Ordinateur portable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ordinateur portable Acer.

Un ordinateur portable, ou simplement portable au Québec[1] et en Belgique, est un ordinateur personnel dont le poids et l'encombrement limités permettent un transport plus facile[2]. Les ordinateurs portables possèdent plusieurs objectifs, qu'ils soient lucratifs et éducatifs, ou servent généralement aux stockages de médias personnels. Un ordinateur portable est muni de mêmes composants qu'un ordinateur de bureau classique, incluant notamment écran, haut-parleurs, et clavier. Depuis les années 2010, la plupart possèdent en plus une webcam intégrée et un microphone pré-installé. Un ordinateur portable est muni d'un accumulateur électrique, ou batterie, rechargeable à l'aide d'une prise adaptable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un des premiers ordinateurs portables en 1982, l'Osborne 1 « transportable », car d'un poids raisonnable pour l'époque (11 kg).

La conception d'une « source d'informations portable et personnelle » est initialement imaginée par Alan Kay au Xerox PARC en 1968[3], et détaillé dans l'un de ses écrits en 1972, sous le nom de « Dynabook »[4]. En 1973, un prototype du nom d'IBM Special Computer APL Machine Portable (SCAMP), est présenté au public[5]. L'IBM 5100, le premier ordinateur portable accessible au public, est présenté en 1975, et inspiré du prototype SCAMP[6].

Le premier ordinateur portable est créé par Adam Osborne en 1981 aux États-Unis sous le nom d'Osborne 1[7]. Il pèse environ 11 kg et offre une RAM de 64 Ko (le maximum gérable par le processeur) sous système CP/M 8-bits[8]. Livré sans disque dur, il est équipé de deux lecteurs de disquettes souples de format 5"1/4 d'une capacité de moins de 80 ko formatés et d'un écran de 5" (affichant en vert sur fond noir sur 52 colonnes). Son encombrement avait été étudié pour le placer sous le siège passager dans l'avion pour lui éviter la soute à bagages. Il était fourni avec un ensemble (bundle) de programmes bureautiques standard pour une utilisation dans un cadre professionnel. Il est équipé plus tard d'une batterie de 12 volts le rendant plus autonome[8]. Son concurrent sera ensuite le Kaypro, beaucoup plus rustique dans sa forme le faisant ressembler à une machine de laboratoire industriel, mais, lui, sera équipé d'un écran de 9", de lecteurs de plus grande capacité et souvent (innovation) d'un disque dur[9].

Le Gavilan SC (en), paru en 1983, est le premier ordinateur à être décrit sous le terme d'« ordinateur portable » par son fabriquant[10]. Par la suite, à partir de 1985 et avec l'arrivée du Papman de Toshiba, les termes d'ordinateurs « portable » et « portatif » sont remis en question. Portées par la vague des netbooks (avec écran d'environ 10 pouces) et des ordinateurs portables d'environ 15 pouces, les ventes ont pour la première fois au 3e trimestre 2008 dépassé celles des ordinateurs de bureau[11].

Principes généraux[modifier | modifier le code]

Les ordinateurs portables coûtent plus cher que les ordinateurs de bureau (à cause de la miniaturisation et du manque de production en grande série des composants), et sont plus lents (car il faut éviter de dégager trop de chaleur et éviter de consommer trop d'énergie pour une meilleure autonomie)[réf. nécessaire]. Pour répondre à ces deux derniers impératifs, ils sont équipés d'un processeur « bridé » et d'un disque dur de faible encombrement (en 2007 2"½). Ils sont cependant capables de répondre à la majorité des usages courants dès l'entrée de gamme. Le jeu intense, la modélisation 3D, le montage vidéo, eux, sont par contre limités aux modèles hauts de gamme (possédant en particulier une carte graphique performante). Des processeurs spécialement étudiés pour gérer la consommation d'énergie au plus juste sont souvent utilisés, le principal problème d'un portable étant l'autonomie de sa batterie (quelques heures au maximum) et aussi le refroidissement pour les modèles puissants.

Un ordinateur portable se compose de :

Catégories[modifier | modifier le code]

  • Transportables : plus lourds (entre 4 et 7 kg), ils embarquent des composants plus performants, en particulier une carte graphique performante et/ou un processeur haut de gamme. Ceci est permis par la possibilité de placer au sein de la machine un système de refroidissement à la hauteur. Ils ne sont pas indiqués dans un usage mobile mais représentent plutôt des gros ordinateurs transportables d'un domicile à l'autre.
  • Portable : écran d'environ 15 pouces qui font environ entre 2 et 3 kg. Ce sont en général des modèles polyvalents.
  • Ultraportables : entre 1 et 2 kg, ils conservent de bonnes performances mais sont plus chers, notamment à cause de la présence de processeurs basse consommation couteux (plateforme CULV par exemple). Ils ont rarement un lecteur DVD.
  • Netbooks : ultraportables, ils sont moins rapides, à cause de processeurs beaucoup moins performants comme les Intel Atom ou AMD Neo, ce qui économise la batterie. Ils sont moins vulnérables aux chocs et vendus à un prix beaucoup plus faible. La taille de l'écran est souvent entre 10 et 12 pouces. Ils n'ont pas de lecteur DVD.
  • Tablet PC (tablettes PC) : ultraportables équipés d'un écran tactile, par exemple l'Asus R2H commercialisé en 2007. Article exhaustif de 2008 sur le TabletPC

