Kim Fowley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kim Fowley

Naissance 21 juillet 1939
Activité principale Auteur-compositeur, interprète, producteur
Genre musical Garage rock, glam rock, protopunk
Années actives Depuis 1959
Labels Imperial Records
Capitol Records
Site officiel http://www.kimfowley.net/

Kim Fowley est un auteur-compositeur-interprète, producteur et impresario américain né le 21 juillet 1939 à Los Angeles (Californie). Il est le fils de l'acteur Douglas Fowley. Personnage excessif et incontournable du rock underground nord-américain depuis la fin des années 1950, découvreur de talents (Stooges, Modern Lovers), producteur-pygmalion de groupes à succès (The Runaways, certainement son plus beau coup), de rock gras (Kiss, Slade) ou d'une pléthore d'obscurs garage-bands, on ne compte plus les projets auxquels il a participé d'une manière ou d'une autre en plus de quarante ans de carrière. Surnommé parfois le « Dorian Gray du rock'n'roll », il a tenu la main aux Flamin' Groovies pour écrire Teenage Head et Sonic Youth a repris son Bubblegum.

On a souvent dit de lui qu'il était né à Manille aux Philippines mais il est en réalité né à Los Angeles en Californie. A l'université il côtoie Jan Berry, Nancy Sinatra ainsi que Ryan O'Neal. À la suite d'une hospitalisation en 1957, il décide de devenir manager des Sleepwalkers, un groupe de la banlieue ouest de Los Angeles constitué autour de Sandy Nelson et Phil Spector. Il a également travaillé à la fin des années 1950 dans l'industrie pornographique. À partir de 1959 il s'implique plus sérieusement dans le domaine musical. Il travaille d'abord pour Alan Freed puis pour Berry Gordy. Son premier morceau produit est "Charge" des Renegades. Il fit aussi la promotion de Skip & Flip, groupe de pop originaire de l'Arizona connu pour le morceau "Cherry Pie".

Au cours des années 1960, Kim Fowley écrit le morceau "Alley Oop" pour le groupe les "Hollywood Argyles", groupe à l'existence floue, le titre atteint la première place du Billboard en 1960. Il lance Paul Revere & The Raiders, B. Bumble and the Stingers ainsi que The Rivingtons précurseurs des Trashmen.

Quelques titres cultes de Kim Fowley, interprétés par lui-même, entouré de musiciens teigneux et racés, sortis sur des singles confidentiels ou repris en LP : The Trip, Animal Man, Bubblegum, Mr. Responsibility, Teenage Death Girl, Werewolf Dynamite, Young America Saturday Night, 25 Hours a Day, Sex, Dope & Violence...

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • "Astrology"/"Other side" - (1963) Invicta 9002
  • "American Dream" / "The Statue" (1965) Mira 209
  • "The Trip" / "Big Sur" (1965) Corby 206
  • "Mr. Responsibility" / "My Foolish Heart" (1965) Living Legend 721
  • "Underground Lady" / "Pop Art '66" (1966) Living Legend 725
  • "Lights" / "Something New and Different" (1966) Loma 2064
  • "Love is Alive and Well" / "Reincarnation" (1967) Tower
  • "Gypsy canyon" / "Music is the magic" (1967) Creative Family 101
  • "Don't Be Cruel" / "Strangers from the Sky" (1967) Reprise
  • "Fluffy Turkeys" / "Young America-Saturday Night" (1967) Original Sound 81
  • "Born to Be Wild" / "Space Odyssey" (1968) Imperial 66326
  • "Bubblegum" / "Wildfire" (1969) Imperial 66349
  • "Big Bad Cadillac" / "Man Without A Country" (1970)
  • "Thunder road" / "Born to make you cry" (1970) Original Sound 91
  • "I'm bad" / "Forbidden love" (1972) Capitol 3403
  • "International heroes" / "ESP reader" (1973) Capitol 3534
  • "Born dancer" / "Something new" (1973) Capitol 3662
  • "Control" / "The Top" (1977) Mercury

Albums[modifier | modifier le code]

