Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels
Image illustrative de l'article Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels

Sport(s) représenté(s) Football
Création 1965
Président Drapeau : France Philippe Piat
Siège Drapeau : Pays-Bas Hoofddorp (Pays-Bas)
Nations membres 42
Site internet www.fifpro.org

La Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels (en anglais - International Federation of Professional Footballers), généralement connu sous le sigle FIFPro, est une fédération internationale des joueurs professionnels. À l'heure actuelle, il y a 42 associations nationales de joueurs qui sont membres de la FIFPro.

La FIFPro est aussi le syndicat des joueurs professionnels récompensant le meilleur footballeur de la saison.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 15 décembre 1965, les représentants des associations de joueurs professionnels française, écossaise, anglaise, italienne et néerlandaise ont décidé de la première assemblée mondiale de la FIFPro.

Le livre noir du football en Europe de l'Est[modifier | modifier le code]

Le 6 février 2012, la FIFpro publie un livre noir du football en Europe de l'Est. Ce rapport de 177 pages consécutif à une enquête de grande ampleur auprès de 3 357 footballeurs révèle l'état du football professionnel dans cette région. Les chiffres obtenus mettent en avant des problèmes de rémunération (retards fréquents dans le versement des salaires), de violence (intimidations et menaces physiques), de racisme et de corruption généralisés[1]. Ce rapport cible un certain nombre de pays : Bulgarie, Chypre, Croatie, République tchèque, Grèce, Hongrie, Kazakhstan, Malte, Monténégro, Pologne, Roumanie, Russie, Serbie, Slovénie et Ukraine[2]. Le syndicat international des joueurs espère ainsi interpeller l'UEFA et son Président, le français Michel Platini, et provoquer une prise de conscience sur le sujet[3]. Le serbe Dragiša Pejović, fut l'un des 1er footballeurs à témoigner pour dénoncer la corruption dans le football serbe[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Conseil[modifier | modifier le code]

Président : Drapeau : Italie Leonardo Grosso (AIC Italie)

Vice-Président : Drapeau : France Philippe Piat (UNFP France)

Secrétaire général : Drapeau : Pays-Bas Theo van Seggelen (VVCS Pays-Bas)

Membres du conseil d'administration : Drapeau : Espagne Gerardo G. Movilla (AFE Espagne), Drapeau : Argentine Jorge Domínguez (FAA Argentine), Drapeau : Angleterre Gordon Taylor (PFA Angleterre)

Secrétaire du conseil d'administration : Drapeau : Pays-Bas Frederique Winia

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres permanents[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
  • Drapeau : Angleterre Angleterre
  • Drapeau : Argentine Argentine
  • Drapeau : Australie Australie
  • Drapeau : Autriche Autriche
  • Drapeau : Belgique Belgique
  • Drapeau : Bolivie Bolivie
  • Drapeau : Brésil Brésil
  • Drapeau : Bulgarie Bulgarie
  • Drapeau : Cameroun Cameroun
  • Drapeau : Chili Chili
  • Drapeau : Colombie Colombie
  • Drapeau : Chypre Chypre
  • Drapeau : Danemark Danemark
  • Drapeau : Écosse Écosse
  • Drapeau : Égypte Égypte
  • Drapeau : Équateur Équateur
  • Drapeau : Espagne Espagne
  • Drapeau : États-Unis États-Unis d'Amérique
  • Drapeau : Finlande Finlande
  • Drapeau : France France
  • Drapeau : Grèce Grèce
  • Drapeau : Hongrie Hongrie
  • Drapeau : Inde Inde
  • Drapeau : Indonésie Indonésie
  • Drapeau : Irlande Irlande
  • Drapeau : Israël Israël
  • Drapeau : Italie Italie
  • Drapeau : Jamaïque Jamaïque
  • Drapeau : Japon Japon
  • Drapeau : Mexique Mexique
  • Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
  • Drapeau : Norvège Norvège
  • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
  • Drapeau : Pérou Pérou
  • Drapeau : Pologne Pologne
  • Drapeau : Portugal Portugal
  • Drapeau : Roumanie Roumanie
  • Drapeau : Russie Russie
  • Drapeau : Slovénie Slovénie
  • Drapeau : Suède Suède
  • Drapeau : Suisse Suisse
  • Drapeau : Uruguay Uruguay

Les candidats membres[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Costa Rica Costa Rica
  • Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
  • Drapeau : République démocratique du Congo République démocratique du Congo
  • Drapeau de la Malaisie Malaisie

Les membres observateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : Botswana Botswana
  • Drapeau : République populaire de Chine Chine
  • Drapeau : Géorgie Géorgie
  • Drapeau : Ghana Ghana
  • Drapeau : Kazakhstan Kazakhstan
  • Drapeau : Kenya Kenya
  • Drapeau : Monténégro Monténégro
  • Drapeau : Namibie Namibie
  • Drapeau : Ukraine Ukraine
  • Drapeau : Zimbabwe Zimbabwe

Prix décernés[modifier | modifier le code]

Chaque année, plus de 60 000 professionnels issus des 42 organisations qui constituent la FIFPro sont invités à voter pour les joueurs qui selon eux ont été les meilleurs de la saison. Le joueur avec le plus de voix lors du scrutin World XI est également nommé meilleur joueur de l'année.

FIFA/FIFPro World XI[modifier | modifier le code]

Article détaillé : FIFA/FIFPro World XI.

Meilleur joueur FIFPro[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Meilleur joueur FIFPro.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le syndicat international des joueurs s'alarme des maux du football à l'Est », Le Monde,‎ 8 février 2012 (consulté le 10/02/2012)
  2. Laurent Télo, « A l'Est, les footballeurs souffrent de tous les maux », Le Monde,‎ 8 février 2012, p. 23
  3. « Le livre noir des pays de l'Est », L'Équipe,‎ 8 février 2012 (consulté le 10/02/2012)
  4. (fr) « Un footballeur serbe raconte les violences et les matches truqués », sur Le Nouvel Observateur,‎ 17 février 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]