Nova Varoš

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nova Varoš (Banja Luka), Nova et Varoš.
Nova Varoš
Нова Варош
Blason de Nova Varoš
Héraldique
Vue générale du centre de Nova Varoš
Vue générale du centre de Nova Varoš
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Raška
Stari Vlah
District Zlatibor
Municipalité Nova Varoš
Code postal 31 320
Démographie
Population 8 865 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 27′ 38″ N 19° 48′ 41″ E / 43.4606, 19.811443° 27′ 38″ Nord 19° 48′ 41″ Est / 43.4606, 19.8114  
Altitude 1 111 m
Superficie 58 100 ha = 581 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Nova Varoš

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Nova Varoš
Municipalité de Nova Varoš
Administration
Maire
Mandat
Dimitrije Paunović (SNS)
2012-2016
Démographie
Population 16 758 hab. (2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Superficie 58 100 ha = 581 km2

Nova Varoš (en serbe cyrillique : Нова Варош) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Zlatibor et dans la région de la Raška. Au recensement de 2011, la ville comptait 8 865 habitants et la municipalité dont elle est le centre 16 758[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Nova Varoš est située à l'ouest de la Serbie, sur la route nationale Belgrade-Bar. La ville se trouve dans les monts Zlatar, qui font partie de la chaîne du Zlatar, dans les Alpes dinariques ; elle est située à une altitude de 1 111 m ; au nord, s'étendent les monts Zlatibor, qui, eux aussi font partie des Dinarides.

La municipalité de Nova Varoš, quant à elle, couvre une superficie de 581 km2. Elle est entourée par celles de Prijepolje au sud-ouest et de Sjenica au sud-est, par celles d'Ivanjica à l'est, d'Arilje et de Čajetina au nord, et par celle de Priboj à l'ouest[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la municipalité de Nova Varoš a été habité par les Celtes puis conquis par les Romains et les Slaves. Au Moyen Âge, il fit partie de l'État serbe médiéval de Rascie puis, au XVe siècle, fut intégré à l'Empire ottoman. La ville de Nova Varoš a été fondée au XVIe siècle et elle fit partie du Sandjak de Novi Pazar, une subdivision de l'Empire ottoman, jusqu'en 1913, date à laquelle elle redevint serbe.

Localités de la municipalité de Nova Varoš[modifier | modifier le code]

La municipalité de Nova Varoš compte 33 localités :

Localisation de la municipalité de Nova Varoš en Serbie

Nova Varoš est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
1 781 2 179 3 200 5 718 8 565 10 424 10 335[3] 8 865[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Toutes les localités de la municipalité sont peuplées d'une majorité de Serbes.

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 27 sièges de l'assemblée municipale de Nova Varoš se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti socialiste de Serbie 5
Parti démocratique 4
Liste « Novi Ljudi » 3
Mouvement serbe du renouveau 3
Parti radical serbe 3
Liste « Mouvement Renouveau de Nova Varoš » 2
Nouvelle Serbie 2
Parti démocratique de Serbie 2
G17 Plus 1
Liste « Mouvement pour Nova Varoš » 1
Mouvement Force de la Serbie 1

Au terme de cette élection, Branislav Dilparić, membre du Parti socialiste de Serbie (SPS) a été élu président (maire) de la municipalité.

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 27 sièges de l'assemblée municipale de Nova Varoš se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Pour une Serbie européenne 7
Parti radical serbe 6
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 4
Liste « De nouvelles personnalités pour Nova Varoš » 4
Parti démocratique de Serbie 3
Nouvelle Serbie - Mouvement serbe du renouveau 2
Parti démocratique du Sandžak 1

Les élections ont été remportées par une coalition formée par la liste Pour une Serbie européenne du président Boris Tadić, par le Parti socialiste de Serbie et ses alliés, par le partie Nouvelle Serbie et par le Parti démocratique du Sandžak. L'opposition municipale est constituée du Parti radical serbe, du Parti démocratique de Serbie et d'une liste de citoyens appelée Novi ljudi za Nova Varoš (« De nouvelles personnalités pour Nova Varoš »). Slaviša Purić, membre du Parti démocratique (DS), a été élu président (maire) de la municipalité (en serbe : predsednik opštine) et Nenad Todorović, membre du parti G17 Plus, vice-président, le DS et G17+ appartenant à l'alliance Pour une Serbie européenne. L'ancien président socialiste de la municipalité, Branislav Dilparić, membre de la coalition gouvernementale, a été élu président de l'assemblée municipale[8],[9].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Nova Varoš possède un club de football, le FK Zlatar, créé en 1925.

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Près de Kokin Brod, à 11 km de Nova Varoš en direction de Zlatibor, a été construite un barrage sur la rivière Uvac, formant ainsi un lac de retenue, le lac de Zlatar (ou lac de Kokin Brod). La centrale hydroélectrique Kokin Brod produit 22,5 MW par an ; elle est gérée par l'entreprise publique Elektroprivreda Srbije (EPS)[10]. Cette centrale fait partie d'un ensemble hydroélectrique exploitant les ressources des rivières Uvac et Lim, ensemble qui produit chaque année environ 800 millions de kilowatts-heures d'électricité.

Dans la municipalité de Nova Varoš, 33,85 % de la superficie est couverte de forêts et 57,10 % des terres sont consacrées à l'agriculture ; l'élevage figure aussi parmi les activités importantes du secteur ; on y produit un fromage réputé, le fromage de Zlatar (en serbe : златарски сир et zlatarski sir). L'apiculture est également présente dans la région.

Sur le plan industriel, la ville est marquée par l'industrie du bois, par l'industrie textile et celle de la chaussure. On y trouve aussi quelques entreprises travaillant dans le domaine de la chimie et de la métallurgie[11].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Zlatar (montagne).
Le canyon de l'Uvac

Nova Varoš offre des possibilités pour le tourisme, notamment avec les paysages et les curiosités naturelles des monts Zlatar, situés à proximité immédiate. Le canyon de l'Uvac forme des méandres tortueux sur 20 km et, en raison de la richesse de sa flore et de sa faune, il a été classé comme réserve naturelle de catégorie IV sur la liste de l'UINC[12] ; il abrite des espèces rares d'oiseaux comme le vautour fauve ; de ce fait, le site a également été transformé en une Zone importante pour la conservation des oiseaux (en abrégé : ZICO)[13]. Les forêts du Zlatar offrent des possibilités pour la chasse ou à la randonnée et les lacs sont propices à la pêche sportive ou à la baignade. Nova Varoš est également située au sud du massif montagneux de Zlatibor, qui offre de nombreux sites et attractions pour les touristes.

Sur le plan culturel, la municipalité abrite quelques quelques édifices ou ensembles architecturaux anciens, dont certains sont classés sur la liste des monuments culturels de Serbie[14]. La ville de Nova Varoš conserve une petite čaršija, un quartier typique de l'époque ottomane. Le territoire de la municipalité conserve aussi deux églises en bois classées : celle de Kućani date de la première moitié du XVIIIe siècle[15] et celle de Radijevići a été construite en 1808[16]. L'une des curiosités du secteur est également l'ethno-village de Štitkovo, avec ses maisons traditionnelles datant de la fin du XIXe siècle. À proximité de Nova Varoš, mais dans la municipalité voisine de Prijepolje, se trouvent également le monastère de Mileševa et la forteresse de Mileševac, qui remontent au XIIIe siècle.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Le voïvode Petar Bojović (1858-1945) est né à Miševići ; il fut un des quatre chefs de l'armée serbe pendant les guerres des Balkans et lors de la Première Guerre mondiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) « Site de la Conférence permanente des villes et des municipalités de Serbie » (consulté le 10 février 2011)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  5. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  6. (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  7. (sr) « Opština Nova Varoš », Lokalni izbori u Srbiji - 2004, sur http://www.cesid.org (consulté le 16 novembre 2008)- Indisponible au 10 février 2011
  8. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Nova Varoš (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 10 février 2011)
  9. (sr) « Nova Varoš - Demokrata predsednik opštine », sur http://www.danas.rs, Danas,‎ 11 juillet 2008 (consulté le 10 février 2011)
  10. (sr) « HE Kokin Brod », sur http://www.eps.rs, Site de la société Elektroprivreda Srbije, « Industrie électrique de Serbie » (EPS) (consulté le 10 février 2011)
  11. (sr) « Nova Varoš - Privreda », sur http://www.skgo.org, Site de la Conférence permanente des villes et des municipalité de Serbie (consulté le 10 février 2011)
  12. (en) « Uvac Nature Reserve », sur http://www.protectedplanet.net (consulté le 10 février 2011)
  13. (en) « Uvac-Milesevka », sur http://www.birdlife.org, BirdLife International (consulté le 10 février 2011)
  14. (en) « List of monuments in the municipality of Nova Varoš », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 10 février 2011)
  15. (en) « Crkva brvnara, Kućani », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 10 février 2011)
  16. (en) « Crkva brvnara, Radijevići », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 10 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]