Eugénie Le Sommer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugénie Le Sommer
Eugénie Le Sommer.jpg
Eugénie Le Sommer en 2011
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais
Numéro 9
Biographie
Nom Eugénie Anne Claudine Le Sommer
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (24 ans)
Lieu Grasse
Taille 1,61 m (5 3)
Poste Attaquante
Pied fort Droite/Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1994-1995 Drapeau : France AS Plumergat
1995-1998 Drapeau : France Trélissac FC
1998-2004 Drapeau : France AS Guermeur
2004-2007 Drapeau : France FC Lorient
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2007-2010 Drapeau : France Stade briochin 071 (38)[1]
2010- Drapeau : France Olympique lyonnais 123 (107)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2005 Drapeau : France France -17 ans 004 0(0)[2]
2006-2008 Drapeau : France France -19 ans 026 (11)[3]
2008-2009 Drapeau : France France -20 ans 008 0(5)[4]
2009- Drapeau : France France 086 (35)[5]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 29 novembre 2013

Eugénie Le Sommer est une joueuse de football française née le 18 mai 1989 à Grasse dans les Alpes-Maritimes. El le évolue au poste de milieu offensif à l'Olympique lyonnais ainsi qu'en Équipe de France.

Après avoir effectué trois saisons au Stade briochin qui lui permet de remporter le trophée UNFP de meilleure joueuse à l'issue de la saison 2009-2010, Eugénie Le Sommer signe un contrat avec l'Olympique lyonnais[6] pour trois années. Elle prolonge ce contrat de trois ans à l'issue de la saison 2012-2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Eugénie Le Sommer débute le football à l'âge de quatre ans, influencée par ses deux parents pratiquant ce sport[7]. Elle obtient sa première licence dès le début de la saison suivante[8] et après plusieurs années au club de Trélissac, elle intègre la section sport étude de Vannes[7]. En 1998, Eugénie Le Sommer entre dans le club de l'A.S. Guermeur influencée par ses frères et sœurs. Elle y reste jusqu'en 2004, puis joue au F.C. Lorient entre 2004 et 2007.

En 2005, elle est admise au Centre national de formation et d'entraînement de Clairefontaine[8] et y reste une année. Lors de sa formation, elle remporte la Coupe nationale des moins de 16 ans en 2004 avec la Bretagne, ainsi que la Coupe fédérale des moins de 16 ans en 2005 avec le F.C. Lorient.

Carrière professionnelle : les débuts[modifier | modifier le code]

Eugénie Le Sommer à l'OL

Eugénie Le Sommer s'engage avec le Stade briochin en 2007[7]. Avec ce club, elle joue ses premiers matchs de première division.

Elle est convoquée en Équipe de France pour la première fois le 12 février 2009. Elle fait partie des joueuses convoquées par le sélectionneur Bruno Bini pour participer au tournoi à Chypre du 2 au 13 mars 2009 à Larnaca dans le cadre de la préparation à la phase finale de l'Euro finlandais. Lors de ce championnat, elle prend part aux quatre matchs joués par sa sélection.

Au niveau national, elle fait partie des quatre joueuses nommées pour le titre de meilleure joueuse du Championnat de France 2008-2009 mais ne remporte le trophée que l'année suivante[9] à l'issue du Championnat de France 2009-2010. Cette récompense fait suite à son titre de meilleure buteuse du championnat de France 2009-2010 au cours duquel elle inscrit 19 buts en 22 matchs avec son club le Stade briochin.

Avec l'Équipe de France féminine, elle débute son parcours des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2011 qui a lieu en Allemagne. Elle fait partie des tricolores retenues par Bruno Bini pour affronter l'Islande le samedi 24 octobre 2009 puis l'Estonie le mercredi 28 octobre 2009.

Eugénie prend part à tous les matchs de la Coupe du monde féminine 2011, allant jusqu'en demi-finale de cette compétition.

Joueuse de niveau international à Lyon[modifier | modifier le code]

Le 30 juin 2010, l'Olympique lyonnais officialise la venue d'Eugénie Le Sommer au sein de son effectif[6].

À l'issue de la saison 2010-2011, Eugénie Le Sommer remporte avec Lyon le championnat de France, mais surtout la Ligue des Champions (victoire 2-0 sur le club allemand du FFC Turbine Potsdam), ce qui constitue une première pour un club français féminin. Lors de la finale, Eugénie est passeuse décisive sur le deuxième but marqué par Lara Dickenmann.