Connexion nomade à l'Internet[modifier | modifier le code]

Les ordinateurs portables récents (comme les ultraportables) peuvent être équipés ou pré-équipés d'une puce 3G ou 3G+ permettant une connexion nomade haut-débit. Sinon, un ordinateur portable peut être connecté à l'Internet via une clé USB (3G ou 3G+), un modem USB, le Wi-Fi, une carte internet 3G ou via un téléphone mobile connectable à internet. Dans ce dernier cas, le téléphone faisant alors office de modem en 3G est branché à l'ordinateur (via un câble USB ou une connexion Bluetooth) ; il est généralement nécessaire de télécharger le logiciel permettant ce type de connexion[12].

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Certains portables, notamment les netbooks, les Tablet PC et les ultraportables, ont des performances plus limitées que les ordinateurs fixes (notamment afin de moins consommer et d'avoir une plus grande autonomie).

Afin d'être le plus compact possible, presque tous les composants d'un ordinateur portable sont optimisés pour un seul ordinateur, réduisant les possibilités de mise à niveau des composants.

Santé[modifier | modifier le code]

Concernant le transport d'un ordinateur portable par les poignets, l'utilisateur a des risques de développer un syndrome du canal carpien[13]. À cause d'un clavier souvent trop loin, l'utilisateur peut également souffrir de trouble musculosquelettique[14]. Également, l'écran intégré oblige souvent les utilisateurs à courber la tête pour une meilleure vision, ce qui peut causer des blessures au cou ou la colonne vertébrale. Un écran externe plus grand et de meilleure qualité peut être relié à la plupart des ordinateurs portables pour atténuer ce problème, fournir d'autres avantages et améliorer l'ergonomie et la productivité.

La chaleur générée par un ordinateur portable, lorsqu'il est exposé à long terme à une partie du corps, peut causer des dégâts cutanés connus sous le nom de syndrome de la peau grillée[15],[16],[17],[18].

Durabilité[modifier | modifier le code]

Usure matérielle[modifier | modifier le code]

En raison de leur portabilité, les ordinateurs portables sont soumis à davantage d'usure et de dommages physiques que les postes de travail. Les composants tels que les charnières d'écran, les verrous, vérins électriques et les cordons d'alimentation se détériorent progressivement en usage ordinaire. Un déversement de liquide sur le clavier (un incident relativement mineur avec un système de bureau) peut endommager le fonctionnement interne d'un ordinateur portable et se traduire par une réparation coûteuse. Une étude a révélé qu'un ordinateur portable est trois fois plus susceptible de se briser au cours de la première année d'utilisation qu'un ordinateur de bureau[19].

Remplacement de pièces[modifier | modifier le code]

Ces composants d'origine externe sont coûteux, et souvent propriétaires et non interchangeables ; d'autres parties sont peu coûteuses (exemple, une prise de courant peut coûter quelques dollars) mais leur remplacement exige de longs temps de démontage et le remontage de l'ordinateur portable par un technicien. D'autres pièces bon marché mais fragiles ne peuvent souvent pas être achetées séparément des grands composants les plus coûteux (ex : le câble vidéo qui relie la carte-mère à l'écran). Les coûts de réparation d'une carte-mère en panne, ou l'écran LCD, dépassent souvent la valeur d'un ordinateur portable utilisé.

Refroidissement[modifier | modifier le code]

Le refroidissement des ordinateurs portables repose sur des systèmes extrêmement compacts à base d'un radiateur équipé d'un ventilateur. Les modèles très puissants (transportables) ont parfois plusieurs radiateurs et ventilateurs. L'admission de l'air frais et l'évacuation de l'air réchauffé peuvent à la longue être entravées par le dépôt de poussières et de micro-débris divers dans les buses d'admission et d'évacuation d'air. La plupart des ordinateurs portables n'ont pas de filtre à poussière amovible et nettoyable sur l'entrée d'air de leur système de refroidissement, ce qui a pour conséquence que le système devient plus chaud et plus bruyant au cours des années. Finalement le portable se met à chauffer, même à des niveaux de charge au ralenti. Il faut souvent passer par un démontage complet pour nettoyer l'ordinateur portable. À noter une parade : l'usage d'une bombe d'air sec (qui permet de chasser une partie de la poussière vers l'extérieur) ou d'un aspirateur (en faisant bien attention à ne pas aspirer des touches du clavier ou de petites pièces du système).

