Grève à la centrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grève à la centrale
Saison 4
Épisode no 17

Titre original Last Exit to Springfield
Titre québécois Dernier Arrêt à Springfield
Code de production 9F15
1re diffusion aux É.-U. 11 mars 1993
1re diffusion en France 18 décembre 1993
Tableau noir La boue ne fait pas partie des groupes d’aliments.
Gag du canapé Quand les Simpson s’assoient sur le canapé, celui-ci se transforme en monstre à tentacules qui les avale.
Scénariste Jay Kogen et Wallace Wolodarsky
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Précédent Ne lui jetez pas la première bière Poisson d'avril Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 4
Liste des épisodes des Simpson

Grève à la centrale (France) ou Dernier Arrêt à Springfield (Québec) (Last Exit to Springfield) est le 17e épisode de la 4e saison de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Burns décide de supprimer la mutuelle dentaire pour rouler le syndicat de la centrale et ainsi venger la mémoire de son grand-père. Le deal : un tonneau de bière en échange de cet avantage. Tous les syndicalistes sont prêts à accepter le marché. Pendant ce temps, Marge et les enfants se rendent chez le dentiste pour une visite de contrôle. Le docteur Wolf annonce à Lisa qu'elle a absolument besoin d'un appareil dentaire. Marge annonce aussitôt la nouvelle à Homer, qui réalise qu'en l'absence d'une mutuelle il devra payer l'opération lui-même ! Pour empêcher la résolution, Homer devient le président du syndicat...

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le titre original fait référence au titre anglais du livre, Last Exit to Brooklyn (et du film).
  • Au début de l'épisode, Burns demande à voir le syndicaliste, qui est disparu, on voit sur le plan suivant, un terrain de foot ou il semble y être enterré. C'est une référence à la légende urbaine selon laquelle Jimmy Hoffa (leader syndicaliste des routiers américains) serait enterré sous un stade de football américain.
  • Lorsque Homer devient président du syndicat et qu'il se voit dans le crime organisé, il s'imagine à la place de Don Fanucci, un des personnages du film culte, Le Parrain 2.
  • Lorsque Lisa est sous anesthésie, elle voit dans son rêve les Beatles naviguant dans un sous-marin (référence à Yellow Submarine) qui s'écrase contre une statue de la Reine Victoria, référence au clip d’Eleanor Rigby. De gauche à droite, on peut voir : John Lennon, Ringo Starr, George Harrison et enfin Paul Mc Cartney. Ringo dit : « Regardez les amis, c'est Lisa in the sky ! », et George répond « Oui mais sans les diamants », référence évidente à la chanson Lucy in the Sky with Diamonds (à noter que l'air entendu y fait vaguement référence). Aussi, quand le sous-marin tombe, les Beatles s'exclament « Help! Help! » en référence à leur célèbre tube.
  • Lorsque Lisa demande le miroir pour se regarder après l'intervention du dentiste la scène parodie celle du Joker dans Batman
  • Quand Burns fait emmener Homer à la centrale, il lui montre « Un millier de singes qui tapent sur un millier de machines», en lui disant que « Bientôt ils auront écrit le plus grand chef d'œuvre que le monde ait connu ». Il fait ici référence au paradoxe du singe savant, qu'il appuie en lisant le texte présenté par le singe qui fume : « Être ou ne pas être, telle est l'équation », inspiré du célèbre monologue d'Hamlet, de Shakespeare: « Être ou ne pas être, telle est la question ».
  • Alors que Burns coupe le courant dans la ville, Lisa chante « Ils ont la centrale mais nous avons le pouvoir », Burns s'approche du balcon pour écouter la réaction des grévistes et fait référence à la démarche du Capitaine Crochet dans Peter Pan quand le crocodile est présent pour le manger.
  • Ce passage fait surtout référence au film Comment le Grinch a volé Noël !. Burns tend l'oreille et fait les mêmes gestes que le Grinch écoutant la réaction des villageois après qu'il a volé tous les cadeaux. Il remarque que les gens en bas sont mis en cercle et chantent, il prend ensuite Smiters par le collet en se plaignant qu'ils chantent, de la même façon que le Grinch avec le petit chien. Entre ses phrases, il se retourne vers les travailleurs la main sur le menton l'air agacé, tout comme le Grinch à la fin du film d'animation.