Diminutif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un diminutif est un procédé de dérivation lexicale qui ajoute à un mot l'idée de petitesse ou de fragilité ; c'est l'opposé d'un augmentatif. Les diminutifs sont fréquemment utilisés comme hypocoristiques, c'est-à-dire pour ajouter une nuance affective, caressante au mot considéré. Ils sont ainsi fréquemment formés sur les noms propres, où ils correspondent à une forme de surnom.

Les diminutifs sont d'un emploi assez restreint et figé en français, mais de nombreuses langues ont des procédés très productifs de formation des diminutifs, souvent par amuïssement ou suffixation.

Langues construites[modifier | modifier le code]

Espéranto[modifier | modifier le code]

L'espéranto utilise trois suffixes différents pour former des diminutifs :

  • -ĉj- (diminutif affectueux masculin) (appliqué à la première ou aux deux premières syllabes du mot) : onklo (oncle) → oĉjo (tonton) ; patro (père) → paĉjo (papa)
  • -et- (diminutif renvoyant à un être vivant de sexe indéterminé ou une chose) : domo (maison) → dometo (maisonnette)
  • -nj- (diminutif affectueux féminin) (appliqué à la première ou aux deux premières syllabes du mot) : onklino (tante) → onjo (tantine, tata, tatie) ; patrino (mère) → panjo (maman)

Langues germaniques[modifier | modifier le code]

Allemand[modifier | modifier le code]

L'allemand a deux diminutifs standards  :

  • -chen : Mädchen (jeune fille, de Magd resp. Maid : servante resp. jeune fille, fille non mariée), Brötchen (petit pain, de Brot : pain) ;
  • -lein : Röslein (petite rose, de Rose : rose), Fräulein (mademoiselle, de Frau : madame), Spieglein (petit miroir, de Spiegel : miroir)

cf. dans le texte original de Blanche-Neige, les frères Grimm font dire à la méchante reine :
„Spieglein, Spieglein an der Wand,
Wer ist die Schönste im ganzen Land?“

L'utilisation de ces suffixes diminutifs sur un radical avec a, o, u, au provoque umlaut de la voyelle accentuée.

Dans les dialectes du sud de l'Allemagne et du suisse-allemand la forme -lein donne des variantes -el (Mädel), -le (Mädle), -li (Maitli).

Diminutif autrichiens / bavarois :

  • -erl : Schwammerl (champignon, de Schwamm : éponge ; en bavarois et autrichien : champignon)
  • -dl : Dirndl (fille, de Dirne archaïque: fille rurale grossière ; sens actuel : un genre de jupe traditionelle)

Anglais[modifier | modifier le code]

Les diminutifs sont courants dans tous les dialectes de l'anglais. Des termes tels que undies ou movie sont souvent utilisés à la place de underwear ou de moving picture. Cependant, le diminutif est parfois plus long que le terme original. L'anglais a également emprunté à d'autres langues des procédés servant à créer des diminutifs : -ette, par exemple, provient du français.

Les diminutifs les plus courants sont :

  • -ey / -y / -ie : dearie, foxie, doggy, kitty
  • -ette : diskette, cigarette, kitchenette, suffragette
  • -let : piglet, eyelet, gauntlet, tablet
  • -ling : duckling, gosling, yearling
  • -s(y) : Wills (Williams), Becks (Beckham)
  • -a :
  • -o : smoko

Les diminutifs de prénoms sont très courants dans le monde anglophone : Bill(y) ou Will(y) pour William, Ed(dy) pour Edward, Molly pour Mary, Sally pour Sarah, etc.

Néerlandais[modifier | modifier le code]

Le néerlandais standard emploie le diminutif -je (plus rarement -tje, -mpje, -pje ou -etje; Bartje, Bart), tandis que les dialectes flamand et brabançon (brusseleer) ont conservé le diminutif ancien utilisant plutôt -ke ou -eke (plus rarement -kje, -ske ou -ie; Bartke, Bart).

Langues romanes[modifier | modifier le code]

Espagnol[modifier | modifier le code]

Français[modifier | modifier le code]

En français, un diminutif est plutôt utilisé dans un cadre familier et affectif, tandis que son usage est beaucoup plus large dans d'autres langues.

Plusieurs suffixes sont employés en français pour former des diminutifs :

Des diminutifs peuvent être formés par redoublement d'une syllabe :

Roumain[modifier | modifier le code]

En roumain, les substantifs, les adjectifs, les adverbes et les pronoms peuvent tous avoir des diminutifs, comme en portugais et en russe.

Suffixes féminins

  • -ea (ramură / rămurea = branche d'arbre)
  • -ică (bucată / bucățică = pièce)
  • -ioară (inimă / inimioară = cœur)
  • -ișoară (țară / țărișoară = contrée)
  • -iță (fată / fetiță = fille)
  • -ușcă (rață / rățușcă = cane)
  • -uță (bunică / bunicuță = grand-mère)

Suffixes masculins

  • -aș (iepure / iepuraș = lapin)
  • -el (băiat / băiețel = garçon)
  • -ic (tată / tătic = père)
  • -ior (dulap / dulăpior = armoire)
  • -ișor (pui / puișor = poulet)
  • -uleț (urs / ursuleț = ours)
  • -uș (cățel / cățeluș = chien)
  • -uț (pat / pătuț = lit)

Adjectifs

  • frumos > frumușel (beau ; joli)

Adverbes

  • repede > repejor (rapidement ; plus rapidement)

Pronoms

  • dumneata (« vous » de politesse) > mata > mătăluță

(employé pour s'addresser respectivement à des enfants dans un contexte non-familier)

  • nimic (rien) > nimicuța
  • nițel (un petit quelque chose)

Langues slaves[modifier | modifier le code]

Russe[modifier | modifier le code]

En russe, l'usage des diminutifs est très courant.

Le suffixe -k (-ek, -ok) au masculin, -ka au féminin, -ko au neutre est fréquent pour les substantifs ; la vodka est une petite eau (voda : eau).

Un même prénom peut avoir plusieurs diminutifs différents. Par exemple, le prénom « Aleksandr » donne : « Sacha », « Sachen’ka », « Sachoulia », « Choura » etc.

Langues chamito-sémitiques[modifier | modifier le code]

Arabe[modifier | modifier le code]

La formation de diminutifs est très productive en arabe. En arabe standard moderne, un mot tel que fi`l : "action" ou fâ`il : "actif" a pour diminutif fu`ayl.

Autres exemples :

En arabe dialectal, on trouve quelques variantes de ce procédé ; ainsi le prénom Furtuna (Fortunée) donne Fritna et non Furaytuna.

Hébreu[modifier | modifier le code]

En hébreu, le diminutif est souvent formé par ajout de la forme féminine -ît, comme Ron : chant, Ronit : petit chant.

Il y a aussi de nombreux diminutifs de prénoms en -î, masculins ou féminins :

Kabyle[modifier | modifier le code]

En kabyle, le diminutif s'obtient souvent par féminisation (ajout d'un t en début et en fin de mot) : agemmun : mamelon de terrain, diminutif tagemmunt (tous les deux employés en toponymie).

Plusieurs prénoms forment des diminutifs en -uc, -ic, -ac (-ouche, -iche, -ache en français) :

  • Briruc (Brirouche) de Yebrahim (cf. arabe Ibrahim : Abraham) ;
  • Werduc (Werdouche) de Werdeyya (cf. arabe Warda : "rose").