Ligue internationale (baseball)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

International League

Description de l'image  Internationalleague.png.
Généralités
Création 1884
Organisateur(s) International League
Catégorie Ligue mineure (AAA)
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 14
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre Red Sox de Pawtucket

La Ligue internationale (anglais : International League abrégé IL) est une ligue mineure de baseball qui opère dans l'est des États-Unis. Comme la ligue de la côte du Pacifique à l'ouest des USA, elle évolue au niveau Triple-A, juste en dessous de la ligue majeure de baseball. Chaque équipe est affiliée avec une franchise de Ligue majeure, permettant le développement de joueurs avant leur arrivée au plus haut niveau. Depuis les années 1930, la League revendique une création en 1884 en reprenant à son compte l' Eastern League (1884), la New York State League (1885), l' International League (1886-1887), l' International Association (1888-1890), l' Eastern Association (1891) puis l' Eastern League (1892-1911). Le nom d' International League est définitivement adopté en 1912.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Ligue internationale est créée en 1886 par la fusion de deux ligues existantes : la Ligue de l'État de New York (New York State League, fondée en 1885) et la Ligue de l'Ontario (Ontario League, fondée en 1885). Huit équipes participent à la première édition du championnat. En 1887, la ligue absorbe les deux équipes restantes de la Ligue de l'Est (Eastern League, fondée en 1884). La ligue est alors composée de 10 équipes[1]. Elle est démantelée en fin de saison, les clubs situés au nord déclarant que les déplacements vers les villes du sud sont trop onéreux.
Ces mêmes clubs créent l'Association internationale en 1888[2]. En 1890, pour la seule fois de son histoire, la ligue doit cesser ses activités avant la fin la saison face à la concurrence des deux ligues majeures de l'époque, la Ligue américaine et l'Association américaine. En 1891, le championnat reprend avec huit équipes sous le nom de l'Association de l'Est (Eastern Association), pour la première fois sans équipes canadiennes[3]. La ligue change à nouveau de nom en 1892 pour devenir la Ligue de l'Est (Eastern League), mais seuls six équipes termineront la saison sur les huit engagés. En 1895, Toronto accueille à nouveau une équipe et deux ans plus tard, les Royals de Montréal s'installent dans la métropole du Québec. La ligue connaît une période de stabilité au début du XXe siècle sous la présidence de Pat Powers.
En 1912, la ligue est renommée Ligue internationale. La période de 1914 à 1920 est marquée par de nombreux déménagements de franchises et par une baisse de fréquentation. En 1933, Frank Shaughnessy, directeur gérant des Royals de Montréal, propose un nouveau format de compétition pour l'attribution du titre de champion. Au lieu d'une finale entre les deux meilleures équipes de la saison régulière, quatre équipes se rencontrent lors de séries éliminatoires pour décrocher la Coupe du gouverneur, le nouveau trophée de la ligue.
En 1954, une franchise est créée à La Havane à Cuba. Elle doit se replier à Jersey City au milieu de la saison 1960 suite aux événements politiques sur l'île. En 1961, la ligue tente une nouvelle implantation dans la Mer des Caraïbes. La franchise des Marlins part de Miami vers San Juan (Porto Rico), mais revient sur le continent après quelques mois de compétition. Elle s'installe à Charleston pour le reste de la saison.
En 1971, une équipe des meilleurs joueurs de la ligue remporte un match d'exhibition face aux Yankees de New York à Rochester devant 11000 spectateurs. En 1984, une sélection des meilleurs joueurs s'incline devant les Indians de Cleveland en 11 manches devant 11032 spectateurs à Columbus (Ohio) lors des commémorations du centenaire de la ligue.
En 1988, la ligue est scindée en deux divisions. La même année, la Ligue internationale et l'Association américaine, une autre ligue de niveau AAA, décident d'organiser des rencontres interligues. Le concept dure jusqu'en 1992.
En 1998, l'Association américaine cesse ses activités et trois de ses équipes rejoignent la Ligue internationale. Les équipes sont alors réparties en trois divisions : la Division nord, la Division sud et la Division ouest. En fin de saison, les trois champions de division et le meilleur deuxième sont qualifiés pour les demi-finales qui se jouent en séries éliminatoires au meilleur des cinq matchs. Les vainqueurs se rencontrent pour décrocher la Coupe du gouverneur.
En 2008, la Ligue cesse d'opérer au Canada en transférant la franchise des Ottawa Lynx à Allentown (Pennsylvanie) sous le nom d'IronPigs de Lehigh Valley. Cette même année 2008, les 970 matches de la Ligue rassemblent 7 097 411 spectateurs soit 7 317 en moyenne par match, en augmentation de 5,6 % par rapport à la saison 2007[4]. Malgré la crise économique, l'affluence se maintient à 7 017 469 spectateurs en 2009[5]. 6 942 739 spectateurs sont comptabilisés en 2010, soit une moyenne 6908 par match[6].

