Baudouin IV de Hainaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudouin IV.
Baudouin IV de Hainaut
Titre
Comte de Hainaut
11201171
Prédécesseur Baudouin III de Hainaut
Successeur Baudouin V de Hainaut
Biographie
Date de naissance 1108
Date de décès 8 novembre 1171
Père Baudouin III de Hainaut
Mère Yolande de Wassemberg
Conjoint Alix de Namur
Enfant(s) Baudouin
Godefroy
Baudouin
Guillaume
Henri
Yolande
Agnès
Laurence

Baudouin IV de Hainaut, dit « Baudouin l'édificateur » ou « Baudouin le bâtisseur », né en 1108, mort le 8 novembre 1171, comte de Hainaut de 1120 à 1171, fils de Baudouin III, comte de Hainaut, et de Yolande de Wassemberg.

Comme il était mineur à la mort de son père, la régence fut assurée par sa mère qui dirigea le pays avec prudence et fermeté. Elle négocia les fiançailles de son fils avec Alix de Namur, et assura par traité les droits de cette dernière au comté de Namur. Elle laissa son fils gouverner en 1127.

Peu après, le comte de Flandre Charles de Danemark fut assassiné et plusieurs prétendants, parmi lesquels figurait Baudouin, se manifestèrent. Le roi de France Louis VI le Gros choisit Guillaume Cliton. Irrité, Baudouin envahit le pays d'Alost, mais se rendit compte qu'il ne pouvait garder sa conquête et se retira en incendiant Audenarde. Après la mort de Guillaume (1128), il tenta à nouveau de conquérir la Flandre, mais fut repoussé par Thierry d'Alsace, le nouveau comte.

En 1147, il profita du départ de Thierry en croisade pour envahir à nouveau la Flandre, malgré le risque d'excommunication qu'il encourait pour s'attaquer aux biens d'un croisé. Sibylle d'Anjou, femme de Thierry, réussit à défendre ses terres, le temps que Thierry revînt en hâte de Constantinople. La guerre fit rage et ravagea les deux comtés. Finalement, les deux comtes, las de leur conflit, conclurent la paix en 1151 et fiancèrent leurs enfants. Ce mariage conduisit quarante ans plus tard à la réunion des deux comtés.

Baudouin se consacra à soumettre ses vassaux les plus indociles, et réunit au comté plusieurs terres. Il acquit son surnom de bâtisseur en fortifiant la plupart des villes du Hainaut et en favorisant la construction d'églises et de cathédrales. En 1169, à l'occasion des noces de son fils avec Marguerite d'Alsace, il fit visiter son palais en construction, à Valenciennes, à plusieurs seigneurs. Ils eurent l'imprudence de monter sur des échafaudages mal étayés qui s'écroulèrent sous eux. Certains se relevèrent légèrement blessés, mais Baudouin eut les cuisses et les reins brisés. Il mourut deux ans plus tard.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa vers 1130 Alix de Namur (1115 † 1169), dernière fille de Godefroy, comte de Namur, et d'Ermensende de Luxembourg, sa seconde femme. Elle mourut en juillet 1169 et fut inhumée dans l'église de Sainte Waudru de Mons. C'est par ce mariage que leurs descendants ont hérité du marquisat de Namur. Leurs enfants ont été:

  • Baudouin, mort jeune, enterré à Binche,
  • Godefroy, comte d'Ostrevant, mort à Mons à 16 ans le 6 avril 1159 (ou 1161) sans postérité, marié à 15 ans avec Éléonore de Vermandois.
  • Baudouin V (1150 † 1195), comte de Hainaut dit « Baudouin le courageux ».
  • Guillaume de Hainaut, seigneur de Château-Thierry au comté de Namur, marié en premières noces avec Mahaud de Lalaing, et en secondes noces avec Avoye de Saint-Sauve,
  • Henri, seigneur de Sebourg, d'Angre et du Fay. Il gît à Sebourg où, sur sa tombe, il est écrit « oncle de Baudouin, empereur de Constantinople », marié avec Jeanne de Cysoing,
  • Yolande, mariée en premières noces avec Yves III, seigneur de Néelle et de Falvy, comte de Soissons, mort sans enfants en 1157, puis en secondes noces avec Hugues IV, comte de Saint-Pol,
  • Agnès, dite la Boiteuse, première femme de Raoul, sire de Coucy, de Marle, la Fere, Crécy, Vervins, Landousies et de Pinon, morte avant 1173,
  • Laurence, qui avec son second mari, fit beaucoup de bien à l'abbaye du Val, à l'ordre de Citeaux, au diocèse de Paris, où elle fut enterrée après sa mort survenue le 9 août 1181 ; mariée avec Thierry de Gand, dernier seigneur d'Alost et de Waes, avec lequel elle vivait encore en 1160 et qui mourut sans enfants en 1165 ; puis en secondes noces peu après 1171 avec Bouchard V, seigneur de Montmorency.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • J-J. de Smet,  « Baudouin IV », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 1, Bruxelles,‎ 1866 [détail des éditions], p. 808-810