Peter Stormare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Stormare

Description de cette image, également commentée ci-après

Peter Ingvar Rolf Stormare

Nom de naissance Rolf Peter Ingvar Storm
Naissance (60 ans)
Kumla, Drapeau de la Suède Suède
Nationalité Américain et suédois
Profession Acteur, chanteur
Films notables Fargo
Constantine
Dancer in the dark
Séries notables Prison Break
Site internet http://www.peterstormare.com

Rolf Peter Ingvar Storm est un acteur suédois né le à Kumla[1] (Suède).

Biographie[modifier | modifier le code]

De formation théâtrale, Peter Stormare joue pendant une quinzaine d'années au Théâtre National de Suède et participe à cinq grandes tournées internationales dirigées par Ingmar Bergman : Hamlet, Long day's journey into night, Mademoiselle Julie, Le Roi Lear et Les Bacchantes. Sa première apparition au cinéma remonte à 1986, il joue alors dans Den Frusna leoparden, un drame de Lárus Ýmir Óskarsson. Enchaînant les petits rôles dans quelques longs métrages suédois comme Freud quitte la maison (1991) de Susanne Bier, il s'installe aux États-Unis en 1992.

Ayant préalablement incarné un spécialiste en neurologie dans L'Éveil (1990) de Penny Marshall, Peter Stormare donne la réplique à Jeremy Irons et Juliette Binoche dans le drame Fatale (1992) de Louis Malle. C'est en 1996 qu'il accède véritablement à la consécration grâce à sa prestation de Gaear Grimsrud, le complice psychopathe de Steve Buscemi, dans Fargo des frères Joel et Ethan Coen. Il tourne à nouveau sous leur direction en 1997 dans The Big Lebowski.

Son physique imposant et sa mine patibulaire lui permettent d'incarner des personnages inquiétants comme un mystérieux homme de main dans Code Mercury (1998) de Harold Becker, un trafiquant de snuff movies dans 8 millimètres (1999) de Joel Schumacher ou encore un ami peu recommandable dans Bruiser (2000) de George A. Romero.

Peter Stormare tourne avec les plus grands réalisateurs hollywoodiens, comme Steven Spielberg qui le dirige dans Le Monde perdu : Jurassic Park (1997) et Minority Report (2002), Michael Bay (Armageddon, 1998 ; Bad Boys 2, 2003), ou encore John Woo (Windtalkers, 2002). Parallèlement à sa carrière américaine, il continue à jouer sous la direction de cinéastes européens comme l'Allemand Wim Wenders (The Million Dollar Hotel, 1999), le Danois Lars von Trier (Dancer in the Dark, 2000) et le Suédois Lasse Hallström (Le Chocolat, 2001). L'année 2005 est particulièrement chargée avec des rôles dans Constantine, 2001 Maniacs et Les Frères Grimm.

Plutôt rare sur le petit écran, l'acteur accepte une apparition en guest-star dans Joey en 2004 avant de se laisser enfermer dans le pénitencier de Prison Break (2005). Il y incarne un dangereux chef de la mafia, John Abruzzi, qui purge une peine de 120 ans d'emprisonnement, et qui profite du plan de Scofield (Wentworth Miller) pour tenter de s'évader.

Il poursuit également une carrière musicale avec son groupe de rock Blonde From Fargo. En 2008, il a prête sa voix à un scientifique russe dans les cinématiques du jeu Command and Conquer : Alerte rouge 3.

En 2010, il joue le rôle d'un haut officier allemand dans le clip du groupe de métal suédois Sabaton, dans la chanson Uprising.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Dallerpölsa och småfåglar
  • 2004 : Swänska hwisor vol 1
  • 2005 : Lebowski-Fest 2005
  • 2007 : Seven Seas Track on the The Poodles CD Sweet Trade
  • 2010 : David Vendetta - Vendetta 2010

Jeux Vidéo[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans la pub pour Call Of Duty : Black Ops II dans laquelle il incarne le "remplaçant" il essaye de monter un meuble et s'écrit :"Mais c'est pas vrai ! C'est quoi ce meuble suédois à monter ?!". Faisant référence directement à Ikea célèbre marque originaire du même pays que ce dernier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lieu de naissance indiqué sur la fiche de Peter Stormare sur le site du Svenska Filminstitutet (retenu par les Wikipédia anglophone et suédophone), qui donne une biographique plus complète que la fiche IMDBd, qui indique Arbrå.
  2. Command and Conquer.fr - Source
  3. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Peter Stormare en France » sur RS Doublage

Liens externes[modifier | modifier le code]