Ordre du Lion et du Soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre du Lion et Ordre du Soleil (homonymie).
Ordre du Lion et du Soleil
Image illustrative de l'article Ordre du Lion et du Soleil
Ordre du Lion et du Soleil (Officier), entre 1856 et 1872

Type Distinction honorifique
Décerné pour Bravoure et services rendus à la Perse
Statut Plus décerné
Description Médaillon :
Chiffres
Date de création 1808
Première attribution Juin 1810
Major-Général Malcom
Dernière attribution 1939
Importance
Précédent Chevalier
5e classe ou Chevalier
1re classe Grand Cordon Suivant

L’ordre du Lion et du Soleil, est une décoration honorifique perse, de la dynastie Qajar (1786-1925). Sous la dynastie Pahlavi (1925-1979), en 1939, l’insigne est repris, et modifié, et devient l’ordre du Homayoun.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le traité de Finkenstein est signé entre la France et la Perse le .

  • L’ordre impérial du Lion et du Soleil ((fa) شیر و خورشید - Nishan-i-Shir u Khurshid) est créé en 1808, toujours par Fath Ali Shah Qajar[2], pour honorer le Major-Général Malcom de son cadeau de la pomme de terre[3], et comme il refuse l'Ordre du Soleil, l'assimilant à la France (guerre), il se voit présenter un lion couchant et soleil[4] avec les titres de Khan et Sepahdar en 1810, et reçoit les honneurs du chevalier le [5]. L'ordre, qui est composé de trois classes, est un prix d'honneur offert aux étrangers ayant rendu d'importants services à la Perse. Les Musulmans n'y ont pas accès[6].

Le , Fath Ali Shah Qajar impose une limite à 12, pour la distribution de la 1re classe. Le lion et le Soleil sont modifiés. Appelé également Ordre Şir-i Hurşid en Turquie[7], ce motif du lion et du Soleil date de l'Antiquité et a été utilisé sur les pièces du Sultan Gıyaseddin II[8], ainsi que shir-u- khurshid par les Mughal[9].

Le lion et le soleil est l'emblème national de la Perse en 1576, jusqu'à la révolution en Iran, en 1979.

En 1836, Mohammad Shah Qajar confirme les divisions militaire (Nishan-i-shuja'at) et civile (Nishan-i-hormat), il apporte des changements dans la distribution, avec un nombre de huit classes, elles-mêmes divisées en degrés, et ajoute des couleurs de rubans. L'insigne de la division militaire 1re classe, est composé de diamants, celui du civil est réservé à de hauts personnages (Persans et étrangers), dont l'étoile est incrustée d'une variété de pierres précieuses, selon le rang et l'action récompensée, par des émeraudes, des rubis ou des topazes. Le lion est représenté debout tenant un sabre.

En 1856, Nasseredin Shah remplace les récompenses luxueuses par des insignes en argent, ajoute une classe supplémentaire, soit neuf, et une petite couronne Qajar orne le médaillon ; les rubans sont au nombre de huit.

  • L'Ordre Impérial des Aqdas (Nishan-i-Agdas) est créé par Nasseredin Shah en 1870. Il est luxueux et comprend trois classes, dont la 1re, qui à 2 degrés, n'est offerte qu'aux souverains étrangers importants, et, princes de famille impériale, ministres, et autres hauts rangs. La 2e classe est réservée aux fonctionnaires distingués de l'État, et grands commandants des armées. La 3e classe honore les autres fonctionnaires distingués de l'État, les majors-généraux, et autres gouverneurs de provinces. L'Ordre est en cours jusqu'à la fin de la dynastie Qajar, dont Reza Khan est l'un des derniers bénéficiaires 1re classe.

En 1872, le vizir Mirza Hosein Khan Moshir od-Dowleh (en) établit cinq classes de l'Ordre du Lion et du Soleil, selon les normes de port de la Légion d'honneur[10]. La petite couronne disparait, il n'y a plus de différences entre les récompenses étrangères et perses, et les huit couleurs de rubans des divisions militaire et civile subsistent, le vert étant réservé aux étrangers.

