Marta Vieira da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marta
Marta at Union at Earthquakes 2010-09-15.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Suède Tyresö FF
Numéro 100
Biographie
Nom Marta Vieira da Silva
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance
(&&&&&&&&&&01028428 ans, 1 mois et 28 jours)
Lieu Dois Riachos
Taille 1,7 m (5 7)
Poste Attaquante
Pied fort Droit/Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1999 Drapeau : Brésil CS Alagoano
2000-2002 Drapeau : Brésil CR Vasco da Gama
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2002-2004 Drapeau : Brésil Santa Cruz ?? (?)
2004-2009 Drapeau : Suède Umeå IK 103 (111)
2009-2009 Drapeau : États-Unis Los Angeles Sol 19 (10)
2009-2010 Drapeau : Brésil Santos FC (prêt) 14 (26)
2010 Drapeau : États-Unis FC Gold Pride 24 (19)
2010-2011 Drapeau : Brésil Santos FC (prêt)
2011 Drapeau : États-Unis Western New York Flash 14 (10)
2012- Drapeau : Suède Tyresö FF
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2002- Drapeau : Brésil Brésil 73 (82)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Marta Vieira da Silva, communément appelée Marta, est une footballeuse professionnelle brésilienne, née le à Dois Riachos, Alagoas, au Brésil. Elle a été sacrée cinq fois de suite Meilleure footballeuse du monde par la FIFA, en 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010. Elle est considérée comme la meilleure joueuse de tous les temps. En 2012, elle évolue au poste d'attaquante pour le Tyresö FF en Damallsvenskan. Marta est une membre de l'équipe du Brésil de football féminin depuis 2004.

Sa vie privée[modifier | modifier le code]

Marta est issue d’une famille de quatre enfants. Ses frères et sœurs s'appellent José, Valdir et Angela. Ses parents se nomment Aldário et Tereza. Son club de football favori, à l’exception d’Umeå, est le Corinthians. Ses footballeurs préférés sont brésiliens : Ronaldo, Ronaldinho et Rivaldo.

En dehors du football, son sport préféré est le tennis. Elle aime aussi beaucoup jouer de la guitare.

Sa carrière en club[modifier | modifier le code]

Vasco da Gama[modifier | modifier le code]

Marta est découverte à l’âge de 14 ans par une célèbre entraineuse brésilienne, Helena Pacheco. Elle est alors recrutée par le grand club de Rio de Janeiro Vasco da Gama. Elle vit et s’entraine au sein de son centre de formation. Elle n’y reste que deux années car en 2001 en football le club stoppe les activités professionnelles de son équipe féminine. Marta s’engage alors avec un petit club du Minas Gerais.

Umeå IK[modifier | modifier le code]

Marta est recrutée par le club suédois d’Umeå IK juste avant le début de la saison 2004. Umeå remporte cette année-là la Ligue des champions féminine de l'UEFA en écrasant en finale les allemandes du 1.FFC Francfort sur le score de 8 but à 0 sur l’ensemble des deux matchs de la finale. Dans son championnat national, Umeå ne termine qu’à la deuxième place, battue pour seulement un point par Djurgårdens IF Dam. Umeå marque le nombre impressionnant de 126 buts au cours de la saison, soit 32 de plus que l’équipe vainqueur. 22 d’entre eux sont l’œuvre de Marta.

La deuxième saison de Marta en Suède se termine par le titre de championne de Suède. Les 21 buts de son attaquante brésilienne permettent à Umeå de rester invaincue pendant tout le championnat. Seule la Coupe de Suède échappe au club : Djurgårdens IF Dam l’emporte 3-1 en finale contre Umeå. Trois semaines plus tard, lors d’une rencontre de championnat, l’équipe de Marta se venge en écrasant Djurgårdens sur le score de 7 buts à 0.

En 2006, Umeå remporte une nouvelle fois le championnat suédois sans perdre le moindre match. Marta est le meilleur buteur de l’épreuve avec 21 buts. La Ligue des champions s’interrompt en quart de finale suite à une défaite 3-1 contre leurs grandes rivales de Djurgårdens IF Dam. Umeå ne rencontre pas plus de succès en Coupe de Suède : cette fois-ci c’est Linköpings FC qui les bat en finale sur le score de 3 à 2.

