The Seekers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Seeker.

The Seekers

Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie - Melbourne
Composition du groupe
Membres Judith Durham
Athol Guy
Keith Potger
Bruce Woodley

The Seekers est un groupe de musique australien aux influences folk, qui en 1962 s'était formé à Melbourne, en Australie. Il fut le premier groupe australien de musique populaire à parvenir au hit-parade et à atteindre le classement des ventes au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Leur configuration la plus célèbre est :

  • Judith Durham : chanteuse, tambourin
  • Athol Guy : contrebasse, chant
  • Keith Potger : guitare à douze cordes, banjo, chant
  • Bruce Woodley : guitare, mandoline, banjo, chant

Ils ont fait neuf tournées en Grande-Bretagne et en Australie dans les années 1960 et chanté :

  • I'll Never Find Another You (no 1 au hit-parade britannique de février 1965)
  • A World of Our Own
  • The Carnival Is Over (interprétée lors de diverses cérémonies de clôture en Australie, notamment lors de l'Expo de 1988 et des Jeux paralympiques de 2000), reprise par Nick Cave mais surtout inspirée d'un chant populaire russe, Stenka Razin
  • Someday One Day
  • Walk With Me
  • Morningtown Ride
  • Georgy Girl (la chanson-titre du film du même nom)
  • When Will the Good Apples Fall
  • Emerald City

Le groupe The Seekers se sépare en 1968, mais retrouve en 1992 sa configuration initiale aux succès internationaux[1],[2]. S'ensuivent trois tournées en 1993 : l'Australie d'abord, puis la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni. Leur retour sur scène ensemble, célébré sous l'angle d'un vingt-cinquième anniversaire, revêt le vocable officiel de « Jubilé d'Argent »[3]. Aussi The Seekers se produisent-ils plus de cent fois lors de cet événement phare. Ils ajoutent de nouvelles chansons issues de leurs propres compositions à leur répertoire légendaire et discographie. Ainsi One World Love de Judith Durham (coécrite en partenariat extérieur, avec John Young), You're My Spirit d'Athol Guy et Keith Potger de même que Keep A Dream In Your Pocket et Time And Again de Bruce Woodley sont-elles enregistrées pour ponctuer leur réunion précisément[4].

Cette volonté d'inscrire leurs inventions personnelles de chansons se poursuit sur le CD Future Road de 1997. It's Hard To Leave de Durham, Guardian Angel / Guiding Light de Potger, ou encore The Bush Girl de Woodley (sur un poème de Henry Lawson) y trouvent une place de marque[5].

La chanson I Am Australian de Bruce Woodley et Dobe Newton, qui a été enregistrée par The Seekers et par la chanteuse Judith Durham avec Russell Hitchcock et Mandawuy Yunupingu, est devenue l'hymne officieux australien.

The Seekers enregistrèrent la chanson Massachusetts des Bee Gees pour leur CD de 2003 « The Ultimate Collection ». Massachusetts avait été écrite par The Bee Gees au milieu des années 60 en pensant aux Seekers, ce avec l'intention de la leur proposer ensuite[6].

En 2013, The Seekers ont sillonné l'Australie et la Tasmanie dans le cadre de leur tournée officielle du « Jubilé d'Or » , avant de parcourir le Royaume-Uni au printemps 2014. Le Royal Albert Hall de Londres fut l'ultime étape de la série de concerts couronnant leur cinquante ans de carrière[7].

En raison de leur contribution artistique d'excellence, Durham, Woodley, Potger et Guy sont récipiendaires du titre d'Officier dans l'Ordre d'Australie (AO) depuis le 9 juin 2014[8].

Dès leurs débuts, Les Seekers transmettaient à leur manière, dans le style singulier d'expression musicale leur appartenant, les grands titres de chansons de leur temps, comme The Times They Are A' Changin' et Blowin' In The Wind de Bob Dylan ou Yesterday de Paul McCartney des Beatles. Aujourd'hui, ils sont des témoins au sens propre du terme, c'est-à-dire ces précieux « passeurs » non seulement capables mais désireux de partager sur scène, et d'ainsi transmettre, des anecdotes de coulisses touchant des pairs d'un passé glorieux en commun, tel John Lennon[9]...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) McFarlane, 'The Seekers' entry. Archived from the original on 4 June 2004
  2. Duncan Kimball, "The Seekers", Milesago: Australasian Music and Popular Culture 1964–1975, Ice Productions, 2002.
  3. (en) Michael Fitzgerald, The Carnival Starts Over, Who Magazine, 29 March 1993, p. 72.
  4. Texte de Graham Simpson, accompagnant le CD The Seekers - Hits, B-Sides & The 90's, Disc Four, EMI Music Australia 8146432, 1995.
  5. CD Judith Durham The Seekers - Future Road - EMI Music Australia 7243 8 23297 2 5, 1997.
  6. Texte de Graham Simpson, accompagnant le CD The Seekers, The Ultimate Collection, EMI Music Australia 7243 594491 2 8, 2003.
  7. Site web des Seekers : www.theseekers50th.com.
  8. (en) Hey there, it's The Seekers, AO, The Australian, 9 juin 2014 : « Durham, Athol Guy, Keith Potger and Bruce Woodley have been appointed officers in the Order Of Australia (AO) for their services to the performing arts ».
  9. Vidéo Youtube, postée par whichway : "The Seekers - Live in Liverpool, Philarmonic Hall, 4th May 2014".