Placenta accreta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le placenta accreta est une insertion du placenta (fait de villosités) dans le myomètre. Cette situation est fréquente en cas de placenta inséré bas sur une cicatrice de césarienne. Elle arrive aussi chez les femmes ayant beaucoup d'enfants ou de multiples curetages.

On en distingue 3 types selon la profondeur d'insertion des villosités dans le myomètre[1] :

  • le placenta accreta proprement dit : les villosités sont en contact du myomètre et pénètrent plus ou moins profondément dans le myomètre ;
  • le placenta increta : les villosités envahissent le myomètre ;
  • le placenta percreta : les villosités dépassent le myomètre, envahissant parfois les organes voisins (vessie).

Le diagnostic est actuellement possible grâce à l'IRM et est confirmé par un diagnostic anatomopathologique en cas d'hystérectomie.

Le placenta accreta détruisant le myomètre, empêche les mécanismes physiologiques de l'hémostase de l'accouchement. Le risque principal étant l'hémorragie de la délivrance, il oblige souvent à une embolisation des artères utérines voire à une hystérectomie d'hémostase.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Nessmann et Jeanne Claudie Larroche, Atlas de pathologie placentaire, Masson,‎ 2001

Lansac J, Descamps P,Oury JF.(2011). Pratique de l'accouchement. Elsevier Masson