Franz Clement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz Clement

Description de l'image  defaut.svg.
Nom de naissance Franz Joseph Clement
Naissance 18 novembre 1780
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Décès 3 novembre 1842
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur, violoniste, pianiste, chef d'orchestre
Collaborations Ludwig van Beethoven

Franz Joseph Clement, né le 18 novembre 1780 à Vienne où il est mort le 3 novembre 1842, est un violoniste, pianiste et compositeur autrichien, chef d'orchestre au Theater an der Wien et grand ami de Ludwig van Beethoven, qui lui dédia son concerto pour violon.

Violoniste talentueux dès son plus jeune âge, il était surtout connu pour son extraordinaire habileté à jouer des œuvres complexes immédiatement après avoir à peine jeté un coup d'œil sur la partition. Il pouvait parfaitement jouer en virtuose et alterner cela avec un petit numéro à sa façon, comme jouer une sonate sur une seule corde avec le violon tête-bêche.

Un critique musical a dit de lui en 1805 :

« Il n'a certes pas le jeu marqué, audacieux et fort, ni l'archet émouvant, plein de force et de puissance qui caractérisent l'école Rode-Viotti. Au contraire, son jeu est délicat au point d'en être indescriptible, clair et élégant. Il a une tendresse et une précision délicieuses qui lui assurent une place parmi les meilleurs violonistes connus. Mais il a aussi une légèreté toute personnelle qui fait croire qu'il se rie, lorsqu'il joue, des plus incroyables difficultés, avec une sureté qui ne le déserte jamais un instant[1]. »

Il rencontra Beethoven en 1794, lorsque celui-ci vint l'écouter à Vienne alors qu'il n'avait que 14 ans.

C'est lors d'un concert au profit d'une œuvre charitable au Theater an der Wien, le 7 avril 1805, que Beethoven dirigea pour la première fois sa symphonie Eroica. Et c'est lors de ce même concert que Clement joua pour la première fois son concerto pour violon en ré majeur, l'un de ses six concerti connus.

Clement dirigea ensuite le désormais célèbre concerto pour violon de son ami au concert de charité suivant, donné le 23 décembre 1806. Beethoven y aurait travaillé jusqu'à la dernière minute et Clement l'aurait joué sans répétition.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]