Équipes de la saison 2011 et stades[modifier | modifier le code]

Division Equipe Affiliation MLB Ville Stade Capacité
Nord Bisons de Buffalo New York Mets Buffalo, New York Coca-Cola Field 18 025
Lehigh Valley IronPigs Philadelphia Phillies Allentown, Pennsylvanie Coca-Cola Park 10 000
Pawtucket Red Sox Boston Red Sox Pawtucket, Rhode Island McCoy Stadium 10 031
Rochester Red Wings Minnesota Twins Rochester, New York Frontier Field 10 840
Scranton/Wilkes-Barre Yankees New York Yankees Moosic, Pennsylvanie PNC Field 10 310
Syracuse Chiefs Washington Nationals Syracuse, New York Alliance Bank Stadium 11 071
Sud Charlotte Knights Chicago White Sox Fort Mill, Caroline du Sud Knights Stadium 10 002
Durham Bulls Tampa Bay Rays Durham, Caroline du Nord Durham Bulls Athletic Park 10 000
Gwinnett Braves Atlanta Braves Lawrenceville, Géorgie Gwinnett Stadium 10 475
Norfolk Tides Baltimore Orioles Norfolk, Virginie Harbor Park 12 067
Ouest Columbus Clippers Cleveland Indians Columbus, Ohio Huntington Park 10 100
Indianapolis Indians Pittsburgh Pirates Indianapolis, Indiana Victory Field 15 596
Louisville Bats Cincinnati Reds Louisville, Kentucky Louisville Slugger Field 13 131
Toledo Mud Hens Detroit Tigers Toledo, Ohio Fifth Third Field 10 300

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Division Nord V D Pct. GB
Scranton/Wilkes-Barre Yankees 87 56 .608 -
Syracuse Chiefs 76 67 .531 11
Bisons de Buffalo 76 68 .528 11½
Pawtucket Red Sox 66 78 .458 21½
Lehigh Valley IronPigs 58 86 .403 29½
Rochester Red Wings 49 95 .340 38½
Division Sud V D Pct. GB
Durham Bulls 88 55 .615 -
Gwinnett Braves 72 71 .503 16
Charlotte Knights 67 77 .465 21½
Norfolk Tides 67 77 .465 21½
Division Ouest V D Pct. GB
Louisville Bats 79 64 .552 -
w Columbus Clippers 79 65 .549 ½
Indianapolis Indians 71 73 .493
Toledo Mud Hens 72 73 .490 9

w- Wild card de meilleur deuxième

Play-offs[modifier | modifier le code]

Demi-finales Finale
       
 Louisville Bats  2
 Durham Bulls  3  
 Durham Bulls  1
 
   Columbus Clippers  3
 Scranton/WB Yankees  1
 Columbus Clippers  3  

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le palmarès n'est pas connu entre 1884 et 1890. En 1892, deux séries finales couronnent deux champions.

   

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Équipes de la Ligue internationale, 1886-1887
  2. (en) Équipes de l'Association internationale, 1888
  3. (en) Équipes de l'Association orientale, 1891
  4. (en) « Minor League Baseball Attendance Up 1.1% For '08 », sur sportsbusinessdaily.com
  5. (en) « Minor League attendance tops 41.6 million », le 16 septembre 2009, sur le site officiel des Ligues mineures.
  6. (en) « 2010 International League », sur baseball-reference.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bill O'Neal, The International League : A Baseball History, 1884-1991, Austin (Tx), Eakin Press, 1992, (ISBN 0890158568)
  • (en) Marshall D. Wright, The International League: Year-by-year Statistics, 1884-1953, Jefferson (NC), McFarland & Company, 1998 (rééd. 2005) (ISBN 078642267X)

Liens externes[modifier | modifier le code]