Hystérectomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hystérectomie est un acte chirurgical qui consiste à enlever tout ou partie de l’utérus.

On parle « d'hystérectomie totale » (« non conservatrice » ou « avec annexectomie ») si l'ablation comprend le corps et le col utérins.

Elle est dite « subtotale » si on laisse en place le col utérin.

On dit enfin hystérectomie « conservatrice » ou « interannexielle » si les ovaires et les trompes de Fallope sont laissés en place.

Plusieurs techniques chirurgicales sont proposées :

Dès 1862, Eugène Koeberlé est l'un des tout premiers à procéder avec succès à des hystérectomies sur des bases scientifiques. Avant la fin du siècle, des progrès essentiels sont obtenus par Jules-Émile Péan et Paul Segond dans l'hystérectomie vaginale appliquée au traitement des suppurations pelviennes (opération de Péan-Segond)[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laparoscopie, Hôpitaux universitaires de Genève (consulté le 12 avril 2011).
  2. Jacques Peter, Philippe Boisselier et E. Guttila, « Hystérectomie vaginale sur utérus non prolabé », Journal de gynécologie, obstétrique et biologie de la reproduction, vol. 16, no 7,‎ 1987, p. 925-934 (lire en ligne).
  3. Paul Éloi Bégouin, Henri Bourgeois, Pierre Duval, Antonin Gosset, Émile Jeanbrau, Félix Papin et al., Précis de pathologie chirurgicale, t. 5 : Appareil génital de l'homme, pathologie urinaire, gynécologie, Masson et Cie, coll. « Précis médicaux »,‎ 1937, 6e éd. (1re éd. 1928), 1299 p., p. 879.
  4. Paul Segond, Traitement des grossesses extra-utérines, Paris, L. Maretheux,‎ 1898 ; réédition : Nabu Press, février 2010 (ISBN 978-1-145-00897-7).