En avril 2007, Marta échoue avec son équipe en finale de la Ligue des champions. Umeå perd son duel contre Arsenal Ladies Football Club. Marta ajoute tout de même une Coupe de Suède à son palmarès après avoir battu en marquant un but en finale face à l’AIK Stockholm. Umeå remporte ensuite une nouvelle fois le championnat de Suède reléguant Djurgården à neuf points au classement final[1]. Marta, malgré ses 25 buts marqués, ne termine qu’à la deuxième place du classement des buteurs derrière Lotta Schelin[2].

Marta vient d'éviter le gardien adverse, à terre. Deux adversaires se dirigent vers le but
Marta lors d'un match en 2009

La saison 2008 se termine par un nouveau titre en championnat de Suède pour Umeå et Marta. La fin de saison est troublée par de nombreuses spéculations sur le devenir de Marta en Suède. Deux mois plus tôt, lors de la remise du trophée de la Meilleure footballeuse du monde, Marta annonce qu’elle souhaite jouer aux États-Unis pour le club de Los Angeles Sol et qu’elle est prête à signer un contrat de trois ans[3]. Sur la demande de Marta, Los Angeles engage aussi la Suédoise Johanna Frisk[4] ce qui ne manque pas de créer la polémique, le journaliste sportif de la chaine de télévision suédoise TV4 Patrick Ekwall déclarant même que les deux joueuses formaient un couple homosexuel[5], allégation fortement combattue par les deux joueuses[6].

Los Angeles Sol[modifier | modifier le code]

Le jour òu Marta reçoit le Ballon d'Or 2008, elle annonce qu'elle se joint au Los Angeles Sol dans la nouvelle ligue professionnelle, la Women's Professional Soccer. Ceci en vertu d'un contrat de trois ans au coût de $ 500,000 us annuel[7]. Ce qui représente un sommet au football féminin. Marta devient la meilleure buteuse de la ligue pour la saison 2009. Saison au cours de laquelle Los Angeles Sol devient champions de la saison régulière et atteint la finale du championnat WPS. Mais Los Angeles Sol perd en finale contre Sky Blue FC par un score de 1-0.

Santos[modifier | modifier le code]

Durant l'inter-saison 2009-2010, Marta signe un contrat de trois mois avec l’équipe féminine du club brésilien de Santos FC le 1er août 2009 pour jouer la Copa Libertadores et la Coupe du Brésil de football féminin[8]. Marta aide le club à remporter les deux compétitions en marquant un but en finale de la Copa Libertadores et deux en finale de la Coupe du Brésil[9].

FC Gold Pride[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, Los Angeles Sol cesse ses activités pour des raisons financières (perte de $ 2 millions us à sa première année d'opération) [10]. Marta et ses coéquipières sont alors soumises à un repêchage spécial de la ligue. Les droits de Marta sont acquis par le FC Gold Pride[11]. Marta joue les 24 matchs de la saison et marque 19 buts. Elle demeure la meilleure buteuse de la ligue pour une deuxième année consécutive. Elle mène le FC Gold Pride au championnat de la saison régulière et gagne la finale contre Philadelphia Independence. Elle reçoit le Michelle Akers Player of the Year Award, suprême récompense américaine et le WPS Golden Boot. Mais le Fc Gold Pride a accumulé plus de $ 5 millions de dettes dans ses deux premières saisons et doit fermer le 17 Novembre 2010 faute de trouver d'autres investisseurs. Marta devient agent libre après la fermeture de son club. Elle est contrainte de trouver un nouveau port d'attache pour la saison 2011. La Brésilienne signe avec le Western New York Flash en janvier 2011.

Santos de nouveau[modifier | modifier le code]

En décembre 2010 Marta signe de nouveau pour Santos FC et aider l'équipe à conquérir de nouveau la Copa Libertadores de Fútbol Femenino (l'équivalent féminin de la Ligue des Champions en Amérique du sud) et la Copa do Brasil de Futebol Feminino (le championnat féminin au Brésil)[12].

Western New York Flash[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2011, Marta se joint au club d'expansion Western New York Flash[13]. C'est sa troisième équipe WPS en trois ans. Elle marque 10 buts en 14 matchs et cumule 5 assistances[14]. Avec Christine Sinclair et Alex Morgan, Marta fait partie du trio explosif d'attaquantes du Western New York Flash et contribue à conquête du championnat de la saison[15] et de la finale du Championnat des États-Unis[16]. Elle reçoit le soulier d'or de la meilleure buteuse (PUMA Golden Boot Award)[17],[18]

Tyresö FF[modifier | modifier le code]

Après l'annulation de la saison de championnat aux États-Unis, Marta rejoint en février 2012 le club suédois du Tyresö FF[19]. Elle y remporte le titre de championne de Suède 2012 et perd la finale de la Coupe nationale ainsi que la Supercoupe de Suède. Elle prolonge son contrat d'une saison en février 2013[20].

