Hope Solo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hope Solo
Hope Solo USA vs Can Sep17.jpg
Hope Solo le 17 septembre 2011
Situation actuelle
Équipe Drapeau : États-Unis Seattle Reign FC
Numéro 1
Biographie
Nom Hope Amelia Solo
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 30 juillet 1981 (33 ans)
Lieu Richland, Washington Washington
Taille 1,75 m (5 9)
Poste Gardienne de but
Parcours junior
Saisons Club
1996-1999 Drapeau : États-Unis Richland High School
1999-2002 Drapeau : États-Unis Washington Huskies
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003 Drapeau : États-Unis Philadelphia Charge 08 (0)
2004 Drapeau : Suède Kopparbergs/Göteborg 19 (0)
2005 Drapeau : France Olympique lyonnais 07 (0)
2009-2010 Drapeau : États-Unis Saint Louis Athletica 23 (0)
2010 Drapeau : États-Unis Atlanta Beat 16 (0)
2011 Drapeau : États-Unis magicJack 04 (0)
2012 Drapeau : États-Unis Sounders Seattle 03 (0)
2013- Drapeau : États-Unis Seattle Reign FC 13 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1996-1997 Drapeau : États-Unis États-Unis -16 ans
1998 Drapeau : États-Unis États-Unis -18 ans
1999-2000 Drapeau : États-Unis États-Unis -21 ans
2000- Drapeau : États-Unis États-Unis 137 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19 août 2013

Hope Amelia Solo (née le 30 juillet 1981 à Richland, dans l'État de Washington) est une joueuse américaine de football (soccer) évoluant au poste de gardienne de but.

Elle joue en 2013 pour le Seattle Reign FC dans la National Women's Soccer League. Elle est membre de l'Équipe des États-Unis de soccer féminin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Junior[modifier | modifier le code]

Hope Solo débute le football avec le club amateur du Three-River's Soccer Club. Elle joue alors comme attaquante. Avec le Richland High School, situé dans l'État de Washington, Hope Solo marque 109 buts et mène son équipe à trois titres consécutifs de champion en 1996, 1997 et 1998. Elle est nommée deux fois All-American par le Parade Magazine. Un concours de circonstances la fait passer comme gardienne de but avec les Washington Huskies de l'Université de Washington, où elle devient championne des blanchissages. Elle est sélectionnée à quatre reprises dans les équipes de la Pacific Ten Conference (Pac-10), dans la première équipe (First Team PAC-10 All-Conference) en 2000 et 2001 et dans la seconde équipe en 1999 et 2002[1]. Cette conférence la désigne athlète de l'année 2001 (Pac-10 Athlete of the year)[1]. Elle est également honorée de trois nominations All-American par la National Soccer Coaches Association of America (NSCAA All-American).

En club pro[modifier | modifier le code]

Après sa carrière universitaire, Hope Solo est recrutée en 2003 par Philadelphia Charge dans la défunte ligue Women's United Soccer Association. Lors de la fermeture de cette ligue en 2003, Hope Solo voyage et joue en 2004 pour Kopparbergs / FC Göteborg, dans la Damallsvenskan en Suède et en 2005 pour l'Olympique lyonnais dans le championnat de France féminin.

Le 16 septembre 2008, Hope Solo est l'une des trois joueuses repêchées par Saint Louis Athletica de la nouvelle ligue professionnelle Women's Professional Soccer[2],[3]. Elle connaît un début de saison difficile et encaisse six buts lors des quatre premiers matchs. Toutefois, elle rebondit en mi-saison n'encaissant que huit buts en treize matchs et finit la saison 2009 avec huit blanchissages. Elle est nommée la gardienne de but de l'année dans la WPS.

En mai 2010, le Saint Louis Athletica fait faillite et ferme. Avec deux coéquipières de St-Louis, Hope Solo signe avec une autre équipe WPS, Atlanta Beat. Après une saison en dents de scie où son club termine en dernière position, elle subit une intervention chirurgicale à l'épaule droite[4]. Elle doit effectuer une rééducation de plusieurs mois avant de pouvoir entamer la saison 2011 où elle est la gardienne titulaire au MagicJack. Après la suspension des activités de la Women's Professional Soccer en février 2012, elle signe avec les Sounders Women de Seattle[5] . Le 11 janvier 2013, elle est mise à disposition du Seattle Reign FC, jouant dans la nouvelle National Women's Soccer League[6].

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Hope Solo joue pour plusieurs équipes nationales américaines juniors (U-16, U-18 et U-23) avant de rejoindre l'équipe nationale américaine en 2000. Hope Solo est devenue la gardienne de but titulaire de l'équipe lors de la Coupe du monde de football féminin 2007, décrochant la troisième place avec la sélection, et aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, où elle remporte la médaille d'or[7]. Elle participe à la Coupe du monde de football féminin 2011 où son équipe s'incline en finale face au Japon, 1-1 à la fin du temps réglementaire, 2-2 après prolongations et aux tirs au but (3-1).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hope Solo » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b (en)[PDF]« Pac-10 Women's Soccer », sur pac-12.org (consulté le 14 juillet 2011)
  2. Pour la création de la ligue, les 21 joueuses de la sélection américaine des jeux de Pékin sont réparties dans les sept équipes de la ligue. Les équipes complètent leur effectif par une draft, ou repêchage, parmi des joueuses internationales et ensuite par une sélection de joueuses universitaires.
  3. (en) Beau Dure, « Wambach goes full circle as women's league stocks rosters », sur usatoday.com,‎ 16 septembre 2008 (consulté le 14 juillet 2011)
  4. (en) « Hope Solo to undergo shoulder surgery », sur womensprosoccer.com,‎ 17 septembre 2010 (consulté le 14 juillet 2011)
  5. W-League, « U.S. Stars Eager for W-League Season »,‎ 6 juin 2012 (consulté le 6 juin 2012)
  6. (en) Graham Hays, « NWSL allocation easier said than done », sur espn.go.com,‎ 11 janvier 2013 (consulté le 12 janvier 2013)
  7. (en) « Hope Solo Biography and Olympic Results » (consulté le 7 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :