Maserati Quattroporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Maserati Quattroporte est une berline de grand tourisme du constructeur italien Maserati. Quattroporte en italien signifie littéralement « quatre portes ». Il y a eu, à ce jour, six générations de ce modèle.

La première génération 1963[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte I
Maserati Quattroporte

Marque Maserati
Années de production 1963 - 1969
Production 776 exemplaires
Classe Luxueuse Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4 136 puis 4 719 cm3
Puissance maximale 260 puis 290 ch
Couple maximal 43 mkg à 3 800 tr/min Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 810 puis 1 830 kg
Vitesse maximale 230 puis 245 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Dimensions
Longueur 5 000 mm
Largeur 1 690 mm
Hauteur 1 350 mm
Chronologie des modèles
Précédent * Maserati Quattroporte II Suivant
Maserati Quattroporte 1re série
Maserati Quattroporte 1re série

La Quattroporte fut la première berline du constructeur au Trident, Maserati ; son code usine était le numéro « 107 ». Dessinée par le carrossier Pietro Frua, elle est apparue en 1963.

Equipée d'un moteur Maserati V8 de 4,2 litres développant 260 ch, ce qui lui permettait d'atteindre 230 km/h de vitesse maxi, elle était disponible avec une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports ou bien une boîte automatique à trois rapports.

En 1966, Maserati étoffe la gamme en ajoutant une version équipée d'un moteur de 4,7 litres développant 290 chevaux.

La première série sera fabriquée à 260 exemplaires jusqu'en 1966, date de lancement de la Quattroporte I 2e série qui sera produite à 516 exemplaires jusqu'en 1970. Elle est reconnaissable à ses phares avant : 2 paires de projecteurs jumelés au lieu des simples optiques rectangulaires de la première série.

Trois à quatre Quattroporte I ont été modifiées pour la société CEA, fabricant d'extincteurs italien, pour soutenir les équipes de secours[1] sur les circuits italiens. Un exemplaire a été mis en vente en 2006 chez Christie's.

La deuxième génération 1973[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte II
Maserati Quattroporte
Maserati Quattroporte II

Marque Maserati
Années de production 1974 - 1975
Production 13 exemplaires
Classe Luxueuse Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V6 2 965 cm3
Puissance maximale 210 ch
Couple maximal 27 mkg à 4 000 tr/min Nm
Transmission Traction avant
Poids et performances
Poids à vide 1 600 kg
Vitesse maximale 200 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Suspensions Hydrauliques
Dimensions
Longueur 5 130 mm
Largeur 1 870 mm
Hauteur 1 370 mm
Chronologie des modèles
Précédent Maserati Quattroporte I Maserati Quattroporte III Suivant
Maserati Quattroporte II Frua 1971

À cette époque Maserati vient d'être rachetée par Citroën. La Quattroporte II eut une gestation très laborieuse en raison de l'influence de responsables Citroën sur la Direction de l'entreprise.

Un premier projet est resté à l'état de prototype chez Frua, et chez Bertone. Un prototype Frua a été livré à l'Aga Khan et un autre prototype Frua au roi d'Espagne.

La seconde version de la Quattroporte sera présentée en 1973 et ce sera la dernière automobile Maserati de la période très mouvementée laissée après la gestion Citroën.

Ce projet porte le numéro de code usine « 123 ».

Le dessin de la voiture porte la griffe du célèbre carrossier Bertone, mais a été dessinée par un certain Marcello Gandini. Elle sera équipée d'un moteur Maserati V6 de 3 litres, le même qui équipera la Maserati Merak... et la Citroën SM. Il aura bien de la peine à donner à la voiture le caractère sportif attendu par les clients habituels de la marque. De plus; ce modèle sera doté de la traction avant, d'un gabarit très imposant mais ne connaîtra pas le succès que sa ligne aurait pu laisser envisager ; elle tombait en pleine crise pétrolière, et une vraie GT de marque ne peut être une traction avant. La voiture recevra aussi les suspensions hydrauliques de la SM ainsi que d'autres attributs plus modestes dans l'habitacle.

La Maserati Quattroporte 2e série ne sera construite qu'en 13 exemplaires entre 1974 et 1975, en raison du placement en redressement judiciaire de la marque par Citroën[2].

Cette voiture avait été conçue pour concurrencer les Fiat 130, Jaguar XJ 6, BMW 2800 et autres Mercedes 280 au lendemain de la crise pétrolière, mais son poids de 1,6 tonne et surtout ses dimensions imposantes (empattement de 3,07 m) étaient beaucoup trop importants pour le petit moteur V6 que Citroën s'entêta à maintenir.