Batterie[modifier | modifier le code]

L'autonomie de la batterie des ordinateurs portables est limitée, la capacité diminue avec le temps, nécessitant un remplacement après quelques années. La batterie est souvent facilement remplaçable, et on peut la remplacer par un modèle de plus grande capacité. Ce qui nécessite un nouveau câble d'alimentation.

Ventes[modifier | modifier le code]

Les ventes d'ordinateurs portables avec batterie dénombrent 2 % de la part du marché mondial en 1986[20]. Les ordinateurs portables se popularisent grandement dans les domaines professionnels et à usage personnel[21]. Environ 109 millions d'ordinateurs portables ont été vendus dans le monde en 2007, avec une croissance 33 % comparée à 2006[22].En 2008, le nombre d'ordinateurs portables vendus est estimé à 145,9 millions, suivi d'un chiffre de 177,7 millions en 2009[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « ordinateur portable (définition) », sur Office québécois de la langue française (consulté le 2 février 2011).
  2. (en) « What is a laptop computer » (consulté le 23 février 2014).
  3. (en) John W. Maxwell, « Tracing the Dynabook: A Study of Technocultural Transformations » [PDF],‎ 2006 (consulté le 17 octobre 2008).
  4. (en) Alan C. Kay, A Personal Computer for Children of All Ages,‎ 1972, PDF (lire en ligne).
  5. (en) « IBM Personal Computer », IBM Inc (consulté le 17 octobre 2008).
  6. (en) « IBM 5100 computer », sur oldcomputers.net (consulté le 18 juillet 2009).
  7. (fr) Pierre Dandumont, « Il y a 32 ans... le premier ordinateur portable »,‎ 3 avril 2013 (consulté le 23 février 2014).
  8. a et b (en) « Epson SX-20 Promotional Brochure » [PDF], sur Epson America, Inc.,‎ 1987 (consulté le 2 novembre 2008).
  9. (en) Michael Miller, « Before the PC: Remembering Kaypro and Osborne Computers », sur QUE Publishing,‎ 27 janvier 2014 (consulté le 23 février 2014).
  10. (en) « Gavilian SC computer », sur oldcomputers.net (consulté le 7 juillet 2009).
  11. (fr) « Les Échos », Les Échos,‎ 26 décembre 2008. Le PC portable (ou ordinateurs portables) a détrôné l'ordinateur de bureau (toujours utilisé maintenant).
  12. (fr) Christophe Gauthier, « Quels sont les principes de fonctionnement d'une clé 3G ? Que faut-il savoir avant d'en acheter une et de se connecter ? Tour d'horizon en huit questions. », sur 01net,‎ 20 avril 2010 (consulté le 23 février 2014).
  13. (fr) « L'ordinateur portable est-il un danger ? », sur E-santé,‎ 22 octobre 2010 (consulté le 23 février 2014).
  14. (en) Martin, James A., « The Pain of Portable Computing », sur PC World,‎ 9 juin 2000.
  15. (fr) David Civera, « Brûlé par un portable »,‎ 6 octobre 2010 (consulté le 23 février 2014)
  16. (en) Diaz, Jesus, « What Is Toasted Skin Syndrome? », sur Gizmodo,‎ 7 octobre 2010 (consulté le 8 novembre 2010).
  17. (en) Hendrick, Bill, « Laptop Risk: ‘Toasted Skin Syndrome' », sur WebMD,‎ 4 octobre 2010 (consulté le 8 novembre 2010).
  18. (en) Tanner, Lindsey, « Laptops lead to 'toasted skin syndrome' », sur Associated Press,‎ 10/4/2010 8:05:40 am ET 2010-10-04T12:05:40 (consulté le 8 novembre 2010).
  19. (en) « Gartner: Notebook PCs still prone to hardware failure », sur Itworld (consulté le 22 avril 2010).
  20. (en) « Lap-top computers gain stature as power grows », sur Daily News of Los Angeles (CA),‎ 12 avril 1987 (consulté le 1er janvier 2008).
  21. (en) Computer Economics, Inc., « The Falling Costs of Mobile Computing », sur Falling Costs of Mobile Computing Drive Corporate Adoption,‎ Décembre 2005 (consulté le 1er janvier 2008).
  22. (en) Yen Ting Chen, « Worldwide notebook shipments grow 33% on year in 2007, says IDC », sur DigiTimes,‎ 31 janvier 2008 (consulté le 12 septembre 2011).
  23. (en) « Analysis: Did Intel underestimate netbook success? » (consulté le 19 janvier 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :