Post-partum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Post-partum (homonymie).

La période du post-partum s'étend de la fin de l'accouchement jusqu'au retour de couches, c’est-à-dire les premières règles après la grossesse. C'est une période de nouveaux bouleversements à la fois psychiques et familiaux (période clef pour la mise en place de la relation mère-enfant, de la découverte du nouveau-né, de mutations familiales), mais aussi physique avec la perte brutale des repères physiologiques et anatomiques liés à la grossesse. Le post-partum est donc une période à risque de difficultés, parfois de complications, liées aux bouleversements de tous les repères d'une femme en particulier lorsqu'il s'agit d'un premier enfant, et qui mérite pour ces raisons un suivi et une attention particulière.

Physiologie du post-partum[modifier | modifier le code]

  • L'utérus reprend ses dimensions normales en 2 mois. Juste après l'accouchement, sa limite supérieure est située en regard de l'ombilic. À une semaine, il peut être palpé entre l'ombilic et le pubis.
  • La filière vaginale et le périnée reprennent leur forme et leur tonicité. Les éventuelles plaies du col de l'utérus, du vagin et du périnée (l'épisiotomie) cicatrisent.
  • La montée laiteuse a lieu au 3e jour après l'accouchement (en dehors des femmes ne souhaitant pas allaiter, qui peuvent l'empêcher par la prise d'un médicament anti-lactotrope), et s'accompagne d'une petite fièvre, transitoire.
  • Les altérations physiologiques acquises pendant la grossesse régressent : hyperleucocytose, troubles de la coagulation (qui peuvent persister jusqu'à un mois), bilan lipidique, glycosurie (présence de glucose dans l'urine).
  • Les règles reprennent après deux mois. En cas d'allaitement maternel, elles peuvent ne revenir qu'après l'arrêt de l'allaitement. Attention toutefois, l'allaitement n'est pas un moyen de contraception fiable.

Psychologie du post-partum[modifier | modifier le code]

Suite normale[modifier | modifier le code]

  • Naissance et développement de la relation mère-enfant.
  • Découverte de la maternité.
  • Réappropriation du corps, reprise des activités sexuelles en quelques semaines.

Difficultés, pathologies[modifier | modifier le code]

  • Un syndrome dépressif transitoire, contemporain de la montée laiteuse, est très fréquent : c'est le «baby blues». Il concerne jusqu'à 50 % des femmes, son évolution est presque toujours favorable en quelques jours.
  • La dépression post-partum
  • Psychoses périnatales

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Molénat, Naissances : Pour une éthique de la prévention, Erès, coll. « Prévention en maternité »,‎ 2001 (ISBN 2865869245)
  • Françoise Molénat, Prévention précoce : Petit traité pour construire des liens humains, Erès, coll. « Prévention en maternité »,‎ 2009 (ISBN 2749210895)
  • Sylvain Missonnier, Bernard Golse et Michel Soulé, La grossesse, l'enfant virtuel et la parentalité, Presses universitaires de France, coll. « Monographies de la psychiatrie » (ISBN 2130545319)
  • Jacques Dayan, Les dépressions périnatales : Évaluer et traiter, Masson, coll. « Médecine et psychothérapie »,‎ 2008 (ISBN 2294008669)
  • Jacques André et Laurence Aupetit, Maternités traumatiques, PUF, coll. « Petite bibliothèque de psychanalyse »,‎ 2010 (ISBN 2130581110)