  • Love Is Alive and Well (1967) Tower Records
  • Born to Be Wild (1968) Imperial Records
  • Good Clean Fun (1968) Imperial Records
  • Outrageous (1968) Imperial Records / Ascension Records : 2000
  • The Day the Earth Stood Still (1970) Music Network
  • I'm Bad (1972) Capitol Records / Secret Records : 1986
  • International Heroes (1973) Capitol Records
  • Automatic (1974) Capitol Records
  • Animal God of the Streets (1975) Skydog
  • Living in the Streets (1977) Sonet / Microbe : 2004
  • Sunset Boulevard (1978) Visa Records
  • Snake Document Masquerade (1979) Mango Records
  • Son of Frankenstein (1981) Moxie Records
    • réédité depuis sous le nom Bad News from the Underworld (1985) Lolita Records / Marilyn Records : 1995
  • Frankenstein & The All-Star Monster Band (1984) Sonet Records
  • Hotel Insomnia (1992) Marilyn Records
  • White Negros In Deutschland (1994) Marilyn Records
  • Let the Madness In (1995) Receiver Records
  • Kings of Saturday Night (1995) Sector 2 Records (avec Ben Vaughn)
  • Worm Culture (1996) Alive Records
  • Hidden Agenda At The 13th Note (1997) Receiver Records (avec le groupe BMX Bandits)
  • Michigan Babylon (1998) Detroit Electric
  • The Trip of a Lifetime (1998) Resurgence
  • Sex, Cars & God (1999) Koch Records
  • Fantasy World (2003) Houston Party Records / Darla
  • Strange Plantations (2004) Four Cats
  • Adventures in Dreamland (2004) Weed Records
  • 666 (2012)
  • Now (2012)
  • Burning Bones : Grease (2012)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Outlaw Superman (1971) Bacchus Archives
  • Visions of the Future (1974) Capitol Records
  • Vampires from Outer Space (1979) Bomp Records
  • Kim Fowley's Hollywood Confidential (1980) GNP Crescendo
  • Good Clean Fun / Outrageous (1995) Creation / Rev-Ola
  • Mondo Hollywood: Kim Fowley's Phantom Jukebox, Vol. 1 (1995) Creation Records
  • Underground Animal (1999) Bacchus Archives
  • Impossible But True : The Kim Fowley Story (2003) Ace Records
  • One Man's Garbage : Lost Treasures from the Vaults (1959-69) : Volume One (2009) Norton Records
  • Another Man's Gold : Lost Treasures from the Vaults (1959-69) : Volume Two (2009) Norton Records
  • RocknRolla Soundtrack (2008) Universal Records
  • Wildfire - The Complete Imperial Recordings 1968–69 (2013) 1-2-3-4-Go!

Collaborations[modifier | modifier le code]

Quelques-unes des innombrables collaborations de Kim Fowley en tant que producteur ou auteur :

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1959 : The Renegades : "Charge" / "Geronimo"
  • 1959 : Skip & Flip : "It Was I" / "Cherry Pie"
  • 1960 : The Hollywood Argyles : "Alley Oop" / "You Been Torturing Me"
  • 1960 : Sandy Nelson : "Drum Party" / "Big Noise From Winnetka"
  • 1960 : The Paradons : "Diamonds & Pearls"
  • 1960 : The Innocents : "Gee Whiz" / "Honest I Do"
  • 1960 : Kathy Young & the Innocents : "A Thousand Star"
  • 1960 : The Pharaohs : "Heads Up, High Hopes Over You"
  • 1961 : Paul Revere & The Raiders : "Like, Long Hair" / "Sharon"
  • 1961 : Aston Martin & The Moon Discs : "Fall out" / "Moon Beat"
  • 1961 : The Gamblers : "Teen Machine" / "Moon Dog" / "LSD19"
  • 1962 : The Rivingtons : "Papa-Oom-Mow-Mow" / "Waiting"
  • 1962 : B. Bumble and the Stingers : "Nut Rocker"
  • 1962 : Little Victor & The Vistas : "No More"
  • 1963 : The Murmaids : "Popsicles and Icicles"
  • 1963 : The Snow Men : "Ski Storm"
  • 1963 : The Alpines : "Shush-Boomer" / "Skier's Melody"
  • 1963 : The Crescents : "Pink Dominos"
  • 1964 : The Rangers : "Justine" / "Reputation"
  • 1964 : The Lancasters : "Earthshaker" / "Satan's Holiday"
  • 1964 : The Hellions : "Daydreaming of You"
  • 1966 : Cat Stevens : "Portobello Road"
  • 1966 : The Bush : "To Die Alone"
  • 1966 : N'Betweens : "You Better Run" / "Security"
  • 1966 : Freaks of Nature : "People! Let's Freak Out"
  • 1966 : The Belfast Gypsies : "Gloria's Dream"
  • 1966 : Spider : "The Comedown Song"
  • 1967 : Soft Machine : "Love Makes Sweet Music" / "Feelin' Reelin' Squeelin'"
  • 1967 : Cathy Rich : "Wild Thing"
  • 1967 : Elf Stone : "Louisiana Teardrops"
  • 1967 : Rose Garden : "Flower Town"
  • 1968 : The Seeds : "Falling Off the Edge of My Mind" / "Wild Blood"
  • 1972 : Skip Battin  : "Citizen Kane" (pour le film Ciao! Manhattan)
  • 1972 : Sir Douglas Quintet  : "Michoacan" (pour le film Cisco Pike)
  • 1973 : Flash Cadillac & the Continental Kids : "At the Hop" / "Louie Louie" / "She's So Fine" (pour le film American Graffiti)
  • 1974 : The Hollywood Stars : "All the Kids on the Street"
  • 1975 : Blue Cheer : "America Nights" / "Fighting Star"
  • 1975 : Alice Cooper : "Escape" (album Welcome to My Nightmare)
  • 1976 : Kiss : "King of the Night Time World"
  • 1979 : Kris Kristofferson : "Michoacan" (album Shake Hands with the Devil)

Albums[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel