Pop-rap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le pop-rap est un style de musique qui mêle pop et rap, avec notamment des refrains très mélodieux et faits pour être appréciés par la plupart des gens. Ce style reste néanmoins moins agressif que les autres sous-genres du hip-hop. Les paroles sont généralement plus consensuelles que dans les autres genres de rap.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce sous-genre a connu ses premiers succès au début des années 1990, au moment où les artistes hip-hop commençaient à avoir un véritable succès commercial. Les rappeurs qui usaient du pop-rap parlaient alors dans leurs textes de sujets moins sensibles comme la fête, les filles et le sexe. À ses débuts, le pop-rap utilisait facilement des samples d'artistes connus pour faciliter leur succès comme, par exemple, U Can't Touch This de MC Hammer qui samplait un tube de Rick James, Superfreak.

Cependant, de plus en plus de rappeurs se sont plus ou moins rapprochés du pop-rap pour pouvoir rester au top, comme par exemple LL Cool J, qui est d'ailleurs un des premiers rappeurs, dans les années 1980, à avoir mélangé rap et r'n'b dans un même titre, I Need Love, qui fut un de ses plus grands tubes. Il y a aussi l'exemple de Will Smith, qui a surfé sur la vague pop-rap dès ses débuts dans les années 1980 alors qu'il était encore connu sous le nom de Fresh Prince.

Par la suite, P.Diddy, le fondateur de Bad Boy Entertainment, a lui aussi utilisé ce genre de musique pour lancer sa carrière musicale ainsi que celle de ses protégés (cf. I'll Be Missing You de P.Diddy ou encore Mo' Money Mo' Problems de The Notorious B.I.G.). Aussi, des rappeurs tels que Jay-Z ou même Nas ont surfé sur la vague pop-rap pour vendre des disques, ce qui a d'ailleurs provoqué de la part de leurs fans et des médias de vives critiques (surtout pour Jay-Z lors de ses associations avec les Neptunes).

Aujourd'hui, le pop-rap est représenté par des artistes tels que Nelly (rappeur),et la chanteuse de R'n'B Fergie.

Critiques[modifier | modifier le code]

De nombreux rappeurs, en particulier KRS-One, Gang Starr, Mobb Deep et d'autres rappeurs ont beaucoup critiqué les artistes de pop-rap, leur reprochant de fausser le Hip-Hop et les valeurs de cette culture, en les qualifiant de suckers (bouffon) ou de wack MC's (faux MC's).

Toutefois, il est difficile d'établir une critique globale du pop-rap, car il comporte des artistes aux textes très hétérogènes : cela peut aller de paroles assez poétiques et travaillées (MC Solaar et Doc Gynéco en France) à des paroles faibles et des chansons mettant l'accent plus sur le côté dansant (Maître Gim's et Black M en France).