Rétronymie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un rétronyme est un mot nouveau ou une expression nouvelle créé(e) pour désigner un vieil objet ou concept dont le nom original est devenu utilisé pour quelque chose d'autre, ou qui n'est plus unique.

La création d'un rétronyme est généralement la conséquence d'une avancée technologique.

À propos du terme[modifier | modifier le code]

Le mot « rétronyme » est un calque du néologisme anglais retronym créé par Frank Mankiewicz et popularisé en 1980 par William Safire dans le New York Times.

Liste[modifier | modifier le code]

Terme remplacé Nouveau terme Raison du remplacement Époque
Adresse Adresse postale Adresse Internet fin du XXe siècle
Arme Arme conventionnelle Arme nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique milieu du XXe siècle
Appareil photo Appareil photo argentique Appareil photo numérique fin du XXe siècle
Chocolat Chocolat chaud (boisson) Chocolat (solide)
Copie Copie papier (physique) Copie numérique (immatérielle) fin du XXe siècle
Courrier Courrier papier Courrier électronique fin du XXe siècle
Disque (en informatique) Disque dur Disquette
Seconde République Deuxième République Troisième République 1875
Disque (en musique) (Disque) vinyle Disque compact (CD) années 1980
Grande Guerre Première Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale années 1940
Après-guerre Entre-deux-guerres
Franc Franc français Franc belge, CFA, luxembourgeois, pacifique, suisse
Machine à laver Lave-linge Lave-vaisselle
Montre Montre analogique Montre numérique à cristaux liquides
Montre Montre de poche, montre-gousset Montre-bracelet
Nombres Nombres réels Nombres complexes Cantor, 1883
Ordinateur Ordinateur de bureau ou fixe Ordinateur portable, ultraportable
Portable Ordinateur portable Téléphone portable
Télévision Télévision noir et blanc Télévision couleur
Film Film muet Film (parlant)
Téléphone Téléphone à cadran Téléphone à touches
Téléphone (Téléphone) fixe ou filaire Téléphone portable fin du XXe siècle
Transmission Transmission manuelle Transmission automatique
World Wide Web "Web de documents" ou "Web 1.0" Web des données ou Web 3.0 tournant du XXIe siècle

Souvent, lorsqu'une œuvre connaît une suite partageant une partie de son titre avec l'original (par exemple, suivi du numéro « 2 »), l'original se voit alors doté d'un numéro « 1 » qui n'existait pas à l'origine. Cette habitude a été exploitée pour le titre du film parodique Loaded Weapon 1 (sorti en France sous le nom d'Alarme Fatale, sans « 1 ») et qui n'a à ce jour jamais eu de suite.

De la même manière, lorsqu'une entreprise développe une variante d'un produit, le nom du produit original pouvant alors devenir nom de gamme peut se voir ajouter un adjectif (par exemple, l'iPod devient iPod classic, et la PlayStation, la "PSone").

Quelques adjectifs rétronymiques[modifier | modifier le code]

  • « acoustique » : désigne les instruments de musique non électriques qui n'ont pas besoin d'amplificateur (guitare acoustique, piano acoustique).
  • « analogique » : désigne des systèmes non numériques (montre analogique, enregistrement analogique).
  • « conventionnel » ou « traditionnel » : désigne les systèmes ou méthodes qui ont été en grande partie supplantés par de nouveaux (four traditionnel suite à l'arrivée du micro-ondes; tour conventionnel suite au développement de tours numériques).

Pour les anthroponymes[modifier | modifier le code]

Quand un enfant reçoit un nom identique à son prédécesseur (généralement son père), on donne souvent rétroactivement à l'original les suffixes :

  • « Sr. » (abréviation de « Senior »), l'enfant étant alors qualifié de « Jr. » (pour « Junior ») ;
  • « Père » (par exemple Alexandre Dumas père), l'enfant étant alors qualifié de « fils » (Alexandre Dumas fils) ;
  • « l'Ancien » ou « le Vieux », l'enfant étant alors différencié avec le qualificatif « le Jeune » (ces appellations sont aussi données à des personnes ne présentant aucun lien familial et pouvant avoir vécu à des époques très différentes) ;
  • « Ier / Ire », chiffre romain utilisé pour les régents dynastiques, le successeur portant alors le nom de « II ». Il en est de même pour les gouvernements remaniés, où on utilise plutôt simplement « I ». Exemple : Gouvernement Fillon I.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :