Maserati 4CLT-48

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maserati 4CLT/48
Maserati 4CLT-48

Marque Maserati
Années de production 1948 - 1950
Production 18 exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 1,5 L
4 cylindres en ligne
Puissance maximale 260 ch
Boîte de vitesses 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 630 kg
Vitesse maximale 270 km/h
Dimensions
Longueur 3 850 mm
Largeur 1 400 mm
Hauteur 1 100 mm

La Maserati 4CLT/48 est une voiture de course monoplace de la marque italienne Maserati. C'est une évolution importante de la voiture initialement introduite avant-guerre, la Tipo 4CL.

Sa dénomination « 4CLT » signifie 4 Cylindres, Linguette (linguet sur la queue de soupape), Tubolare (châssis tubulaire).

La genèse[modifier | modifier le code]

La Maserati 4CLT trouve ses origines dans les expériences conduites en 1947 par Ernesto Maserati avec les structures multitubulaires, le vilebrequin équipé de paliers à rouleaux aux têtes de bielle et le compresseur à deux étages. Cette année-là, une Maserati 4CL modifiée fait ses débuts avec Villoresi à la Temporada en Argentine. Plus tard quand les frères Maserati quittent la société, pour aller fonder O.S.C.A., un nouveau châssis multitubulaire et le compresseur à double étage sont essayés dans une 4CL par Alberto Ascari au Grand Prix de la Marne, Circuit de Reims-Gueux, malheureusement sans terminer la course (abandon au 26e tour sur les 51 à courir).

Une refonte de la suspension arrière sera ensuite réalisée. Maintenant composée de bras en acier forgé mais conservant son pont rigide et ses ressorts en porte-à-faux associés à des amortisseurs hydrauliques, la 4CLT/48 fait ses débuts sur le circuit de San Remo et restera la « San Remo » dans toutes les évolutions qui suivront.

De nouveaux développements arrivent en 1949 ; les freins à tambour sont munis d'ailettes de refroidissement et la commande de direction sera modifiée ainsi que la position du réservoir d’huile, ce qui amènera à parler du modèle 4CLT/49.

Deux autres modifications viendront s’appliquer sur ce modèle :

  1. La première pour répondre au règlement de la Temporada en Argentine et plus particulièrement sur un aspect du règlement « formule libre » qui permet d’accroître la cylindrée à 1 720 cm³ par une augmentation de la course à 90 mm. Ceci permet de porter la puissance délivrée par le moteur à 290 ch. Deux modèles seront construits, ils prendront le nom de 4CLT/50. Le moteur sera utilisé plus tard pour la voiture « Italcorse II » de Piero Taruffi en 1951.
  2. Enrico Plate modifie le moteur en retirant les compresseurs et en augmentant la cylindrée qui passe à 2 000 cm³ avec un taux de compression de 14 :1 et un empattement réduit. Ceci permet à la Maserati-Plate de courir en Formule 2.

Les pilotes célèbres[modifier | modifier le code]

Les épreuves gagnées[modifier | modifier le code]