Ce n'est qu'au printemps 1975, lors du Salon de Genève, que la version enfin équipée d'un moteur digne de la voiture, un 3,2 litres développant 200 ch[3], voit le jour mais il était trop tard pour retrouver une clientèle exigeante, passée à la concurrence.

La troisième génération 1979[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte III
Maserati Quattroporte

Marque Maserati
Années de production 1979 - 1990
Production 2 141 exemplaires
Classe Luxueuse Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4 136 puis 4 930 cm3
Puissance maximale 260 - 290 - 300 ch
Couple maximal 40 mkg à 3 800 tr/min Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 975 kg
Vitesse maximale 220 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Dimensions
Longueur 4 910 mm
Largeur 1 890 mm
Hauteur 1 385 mm
Chronologie des modèles
Précédent Maserati Quattroporte II Maserati Quattroporte IV Suivant
Vue de côté de la Maserati Quattroporte III

Dessinée par Giorgetto Giugiaro, cette Maserati se caractérise, comme toutes les voitures italiennes de cette époque, par des lignes très tendues.

C'est la première automobile conçue pendant la période De Tomaso ; son code projet usine est le « 330 ».

Sa motorisation reprend un moteur Maserati V8 en deux cylindrées : 4 136 cm3 et 260 ch ou 4 930 cm3 et 290 ch, ainsi que la propulsion arrière. Elle a été fabriquée jusqu'en 1990 en 2 141 exemplaires.

Une version spéciale baptisée « Royale » apparait en 1987. Elle a été construite à 53 exemplaires. Ce fut la voiture officielle du Président de la République italienne, Sandro Pertini qui fut blindée comme celles destinées aux Présidents du Sénat et du Conseil italien.


Maserati Quattroporte III

Génération intermédiaire 1985 - 1994 : La Biturbo 4 portes[modifier | modifier le code]

Après l'arrêt de sa fabrication, Maserati resta de longues années sans proposer de berline de luxe. Le seul modèle figurant au catalogue du constructeur au Trident fut une version à quatre portes de la Biturbo dont l'appellation était précédée d'un 4, pour 4 portes : par exemple la 430, la 4.18 ou la 4.24.


La quatrième génération 1994[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte IV Biturbo
Maserati Quattroporte

Marque Maserati
Années de production 1994 - 2001
Production 2.883 exemplaires
Classe Luxueuse Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V6 2,0 et 2,8 - V8 3,2
Puissance maximale 285 à 335 ch
Couple maximal 45 Nm
Transmission Propulsion 6vitesses Manuelle ou Automatique sur versions 2.8 et 3.2
Poids et performances
Poids à vide 1 543 - 1 675 kg
Vitesse maximale 255 à 270 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 à 5,8 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Suspensions Pilotées
Dimensions
Longueur 4 550 mm
Largeur 1 810 mm
Hauteur 1 380 mm
Chronologie des modèles
Précédent Maserati Quattroporte III Maserati Quattroporte V Suivant

Cette Quattroporte IV était la version à quatre portes de la Ghibli II. Motorisée par un 2 litres, un 2,8 litres ou un 3,2 litres, elle reprendra les bases mécaniques des modèles précédents. Les blocs moteurs v6 proviendront des Maserati Ghibli II GT en versions moins puissantes, quant au moteur v8, il s'agira d'une version derivée de celui de la Maserati Shamal.

Après la reprise de Maserati par le groupe Fiat, la voiture sera entièrement revue et ses lignes adoucies. Cette évolution de la Ghibli II à quatre portes est reconnaissable à ses lignes douces dues au crayon de Marcello Gandini. Ce sera néanmoins la version du modèle Quattroporte qui aura les dimensions les plus réduites.




Quattroporte IV Evoluzione[modifier | modifier le code]

En 1998, après la reprise de la marque par le groupe Fiat Auto, elle prendra le label Evoluzione. Cette version sera le premier signe de la nouvelle direction de la marque qui passera sous la direction opérationnelle de Ferrari.

Maserati Quattroporte IV Evoluzione

Ce modèle intègre les 400 points d'amélioration que l'équipe Ferrari, nouvel actionnaire de la marque, impose à la fabrication des Maserati Quattroporte.

La célèbre montre, qui ornait jusqu'à présent le tableau de bord sur les modèles de la marque au trident, disparaît pour être remplacée par un afficheur numérique des plus ordinaires.