En 1925, l'Ordre du Soleil et du Lion n'est plus considéré. En Russie, il est relativement facile, pour des responsables russes, soldats, ou marchands, d'obtenir l'Ordre en achetant le brevet auprès de consul perse ; ce qui entraîne la dépréciation du prix aux yeux de la société russe[11].

  • L'Ordre du Homayoun (Nishan-i-Humayun), ou Ordre Impérial, est instauré par Reza Khan le , il réactualise et renomme l' Ordre du Lion et du Soleil, qui continue à exister au début de la dynastie, mais devient obsolète par son abondante distribution. Cette décoration récompense le mérite des services civils rendus au Chah et à l'Iran, elle possède cinq classes, représentées par le Soleil et le lion debout. La division militaire est décernée par l'Ordre de Zulfikar, fondé par Nasseredin Shah (1856), et modifié le par Reza Khan. En 1939, il renomme l'Ordre de la Couronne pour Ordre de Tadj.

La dynastie Qajar est remplacée par la dynastie Pahlavi, et l'Ordre du Lion et du Soleil renaît sous le nom de l' Ordre du Homayoun, avec un insigne de nouveau redessiné.

La fin de tous les Ordres intervient avec la révolution iranienne, en 1979.

Description[modifier | modifier le code]

L'Ordre du Soleil et du Lion est produit en Perse, en Allemagne, en Russie, en France, en Bulgarie et en Autriche.

Médaillon[modifier | modifier le code]

Ordre du Lion et du SoleilGrand-OfficierDivision Civile Ordre du Lion et du SoleilGrand-OfficierDivision Civile
Ordre du Lion et du Soleil
Grand-Officier
Division Civile
Ordre Impérial des Aqdas
(Nishan-i-Agdas) Dynastie Qajar
Créé par Nasseredin Shah en 1870


La médaille centrale représente un Soleil avec, dès 1814 :

  • division civile (Nishan-i-hormat) : un lion couché.

(d'Or au lion couchant au soleil levant).

  • division militaire (Nishan-i-shuja'at) : un lion debout tenant un sabre (shir-i-istade-ye shamsher-i-berahne dat dastash).

(d'Or au léopard tenant en sa griffe dextre une épée au soleil levant).


Différences notables du médaillon entre les Ordres :

  • l'Ordre du Soleil, 1re classe (Sahib-i-Nishan-i-Khurshid) : il est rond et représente un levée de Soleil (visage).
  • l'Ordre Impérial du Lion et du Soleil, 1re classe (Sahib-i-Nishan-i-u Shir Khurshid) : un soleil au visage humain se levant derrière un lion couché, ou debout tenant un sabre. En 1856, une petite couronne Qajar est ajoutée, et en 1872, elle n'apparait plus.
  • l'Ordre Impérial des Aqdas : il est redessiné dans un travail soigné, avec des rayons solaires plus longs.
  • l'Ordre du Homayoun: les rayons du Soleil sont droits et épais jusqu'au bord du cercle, avec le lion debout tenant un sabre; le dessin est stylisé.

Plaque[modifier | modifier le code]

Elle représente une étoile avec un médaillon central, dont de nombreuses versions (et contrefaçons) existent. Dès 1856 :

De Grand-Officier à Chevalier, de petits rayons verts, au nombre de branches, sont ajoutés pour différencier les étrangers des sujets du Shah, qui possèdent des rayons bleus[12].

Ces étoiles sont en argent et comptent, selon les cinq classes, un nombre différent de branches et de rangs de facettes, en 1872 :

  • Grand-Croix ou 1re classe, 8 branches pointues, 3 rangs centraux) : se porte épinglé sur la poitrine gauche avec un Grand Cordon.
  • Grand-Officier ou 2e classe, 7 branches arrondies, 2 rangs) : se porte sur la poitrine gauche, avec une étoile identique, plus petite, portée autour du cou sur un ruban.
  • Commandeur ou 3e classe, 6 branches, 2 rangs) : surmonté d'une boucle de suspension, se porte en ruban autour du cou.
  • Officier ou 4e classe, 5 branches, 1 rang, sur anneau avec un fleuron, se porte en ruban autour du cou.
  • Chevalier ou 5e classe, 4 branches, 1 rang, sur anneau avec un demi fleuron, se porte avec un ruban sur barrette sur la poitrine gauche.

