Maserati Tipo 26 M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maserati Tipo 26 M
Photo d'une Maserati Tipo 26 M en piste
Une Maserati Tipo 26 M en démonstration lors du Goodwood Revival 2012

Marque Drapeau : Italie Maserati
Années de production 1930 - 1932
Classe Monoplace
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 8 cylindres en ligne
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 2 495 cm3
Puissance maximale 185 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Boîte manuelle à 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 800 kg
Dimensions
Empattement 2 640 mm
Voies  AV/AR 1 320 mm  / 1 350 mm

La Maserati Tipo 26 M (pour monoposto en italien) est la treizième voiture de Grand Prix conçue par le constructeur automobile italien Maserati. Avant la 26 M, la Tipo 26/8C de 1926 avait évoluée en 26 B, 26C/8C 2100 et 26 R ; basée sur cette dernière, la 26 M est conçue en 1930.

Une version sport est baptisée 26 M Sport. Il existe également une 26 M Grand Sport à deux places pour l'usage routier et une Sport Tipo 1000 Miglia, carrossée par Ugo Zagatto.

Compétition[modifier | modifier le code]

En 1930, la 26 M/8C 2500 remporte les Grands Prix de Rome (Luigi Arcangeli), de Monza (Achille Varzi devant Arcangeli) et de Saint-Sébastien (Varzi devant Aymo Maggi) ainsi que les Coppas Ciano et Acerbo.

Ces succès sont mis à mal dès 1931 par les Alfa Romeo Monza et autres Bugatti Type 51. L'adoption d'un carburateur Weber apporte un second souffle : sous la dénomination 26 M/8C 2300, elle remporte le Grand Prix de Monza grâce à Luigi Fagioli et le Montain Championship grâce à Henry Birkin.

Ses dernières victoires sont au crédit de Whitney Straight (Mountain Championship 1933) pour la 26 M et de Buddy Featherstonhaugh (Grand Prix d'Albi 1934) pour la 8C.

Notes et références[modifier | modifier le code]