2072, les mercenaires du futur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

2072, les mercenaires du futur

Titre québécois Les Centurions an 2001
Titre original I guerrieri dell'anno 2072
Réalisation Lucio Fulci
Scénario Elisa Briganti
Cesare Frugoni
Lucio Fulci
Dardano Sacchetti
Acteurs principaux

Jared Martin (Drake)
Fred Williamson (Abdul)
Howard Ross (Raven)
Eleonora Brigliadori (Sarah)
Cosimo Cinieri (Professeur Towman)

Sociétés de production Regency Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Science-fiction
Sortie Drapeau de l'Italie Italie : 28 janvier 1984
Drapeau de la France France : 21 août 1985 ou 8 janvier 1985
Durée 89 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

2072, les mercenaires du futur ou Les centurions an 2001 au Québec (titre original : I guerrieri dell'anno 2072) est un film de science-fiction italien réalisé par Lucio Fulci, sorti en 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que Rome de 2072 n'est que violence et carnage, une chaîne de télévision invente un jeu de gladiateurs à moto dans une arène, avec des condamnés à mort. Drake, condamné à mort après une machination policière, se retrouve dans l'arène face à trois hommes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source principale de la fiche technique[1] :

Distribution[modifier | modifier le code]

photographie de l'acteur Fred Williamson
Fred Williamson dans le rôle d'Abdul

Source principale de la distribution[6] :


Critiques[modifier | modifier le code]

« Le film s'enfonce hélas dans le ridicule de par son traitement stylistique d'une mollesse affligeante et l'emploi de lumières aveuglantes, d'éclairages surexposés, de loupiotes clignotantes et autres effets stroboscopiques. C'est visuellement fatiguant et surtout totalement inutile. Les décors en toc et les costumes ridicules n'aident pas non plus à s'immerger dans une ambiance futuriste quelconque. »
« 2072 les mercenaires du futur est donc un nanar, un vrai de vrai, le genre ou tout paraît tellement énorme que l’on ne peut au final que sourire devant tant d’absurdité. Le pire c’est qu’au final avec tant de médiocrité on ne s’ennuie pas. »
« ...Bref, c'est fin nul, et Bernard Minet serait presque inspiré d'en refaire la partition, tant il semble le chaînon manquant de ces minables mercenaires du futur à faire pâlir de jalousie un épisode de X-or. À voir une fois pour le croire, puis à oublier. »

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Section fullcredits sur l'Internet Movie Database - Consulté le 16 août 2011 - Sauf référence(s) contraire(s).
  2. a, b et c (fr) 2072, les mercenaires du futur sur Scifi-movies.com, consulté le 16 août 2011.
  3. (fr) Section business sur l'Internet Movie Database - Consulté le 16 août 2011
  4. (fr) Section locations sur l'Internet Movie Database - Consulté le 16 août 2011
  5. 8 janvier 1985 d'après Cinefil.com
  6. (en) 2072, les mercenaires du futur sur l’Internet Movie Database - Consulté le 16 août 2011 - Sauf référence(s) contraire(s).