L'étoile de l'Ordre du Homayoun est simplifiée, plus géométrique.

Ruban[modifier | modifier le code]

Dès 1836, le ruban est bleu, pour les souverains, vert, pour les lieutenant-généraux, rouge avec des bordures vertes, pour les majors-généraux, rouge, pour les brigadiers, et blanc, pour les colonels, ou grades équivalents.

En 1856, il y a 8 rubans, bleu clair : souverains, vert : 1er ministre, bleu cobalt, 1ère classe : ministres, bleu avec des bordures vertes : commandants, rouge avec des bordures vertes : majors-généraux, rouge avec des bordures blanches : brigadiers-généraux, rouge : brigadiers, et blanc pour les colonels, ou grades équivalents. Pour les étrangers (il y a huit classes), la 3e classe, le ruban est vert foncé et porté autour du cou, la 5e classe il est rouge et porté sur la poitrine gauche, les autres classes ne comportent pas de rubans.

En 1872, le ruban vert est réservé aux étrangers :

Couleur de ruban réservée aux étrangers, en 1872
PRT Military Order of Aviz - Grand Cross BAR.png
Grand-croix
PRT Military Order of Aviz - Grand Officer BAR.png
Grand-Officier
PRT Military Order of Aviz - Commander BAR.png
Commandeur
PRT Military Order of Aviz - Officer BAR.png
Officier
PRT Military Order of Aviz - Knight BAR.png
Chevalier
POL Brązowy Medal Za Zasługi dla Łowiectwa BAR.png
Chevalier
Ordre du Homayoun

Pour l'Ordre du Homayoun, des bordures rouges complètent le ruban vert (1939).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sketches of Persia: from the journals of a traveller in the East Par Sir John Malcolm, 1828, p.163
  2. (fr) Almanach de Gotha Année 1868. Volume 173, page 379
  3. (en) LIFE
  4. (en) Extrait Sir John Malcolm and the Order of the Lion and Sun, Denis Wright, Iran, Vol. 17, (1979), pp. 135-141
  5. (en) The Annual biography and obituary 1834. Volume 18, p.70
  6. (en) Page 637 The court journal: court circular & fashionable gazette, Volume 5. 1833
  7. (fr) Ordre iranien Sir-i Hursid Palais de Topkapı, Salle du Trésor III. Site Insecula
  8. (en) Şir-i Hurşid Caravanserais as Symbols of Power in Seljuk Anatolia, p.62, fig.8
  9. (en) Solar Symbolism of the Mughal Thrones Arts asiatiques, 1999, Volume 54, by Anna Malecka
  10. (en) Decorations Encyclopædia Iranica
  11. (ru) Орден Льва и Солнца Иран Ordre du Lion et du Soleil de l'Iran
  12. (ru) Орден Льва и Солнца Ordre du Lion et du Soleil
  13. a et b (fr) Almanach national 1838, Almanach impérial 1810, 1811 et 1868, Almanach royal et national 1833 (Google livres)
  14. Ecrins Impériaux. Exposition temporaire (150 décorations-bijoux ayant appartenu à l’empereur Napoléon III et à son fils Louis-Napoléon) du 19 janvier au . Musée National de la Légion d’Honneur, Paris
  15. (fr) Almanach national 1850
  16. a et b (fr) Almanach royal officiel de Belgique 1866
  17. (fr) Percin Ordre du Lion et du Soleil
  18. (fr) COSTE, Pascal-Xavier Institut National de l'Histoire de l'Art (INHA)
  19. (fr) André Malraux Site de l’Ordre de la Libération.

Voir aussi[modifier | modifier le code]