Lors de la saison 2011-2012, Eugénie Le Sommer atteint une seconde fois la finale de la Ligue des Champions avec l'Olympique Lyonnais. En finale, Lyon bat le club allemand du FFC Francfort, et Eugénie remporte ainsi son deuxième titre européen en deux ans. Lors de la finale, Eugénie inscrit le premier but de son équipe, et termine par la même occasion meilleure buteuse de cette compétition, avec 9 buts (à égalité avec sa coéquipière Camille Abily).

Avec l'Olympique Lyonnais, Eugénie remporte également la même saison le Championnat de France et la Coupe de France féminine, réalisant ainsi un triplé inédit : Championnat de France, Coupe de France et Coupe d'Europe. Elle termine également meilleure buteuse du Championnat de France pour la deuxième fois de sa carrière avec 22 buts. Lors du dernier match de cette saison considéré comme "La Finale du Championnat" avec une victoire contre le FCF Juvisy (3-0), Eugénie inscrit le second but de la rencontre qui libère son équipe pour la suite de la rencontre.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe européenne Sélections nationales
Type Matchs Buts Type Matchs Buts Type Matchs Buts Type Matchs Buts
2007-2008 Stade briochin[1] D1 22 4 CdF 1 0 - - - Drapeau : France U19[3] 19 9
2008-2009 D1 21 10 CdF 3 2 - - - Drapeau : France U20[4] + A[5] 8 + 7 5 + 2
2009-2010 D1 22 19 CdF 2 3 - - - Drapeau : France A[5] 14 4
2010-2011 Olympique lyonnais D1 20 17 CdF 4 6 LdC 8 5 Drapeau : France A 19 3
2011-2012 D1 21 22 CdF 5 5 LdC 9 9 Drapeau : France A 22 11
2012-2013 D1 20 20 CdF 6 10 LdC 9 1 Drapeau : France A 16 8
2013-2014 D1 15 11 CdF 2 0 LdC 4 1 Drapeau : France A 8 7

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de la Ligue des champions en 2011 et 2012 avec l'Olympique lyonnais ;
  • Finaliste de la Ligue des champions en 2013 avec l'Olympique lyonnais ;
  • Championne de France en 2011, 2012 et 2013 avec l'Olympique lyonnais ;
  • Vainqueur de la Coupe de France en 2012 et 2013 avec l'Olympique Lyonnais ;
  • Vainqueur du Mozaïc Foot Challenge à Clairefontaine en 2006 avec le F.C. Lorient ;
  • Vainqueur de la Coupe fédérale 16 ans en 2005 avec le F.C. Lorient ;
  • Vainqueur de la Coupe nationale 16 ans en 2004 avec la Bretagne ;

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b « Eugénie Le Sommer : statistiques championnat », sur http://www.statsfootofeminin.fr/ (consulté le 2 juillet 2010)
  2. « Sélections : moins de 17 ans », sur http://www.statsfootofeminin.fr/ (consulté le 2 juillet 2010)
  3. a et b « Sélections : moins de 19 ans », sur http://www.statsfootofeminin.fr/ (consulté le 2 juillet 2010)
  4. a et b « Sélections : moins de 19 ans », sur http://www.statsfootofeminin.fr/ (consulté le 2 juillet 2010)
  5. a, b et c « Eugénie Le Sommer », sur http://www.fff.fr/ (consulté le 13 juillet 2013)
  6. a et b « Eugénie Le Sommer première recrue d’OL Féminin », sur http://www.olweb.fr/,‎ 30 juin 2010 (consulté le 30 juin 2010)
  7. a, b et c « Mettre en valeur le foot féminin », sur http://www.ouest-france.fr/,‎ 22 février 2010 (consulté le 2 juillet 2010)
  8. a et b « Football : Le Sommer, un avenir en bleu, blanc, rouge », sur http://www.saint-brieuc.maville.com/,‎ 11 juin 2009 (consulté le 2 juillet 2010)
  9. a et b « Eugénie Le Sommer reçoit le trophée UNFP », sur http://www.footofeminin.fr/,‎ 10 mai 2010 (consulté le 30 juin 2010)
  10. « Eugenie Le Sommer », sur http://fr.fifa.com/ (consulté le 30 juin 2010)
  11. a et b « Eugénie Le Sommer s'illustre », sur http://www.fff.fr/,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 30 juin 2010)