Sa carrière en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Marta, de dos, avec le numéro 10 de la sélection brésilienne.
En sélection, Marta porte le numéro 10

Marta est membre à part entière de l’équipe du Brésil de football féminin depuis 2002. Elle porte déjà l’attention sur elle alors qu’elle n’est âgée que de 16 ans et qu’elle dispute la Coupe du monde de football féminin des moins de 19 ans 2002 organisée au Canada. Elle marque 6 buts pendant la phase finale, permettant ainsi à son pays de terminer à une surprenante quatrième place.

L’année suivante elle est sélectionnée dans l’équipe première de son pays et participe au championnat d’Amérique du Sud, le Sudamericano Femenino qui se déroule au Pérou. Le Brésil remporte l’épreuve pour la quatrième fois consécutive et Marta marque 4 buts. Vient ensuite la Coupe du monde de football féminin 2003 au cours de laquelle le Brésil est éliminé en quart de finale par le futur finaliste de la compétition la Suède.

Marta ne participe pas au Sudamericano Femenino de 2006. L’équipe du Brésil, quadruple tenante du titre se présente avec une formation fortement diminuée à cause de l’absence de plusieurs éléments clés. Elle est battue en finale par l’Argentine.

L’année 2007 commence par un grand succès pour Marta. Elle remporte lesJeux panaméricains. Elle marque 12 buts pendant le tournoi. La finale a lieu dans le prestigieux stade Maracanã devant 68 000 spectateurs. Cette finale fait beaucoup pour la popularité de Marta, d’abord dans son propre pays, mais aussi dans le monde entier[21].

Un peu plus tard dans l’année Marta participe avec le Brésil à la Coupe du monde de football féminin 2007 qui a lieu en Chine. Marta assoie sa réputation en particulier pour sa prestation en demi-finale de la compétition. Le match oppose le Brésil et les États-Unis. Marta marque un but spectaculaire et son équipe l’emporte facilement sur le score sans appel de 4 buts à 0. Le Brésil atteint pour la première fois de son histoire la finale de la Coupe du monde mais s’incline devant l’équipe d'Allemagne [22].

Marta termine meilleur buteur de la compétition avec 7 buts et est élue comme étant la meilleure joueuse de la compétition.

En 2008, Marta est sélectionnée dans l’équipe du Brésil qui participe à l’épreuve olympique de football. Comme en 2004, le Brésil termine à la deuxième place, battue en finale par les Etats-Unis. Marta se distingue en marquant trois buts dans la compétition.

Dans la route pour la qualifications au Mondial en Allemagne, Marta marque neuf buts en sept matchs. Le duo d'attaquantes qu'elle forme avec Cristiane a disséqué les défenses qui se sont dressées devant le Brésil. Marta participe à la Coupe du monde de football féminin 2011 et aide son équipe pour atteindre les quart de finales. Le 10 Juillet 2011, lors du match quart de finale contre les États-Unis, Marta marque deux buts (dont un sur un penalty), malheureusement les américaines remportent le match et éliminent le Brésil.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Umeå IK (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Los Angeles Sol (2009-)[modifier | modifier le code]

Santos FC (2009)[modifier | modifier le code]

FC Gold Pride (2010)[modifier | modifier le code]

Western New York Flash (2011)[modifier | modifier le code]

Tyresö FF (2012-)[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

À titre individuel[modifier | modifier le code]

  • Marta a reçu cinq fois le trophée Meilleur joueuse de la FIFA de la part de la FIFA en 2006, 2007, 2008 2009 et 2010.
  • Meilleure buteuse du championnat des États-Unis en 2009, 2010 et 2011.
  • Meilleure buteuse du championnat de Suède[23] en 2004, 2005, 2006 et 2008
  • Meilleure attaquante du championnat de Suède en 2007 et 2008
  • Meilleure buteuse de la Coupe du monde de football féminin des moins de 20 ans en 2004
  • Meilleure buteuse de la Coupe du Monde : 2007 (7 buts).
  • Meilleure joueuse de la Coupe du Monde : 2007[24].

