplacé par le latin ? », Courrier international,‎ 12 novembre 2010 (consulté le 10 octobre 2012)
  2. Krippes 1996, p. 5
  3. Krippes 1996, p. 6–7
  4. Krippes 1996, p. 7–12
  5. Krippes 1996, p. 17
  6. Krippes 1996, p. 13–16
  7. Krippes 1996, p. 19

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cholpan Khoussaïnova et Rémy Dor, Manuel de qazaq : langue et civilisation, L’Asiathèque,‎ 1997 (ISBN 2911053125)
  • (en) Karl A. Krippes, Kazakh grammar with affix list, Dunwoody Press,‎ 1996 (présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :