Pierre Grimal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimal.

Pierre Grimal, né à Paris le 21 novembre 1912, mort à Paris le 2 novembre 1996, est un spécialiste en langue, littérature et philosophie latines français[1]. Spécialisé en civilisation romaine, reconnu sur le plan international[2], il fit beaucoup pour la promotion de l’héritage culturel de la Rome antique, tant auprès des spécialistes que du grand public.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admis à l'École normale supérieure en 1932, reçu troisième à l'agrégation de lettres classiques en 1935, il fut membre de l’École française de Rome (1935-1937). Il enseigna ensuite au lycée de Rennes, puis, comme professeur de langue et de civilisation latines, aux facultés de Caen, Bordeaux, et enfin à Paris-Sorbonne (Paris IV) pendant trente ans. Il a été élu à l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1977[3],[4] et en assure la présidence en 1985[5],[6].

Il est l'auteur de nombreuses études sur la civilisation romaine, dont plusieurs volumes dans la collection Que sais-je ?, ainsi que de traductions d’auteurs classiques latins (Cicéron, Sénèque le Jeune, Tacite, Plaute, Térence). À la retraite, il publia aussi des biographies et des fictions historiques romancées (Mémoires de T. Pomponius Atticus, Mémoires d’Agrippine, Le procès de Néron), plus destinées au grand public.

Sa vie durant, il milita, avec sa collègue Jacqueline de Romilly, pour la sauvegarde de l'enseignement des humanités dans l'enseignement secondaire.

Il est le père de la libraire Claire Grimal, de l’égyptologue Nicolas Grimal, du sanskritiste François Grimal (EFEO), de la latiniste Florence Dupont[7], et le grand-père du violoniste David Grimal et de la saxophoniste et compositrice Alexandra Grimal.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Toutes les maisons d’édition mentionnées sont à Paris :

  • Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, publié aux PUF, 1951 ; cinquième réédition en 1976
  • Grammaire latine (en collaboration avec Adrien Cart, Jacques Lamaison et Roger Noiville), Nathan, 1955-2007
  • Romans grecs et latins, Bibliothèque de la Pléiade, 1958
  • Le siècle des Scipions : Rome et l’hellénisme au temps des guerres puniques, Aubier, deuxième édition 1975
  • La littérature latine, PUF Que sais-je ? no 376, 1965
  • La mythologie grecque, PUF Que sais-je ? no 582, neuvième édition en 1978
  • L’art des jardins, PUF Que sais-je ? no 618, troisième édition 1974
  • Les villes romaines, PUF Que sais-je ? no 657, première édition 1954, septième réédition en 1990
  • (en) Pierre Grimal, La vie de la Rome antique, PUF, coll. « Que sais-je ? » (no 596),‎ 1994 (ISBN 2130432182)
  • Le siècle d’Auguste, PUF Que sais-je ? no 676, 1965
  • Petite histoire de la mythologie et des dieux, Fernand Nathan, 1954
  • Dans les pas des césars, Hachette, 1955
  • Horace, Éditions du Seuil, 1955
  • La civilisation romaine, préface de Raymond Bloch, Arthaud, 1960 (quatrième édition en 1970)
  • Italie retrouvée, PUF, 1979
  • Nous partons pour Rome, PUF, troisième édition 1977
  • L’amour à Rome, Belles Lettres, 1979
  • Mythologies, Larousse, 1964
  • Histoire mondiale de la femme, Nouvelle Librairie de France, 1965
  • Étude de chronologie cicéronienne, Belles Lettres, 1977
  • Essai sur l’« Art poétique » d’Horace, Paris SEDES, 1968
  • Le guide de l’étudiant latiniste, PUF, 1971
  • Les mémoires de T. Pomponius Atticus, Belles Lettres, 1976, (ISBN 2251334025)
  • La « Guerre civile » de Pétrone, dans ses rapports avec la « Pharsale », Belles Lettres, 1977
  • Le lyrisme à Rome, PUF, 1978
  • Sénèque ou La conscience de l’Empire, Belles Lettres, 1978
  • Le théâtre antique, PUF Que sais-je ? no 1732, 1978
  • Le Quercy de Pierre Grimal, Arthaud, 1978
  • Sénèque, PUF Que sais-je no 1950, 1981
  • Jérôme Carcopino, un historien au service de l’humanisme (en collaboration avec C. Carcopino et P. Oubliac), Belles Lettres, 1981
  • Rome : les siècles et les jours, Arthaud, 1982
  • Virgile ou La seconde naissance de Rome, Arthaud, 1985
  • Rome, la littérature et l'histoire, École française de Rome, 1986 (recueil des articles de l'auteur entre 1939 et 1984)
  • Cicéron, Fayard, 1986
  • Les erreurs de la liberté, Belles Lettres, 1989
  • Le merveilleux voyage d'Ulysse, Le Rocher, 1989
  • Tacite, Fayard, 1990
  • Les Mémoires d’Agrippine, éditions de Fallois, 1992
  • Pompéi : demeures secrètes, Imprimerie nationale, 1992
  • L'Empire romain, éditions de Fallois, 1993
  • Savoir se penser, Eshel, 1994
  • Marc-Aurèle, Fayard, 1994
  • La littérature latine, Fayard, 1994
  • Le procès de Néron, éditions de Fallois, 1995
  • L'âme romaine, Perrin, 1997.
  • Églises de Rome, Imprimerie nationale, 1997
  • Le dieu Janus et les origines de Rome, Berg international, 1999
  • Histoire de Rome, Mille et une nuits, 2003.
  • Voyage à Rome, Laffont, (Bouquins), 2004.
  • Rome et l’amour, Robert Laffont, 2007, (ISBN 9782221106297), synthèse d'articles inédits et de textes de conférences, et la réédition de :
    • Matrona, Belles Lettres, 1985

Éditions et traductions (du latin au français)[modifier | modifier le code]

Traductions (du grec au français)[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pierre Grimal fut membre de :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre Grimal (1912-1996), par Alain Michel », sur l’Encyclopædia Universalis (consulté le 26 juin 2013).
  2. Arcellaschi André, « Pierre Grimal (1912-1996) », Vita Latina, no 146,‎ 1997, p. 2-5. (DOI 10.3406/vita.1997.964, lire en ligne).
  3. « Notice d’autorité personne », sur la BNF (consulté le 26 juin 2013)
  4. « Académiciens depuis 1663 », sur l’Académie des inscriptions et belles-lettres (consulté le 26 juin 2013)
  5. Pierre Toubert, « Allocution à l'occasion du décès de M. Pierre Grimal, académicien ordinaire », Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, no 4,‎ 1996, p. 1089-1091 (lire en ligne)
  6. Hervé Danesi, « GRIMAL Pierre Antoine », sur http://cths.fr
  7. D'après lepoint.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]