Influence de Marta[modifier | modifier le code]

Plusieurs médias américains comparent l'influence de Marta à celle qu'ont eu Pelé, Ronaldo ou encore Romário sur la Seleçao. Pelé a lui-même accepté la comparaison. La légende vivante a aussi félicité personnellement Marta après la victoire des brésiliennes sur l'équipe des États-Unis en finale des Jeux panaméricains de 2007, dans un stade Maracana bondé de supporteurs. L'empreinte du pied de Marta est immortalisée gravée dans le ciment de l'enceinte du stade Maracana après cette finale, une première pour une footballeuse. Dans ce stade tapissé de gloire masculine, un pareil honneur à une femme est prestigieux.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (sv) (sv) « Tabell och resultat - Damallsvenskan », svenskfotboll.se, Svenska Fotbollförbundet (consulté le 13 février 2009)
  2. (sv) (sv) « Skytteliga 2007 », svenskfotboll.se, Svenska Fotbollförbundet (consulté le 13 janvier 2009)
  3. (sv) (sv) Johan Wåhlin, « Marta bäst i världen - flyttar till LA », dn.se,‎ 12 janvier 2009 (consulté le 13 janvier 2009)
  4. (sv) (sv) « Martas krav till USA: Ta med Frisk », Fotbollsexpressen.se,‎ 23 décembre 2008 (consulté le 7 avril 2009)
  5. (sv) (sv) « Ekwalls rekord », Arbetaren.se,‎ 2 janvier 2009 (consulté le 7 avril 2009)
  6. (sv) (sv) « Frisk: Vi är inget par », Aftonbladet.se,‎ 13 janvier 2009 (consulté le 7 avril 2009)
  7. (en) Grahame L. Jones, « Brazilian standout Marta joins Sol for three years », sur latimesblogs.latimes.com,‎ 12 janvier 2009 (consulté le 8 juillet 2011)
  8. (pt) (pt) Adilson Barros, « Peixe anuncia Marta, que deverá receber a camisa 10 das mãos de Pelé », GloboEsporte.com,‎ 1er août 2009 (consulté le 5 août 2009)
  9. (pt) (pt) « Santos bate Botucatu e conquista a Copa do Brasil feminina », Estadão,‎ 1er décembre 2009 (consulté le 2 décembre 2009)
  10. (en) « Los Angeles Sol of WPS folds after first season », sur foxnews.com,‎ 28 janvier 2010 (consulté le 8 juillet 2011)
  11. (en) « FC Gold Pride to close operations »,‎ 16 novembre 2010 (consulté le 8 juillet 2011)
  12. (pt) « Santos confirma acerto com Marta por dois meses », sur estadao.com.br,‎ 9 décembre 2010 (consulté le 8 juillet 2011)
  13. (en) « Western New York Flash acquire Marta », sur womensprosoccer.com,‎ 25 janvier 2011 (consulté le 8 juillet 2011)
  14. Site officiel WPS, http://www.womensprosoccer.com/Home/standings/leaders.aspx
  15. Western New York Flash - Communications, WNY Flash Crowned Regular Season Champions after 2-0 Shutout, http://www.womensprosoccer.com/wny/news/press_releases/110815-Regular-Season-Champs
  16. Site officiel de la WPS, Flash Win WPS Championship, http://www.womensprosoccer.com/Home/news/general/110827-wny-phi-recap
  17. Site officiel Western New York Flash - Communication, Flash Duo Sweeps Defensive Awards , http://www.womensprosoccer.com/Home/wny/news/press_releases/110817-WPS-Awards
  18. Site officiel WPS, 2011 WPS Year End Awards, http://www.womensprosoccer.com/Home/2011-wps-awards
  19. (en) Sujay Dutt, « Marta returns to Sweden with Tyresö », sur www.uefa.com,‎ 22 février 2012 (consulté le 29 février 2012)
  20. « Tyresö conserve Marta pour jouer l'Europe », sur fr.uefa.com,‎ 14 février 2013 (consulté le 3 avril 2013)
  21. (en) « Pelé félicite la brésilienne Marta », USA Today (consulté le 28 Juillet 2007)
  22. (de) « Les allemandes sur le trône mondial », Spiegel Online (consulté le 30 septembre 2007)
  23. (sv) « Best scorers in Damallsvenskan 1982- », sur svenskfotboll.se (consulté le 8 juillet 2011)
  24. fr.fifa.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :