Saint-Clément (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Clément.
Saint-Clément
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Aubenton
Intercommunalité Communauté de communes du Pays des Trois Rivières
Maire
Mandat
Mathieu Canon
2014-2020
Code postal 02360
Code commune 02674
Démographie
Population
municipale
52 hab. (2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 36″ N 4° 04′ 25″ E / 49.7766666667, 4.0736111111149° 46′ 36″ Nord 4° 04′ 25″ Est / 49.7766666667, 4.07361111111  
Altitude 209 m (min. : 141 m) (max. : 212 m)
Superficie 5,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Saint-Clément

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Saint-Clément

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clément

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clément

Saint-Clément est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Maurice Heyse    
mars 2008[1] en cours
(au 12 mai 2014)
Mathieu Canon   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 52 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
157 164 169 165 196 204 195 191 172
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
170 170 164 169 157 148 136 149 130
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
141 134 125 117 126 127 99 134 139
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
96 80 66 71 69 59 54 53 52
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église fortifiée 13e siècle. Sur la façade au-dessus du portail " pierre posée par messire I.B.de la Fontaine seigneur de ce lieu" 27 octobre 1738.
  • Petit patrimoine réligieux: oratoire, calvaire
  • Petit patrimoine civil: Lavoir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Famille Hardy (de) seigneur de St Clément, d'Ognies

Famille La Fontaine (de) seigneur de St Clément, Neuvizy, Livergny, Lislet
Gilles de La Fontaine décédé en 1629 épouse Marguerite de Monvoiset dont:
Claude de la Fontaine épouse Catherine de Fermont fille de Claude de Fermont sgr de Selles,Saucy,St Morel et Françoise de Tige dont:
Gabriel de la Fontaine décédé le 5 mars 1728 à l'âge de quatre-vingt ans au château de St Clément et inhumé dans l'église épouse Jeanne Catherine de Vignolles dont:

  • Madeleine épouse à St Clément le 28 août 1726 à l'âge de quarante ans François du Testu (fils de Charles, sgr de Cuiry et dame Catherine de Hangest)
  • Henriette sans descendance décédée et inhumée dans l'église à Lislet le 4 septembre 1767 à l'âge de 76 ans.
  • Marie Françoise décédée à St Clément le 1er août 1764 à l'âge de 73 ans et inhumée dans l'église. Elle avait épousé Messire Guillaume Gabriel de Hardy d'Ognies dont Jean-Baptiste de Hardy, Marie-Françoise décédée à st Clément le 18 ventôse (8 mars) 1797, Jean-François décédé à St Clément en 1799 né en 1729, il avait une soeur jumelle Charlotte Françoise.
  • Jean Gabriel seigneur de Lislet décédé en 1740 épouse Charlotte de La Simonne de Saint-Pierre-lès-Franqueville

Gabriel de la Fontaine eu pour seconde épouse Anne de Ronsin et pour troisième Anne Boudinot veuve de Pierre de Ronsin dont:

  • Robert, Lieutenant pour le Roy de la ville et citadelle de Laon, porte étendard des deux cents chevau-légers de la garde du Roy, épouse à St Clément le 7 février 1728 à l'âge de trente et un an, Louise Marthe de Caruel née à Hirson en 1706 fille de François Armand, sgr de Magny et d'Annois, Capitaine Gruyer de la ville et citadelle de Hirson et Marie Jeanne du Fresne.Il décéde en 1740. Dont Jean-Gabriel, seigneur de St Clément, l'un des deux cents chevau-légers de la garde ordinaire du Roy, qui épouse le 29 juillet 1760 à Presles Marie-Louise Frotté de Lignières d'Offémont, fille de Charles Louis Frotté de Lignières vicomte d'Offémont et de Jeanne Elisabeth de Bayard[5] dont deux filles Marie Jeanne Elisabeth née à Presles en 1761 et Louise Henriette née à Presles en 1762, elles seront toutes deux demoiselles de St Cyr. Un fils Jean Gabriel Mery né en 1767.
  • Jean-Baptiste né en 1703, qui posera la pierre du portail, sur laquelle on voit encore son nom gravé, de l'église de St Clément en 1738 épouse en 1743 Catherine Gaudefroy.Il décède à Aubenton le 19 juin 1756 où il est inhumé dans l'église Notre-Dame.Dont Henriette Bonaventure et Julien-Henri qui épouse Jeanne Louise Daudigny dont Alexandre Henri Louis né et baptisé à St Clément le 14 octobre 1770.

référence [6],[7]:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  2. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ 12 mai 2014 (consulté le 12 août 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  5. registre paroisse de Presle et Bove
  6. armorial général d'Hozier
  7. registre paroisse de st Clement


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :