Bassin (anatomie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bassin et Pelvis.
Bassin osseux.

Le bassin (en latin pelvis) est une partie du squelette, en forme d'entonnoir, constitué des deux os coxaux latéraux, du coccyx et du sacrum en arrière. C'est la ceinture pelvienne, constituant la jonction entre la colonne vertébrale mobile (axe du tronc) et les membres inférieurs[1].

Constitution[modifier | modifier le code]

Le bassin est constitué de plusieurs éléments :

  • un élément central et postérieur : la colonne vertébrale fixe constituée du sacrum et du coccyx ;
  • deux os pairs et symétriques : les os coxaux. Ils sont chacun constitués de trois os qui se soudent entre eux vers l'âge de 12 ans. Cette soudure forme un Y au niveau de la fosse acétabulaire. Ces trois os sont l'ischium, l'ilium et le pubis. ;
  • L'ilium est la partie supérieur (haute) de la soudure en forme de Y, c'est ce que l'on appelle communément la hanche ;
  • L'ischium est la partie inféro-dorsal (basse dirigé en arrière) de la soudure en forme de Y, la partie la plus basse de l'ischium est la tubérosité ischiatique (c'est l'os sur lequel on s'assoit) ;
  • Le pubis est la partie inféro-ventrale (basse dirigé en avant) de la soudure en forme de Y, c'est la partie osseuse situé au-dessus du sexe, ou bien l'endroit où se situent les poils dit du pubis (poil pubien) ;
  • entre les branches ischiopubiennes et iliopubiennes existe un « trou » que l'on appelle le foramen obturé : passage des nerfs et vaisseaux ;
  • l'ilium forme une grande aile : la crête iliaque, avec les épines iliaques : antéro-supérieure, antéro-inférieure, postéro-supérieure et postéro-inférieur ;
  • l'épine ischiatique délimite deux ouvertures : la grande ouverture ischiatique (GOS) et la petite ouverture ischiatique (POS).

Les deux os coxaux sont unis :

  • au sacrum par les deux articulations sacro-iliaques en arrière ;
  • par la symphyse pubienne en avant qui n'a qu'une petite possibilité de mouvement (quelques millimètres) pour amortir les mouvements de la marche.

Le bassin présente une forme de sablier avec un évasement supérieur développé et un évasement inférieur moins développé, séparés par une zone rétrécie appelée le détroit supérieur.

Il donne attache sur les côtés aux membres inférieurs par les articulations coxo-fémorales (hanche) entre le cotyle et la tête fémorale. Cette articulation se fait via une cavité articulaire située au centre de l'os coxal : l'acétabulum qui reçoit la tête fémorale.

L'arrière-fond de cet acétabulum est la fossette acétabulaire qui, elle, ne reçoit pas la tête fémorale.

La ligne arquée part de l'avant de l'ilium vers le pubis et se rattache à la symphyse pubienne. Elle délimite les organes de l'abdomen et ceux du petit bassin ou pelvis et détermine le détroit supérieur du passage de la tête fœtale lors de l'accouchement.

Détroits[modifier | modifier le code]

Les détroits correspondent à des divisions du petit bassin, la partie inférieure du bassin.

Détroit supérieur[modifier | modifier le code]

Il est en forme de cœur de carte à jouer, aplati d'avant en arrière. Il est situé dans un plan oblique en bas et en avant, faisant un angle de 60° sur l'horizontal, en position debout, et de 20° en position assise.

  • Diamètre antéro-postérieur: du bord du pubis au promontoire: 11 cm.
  • Diamètre transverse maximum: 13,5 cm.
  • Diamètre oblique : de l'articulation sacro-iliaque à l'éminence iléo-pectinée: 12,5 cm.

Détroit inférieur[modifier | modifier le code]

  • Il est plus large chez la femme, la distance entre les ischions étant plus grande.
  • Il a une forme de losange dont la partie antérieure regarde en bas et en avant, et la partie postérieure en bas et en arrière.
  • Le triangle antérieur est limité en avant par l'angle sous-pubien arrondi par le ligament arqué, et sur les côtés par les branches ischion-pubiennes jusqu'aux tubérosités ischiatiques.
  • Le triangle postérieur est limité en arrière par le sommet du coccyx, et sur les côtés par les bords inférieurs des grands ligaments sacro-sciatiques jusqu'aux tubérosités ischiatiques.
  • Diamètre antéro-postérieur, de la partie inférieure du pubis au coccyx: de 9 à 11 cm si le coccyx est redressé.
  • Diamètre transverse : entre les deux ischions : 12,5 cm.

Détroit moyen[modifier | modifier le code]

  • Compris à mi-course du défilé pelvien, il passe par le milieu de la face postérieure de la symphyse pubienne jusqu'au milieu du sacrum.
  • Diamètre antéro-postérieur : 11 cm
  • Diamètre transverse, entre les deux cavités cotyloïdes : 12 cm.

Perspective évolutive[modifier | modifier le code]

Au cours de l'évolution, le petit bassin, permettant le passage du nouveau-né lors de l'accouchement, a vu son diamètre transversal augmenter pour permettre le passage de la tête qui grossissait, tandis que le cerveau se développait. Le diamètre transversal du pelvis augmente logiquement au cours de l'évolution. Il est de 98 mm chez les Pan troglodytes (chimpanzés communs), 99,1 mm chez les Australopithèques, puis par ordre croissant on trouve l'Homo habilis, l'Homo erectus, les humains anatomiquement modernes, dont la variabilité permet de donner une limite supérieure et inférieure ( comprise entre 122 mm et 132 mm)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]