Les différentes versions de la Quattroporte IV se répartissent comme suit:

Modèle Années fabrication Production
V6 2000 1994 - 1998 587
V6 2800 1994 - 1998 668
V8 3200 1996 - 1998 415
V6 2000 Evoluzione 1998 - 2001 200
V6 2800 Evoluzione 1998 - 2001 190
V8 3200 Evoluzione 1998 - 2001 823
Total 2 883

La cinquième génération 2004[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte V
Maserati Quattroporte

Marque Maserati
Années de production 2004 - 2012
Classe Sport Luxe
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence V8 4,2 ou 4,7
Puissance maximale 400 à 440 ch
Couple maximal 460 à 490 Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 1 860 à 1 990 kg
Vitesse maximale 270 à 285 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,1 à 5,8 s
Émission de CO2 395 à 447[4] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Dimensions
Longueur 5 057 mm
Largeur 1 895 mm
Hauteur 1 438 mm
Chronologie des modèles
Précédent Maserati Quattroporte IV (Evoluzione) Maserati Quattroporte VI Suivant
Quattroporte Sport GT V

Cette génération de la Quattroporte a été présentée au Salon de l'automobile de Francfort en 2003.

Dessinée par le maître Pininfarina, elle comporte trois modèles : base, Executive GT et Sport GT. La gamme restylée est elle aussi composée de 3 versions : base, S, et Sport GT S.

Les trois variantes de 1re version sont équipées du même moteur V8 de 4,244 cm3 de cylindrée, développant une puissance de 400 ch/294 kW. Cette magnifique berline a reçu le titre de la berline la plus rapide du monde avec 272,9 km/h, mais elle a depuis été dépassée par la Bentley Continental GT Flying Spur.
La version restylée de la Quattroporte V reçoit quant à elle le même 4,2 litres (développant désormais 405 ch) que la 1re version, mais une évolution portée à 4,7 litres, développant 440 ch sur la S et la GTS.

Elle permet de très bonnes accélérations : 0 à 100 km/h en 5,8 secondes. pour la 4.2, 5,4 secondes. pour la S et 5,1 secondes. pour la GT S, des reprises de 70 à 120 km/h en 4,4 secondes pour la 4,2 litres, 4,7 secondes pour la S et la GT S. Des prestations qui nécessitent environ 17,3 litres aux 100 km.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

La sixième génération 2013[modifier | modifier le code]

Maserati Quattroporte VI
Maserati Quattroporte

Marque Drapeau : Italie Maserati
Années de production Depuis 2013
Production en cours exemplaires
Classe Sport Luxe
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence biturbo V6 3,0 - V8 3,8
Puissance maximale 410 à 530
410 à 5 500
530 à 6 500
275 à 4 000 ch
Couple maximal 550 à 1 750
710 à 2 000
600 à 2 000 Nm
Transmission Arrière
Poids et performances
Poids à vide 1 940 kg
Vitesse maximale 250 à 307 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,7 à 4,9 s
Émission de CO2 [4] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes, tricorps
Suspensions Roues indépendantes
Dimensions
Longueur 526 mm
Largeur 197 mm
Hauteur 148 mm
Empattement 317 mm
Chronologie des modèles
Précédent Maserati Quattroporte V

Cette dernière génération de la Quattroporte a été présentée officiellement au Salon de l'automobile de Détroit en janvier 2013. La carrosserie est entièrement en aluminium.

Dessinée par le chef du style du groupe Fiat, Lorenzo Ramaciotti, un ancien styliste de chez Pininfarina, elle se décline en trois versions :

  • V6 410 ch - propulsion classique, accélération 0 à 100 km/h en 5,1 s, vitesse maxi 285 km/h,
  • V6 410 ch - 4x4, accélération 4,9 s et 284 km/h,
  • V8 530 ch - propulsion classique, accélération 4,7 s et 307 km/h.

La fabrication de cette luxueuse grande routière de sport est assurée dans l'ancienne usine de la Carrozzeria Bertone de Grugliasco, près de Turin, où le groupe Fiat a réalisé de très importants investissements pour fabriquer ce nouveau modèle ainsi que, au second semestre 2013, sa petite sœur, la Ghibli. La production en "série" débutera en janvier 2013 pour une commercialisation dès le mois suivant. La firme au trident table sur 12 000 exemplaires annuels.

Les moteurs sont tous deux d'origine Ferrari. Ils sont entièrement en aluminium. Ils garantissent des accélérations "foudroyantes" : 0 à 100 km/h en 4,9 s pour le V6 et 4,7 s pour le V8. La boîte de vitesses est automatique à 8 rapports[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. véhicule d'intervention rapide pour circuits automobiles
  2. (en) Ermanno Cozza, « Maserati Quattroporte II », sur maserati-alfieri.co.uk
  3. Quattrporte Club Maserati France
  4. a et b Ademe
  5. Lundi 07 novembre 2011 - 14:45 Omar Sy en Maserati dans Intouchables, Autoplus.fr, 7 nov. 2011
  6. [1]

Sur les autres projets Wikimedia :