Dirty south

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Dans le domaine musical Dirty South peut renvoyer au DJ / producteur australien de musique electro-house

Le dirty south est un style de rap, venu du sud des États-Unis (Géorgie, Texas, Louisiane, Alabama, Floride, Tennessee, Arkansas, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Kentucky, Oklahoma, Maryland, Virginie, Mississippi…).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme aurait été prononcé et inventé pour la première fois par Outkast dans leur premier album. Le style lui-même ne serait pas né avec le son de Lil' Jon, mais serait vieux de plus d'une décennie.

Le dirty south reflète la culture du sud des États-Unis : des clubs de strip-tease d'Atlanta (le son dirty south est en grande partie destiné au dancefloor) jusqu'au blues (que David Banner, entre autres, mélange à son rap). De très nombreux clips dirty south mettent en avant une imagerie du sud facilement reconnaissable (grillz, sizzurp, calice, voitures modifiées, villes noires et pauvres de campagne…). Il a réussi à développer une identité propre, très différente des deux grands styles de rap que sont le rap West Coast et le rap East Coast.

DJ Screw est l'inventeur d'une pratique aujourd'hui très répandue dans le son du Sud qui consiste à créer des remix de chansons en les ralentissant (chopped and screwed). Ce type de son a été créé sous l'effet du sizzurp (boisson qui est constituée d'un mélange de sirop pour la toux à base de codéine et prométhazine, de sprite et de jolly ranchers (bonbon américain), il arrive aussi que la boisson soit "épicée" avec des ecstasy, du PCP ou diverses drogues, il arrive aussi qu'on y mette aussi de l'alcool). Le chopped and screwed est donc en partie destinée aux auditeurs étant eux-mêmes sous l'effet de ce mélange qui ralentit le corps et le cerveau.

Le son dirty south est très difficile à caractériser, car il comprend de nombreux sous-genres. Cependant, on peut définir quelques éléments qui reviennent souvent dans ce type de rap : la batterie très artificielle du crunk, l'accent sudiste, les flows nonchalants (Lil Flip, Paul Wall…) ou hurlés (Pastor Troy, David Banner, Lil Jon, Tum Tum , etc.), les syllabes allongées, les cuivres, un certain style de chant (tel qu'on peut l'entendre sur certaines chansons de Outkast)…

Le rap sudiste contient à présent des leaders comme Scarface et son groupe des Geto Boys, Chamillionaire, Paul Wall, UGK et Z-Ro pour la ville de Houston, Master P et ses frères (Silkk the Shocker & C-Murder) de TRU avec les artistes de Cash Money Records (Juvenile, B.G., Turk, Lil Wayne, Birdman, Big Tymers) pour La Nouvelle-Orléans, et nouvellement Ludacris, T.I., Young Jeezy pour Atlanta, Three 6 Mafia et leur label Hypnotize Mindz, 8 Ball & MJG, Al Kapone pour Memphis.

Il existe aussi une phase sombre du dirty south basée principalement à Memphis dans le Tennessee via les artistes, 8 ball & mjg, et du label Hypnotize Mind Records regroupant Three 6 Mafia, Project Pat, Lil'Wyte, etc. Cette tendance garde les basses puissantes et violentes mais en les orientant de façon à ne pas donner un son uniquement destiné aux clubs mais à faire passer une atmosphère moins festive, plus angoissante.

Certains puristes du rap (français surtout) critiquent très ardemment ce son du Sud pour ses sonorités très dépouillées et ses lyrics crus (car contrairement aux autres style de rap il ne s'est répandu qu'après les années 2000).

Le crunk (contraction de crazy drunk, « bourré et fou »), né à Memphis, est un sous-genre du dirty south, de même que la bounce music en Nouvelle-Orléans et la trap music à Atlanta.

Quelques grand noms du dirty south, sont les groupes/rappeurs OutKast, Goodie Mob, Three 6 Mafia, Devin the Dude, UGK, 8ball & MJG, TRU et Ludacris.

En France[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 2007, Booba sort sa deuxième mixtape intitulée Autopsie Vol. 2. Le premier single extrait de ce CD est le morceau Le D.U.C. qui est la première chanson française à pouvoir être qualifiée de dirty south. La mixtape bat des records de ventes.
En avril 2007, Rohff sort une réédition en CD Simple sur son quatrième projet, intitulé Au-delà de mes limites classics, avec trois chansons inédites dont Dirty hous. D'autres rappeurs suivront par la suite, mais la tendance s’arrêtera assez vite.

Un des premiers groupe de Dirty South en france est So Fresh Squad.

En Belgique[modifier | modifier le code]

En janvier 2008, l'artiste Shadow Loowee sort un album Crunk: Buzz ou Meurs vol.1, qui n'est pas un succès international.

L'année suivante, Akro du groupe Starflam sort l'album Akro au Crunk.

En Afrique[modifier | modifier le code]

Le Sénégal, deuxième nation en Afrique en matière de Hip Hop derrière L'Afrique du Sud, a des artistes dirty south. On peut en citer Canabasse, Simon, NIX … Ce genre est en train de se développer de plus en plus au Sénégal. Ce développement est aussi facilité par le talent de leurs compositeurs parmi lesquels on peut citer Biggy ling, K-id, Y-Not, Dj Slash, Diggy, Black Casanova…

Certains rappeurs algériens sont influencés par ce style, tels que Youss et FFA ; on peut remarquer facilement l’ambiance dirty south dans quelques morceaux de leurs albums et dans leurs clips[1]. Au Maroc aussi, on peut écouter de la dirty south chez des rappeurs comme : c-saoudi qui est l'auteur de la premiére version screwed & chopped en arabe sortie en 2007, il y'a aussi SaM2FeZ , Street Clic, Goonies, Nastrou. Il y a aussi med metal apparu récemment à travers son clip dk city, omzo dollar, young fresh, Four Eyes et tant d'autres issus de la nouvelle génération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ha2N Harmony Supa Ced & Dk Style Feat Elaj », sur You tube (consulté le 7 mai 2010)