Danse macabre (recueil)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Danse macabre (Stephen King))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danse macabre.
Danse macabre
Auteur Stephen King
Genre Recueil de nouvelles
Horreur
Version originale
Titre original Night Shift
Éditeur original Doubleday
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale février 1978
ISBN original 978-0-385-12991-6
Version française
Traducteur Lorris Murail
Natalie Zimmermann
Lieu de parution Paris
Éditeur Alta
Date de parution 1980
Type de média Livre papier
Nombre de pages 408

Danse macabre (titre original : Night Shift) est un recueil de nouvelles d'horreur de Stephen King publié en 1978. La plupart des vingt nouvelles le composant sont parues précédemment dans divers magazines, seules les nouvelles Celui qui garde le ver, Desintox, Inc., le Dernier barreau de l'échelle et Chambre 312 étant inédites. Deux nouvelles de ce recueil seront développées par Stephen King sous forme de roman : Une sale grippe deviendra Le Fléau et Celui qui garde le ver est une préquelle de Salem. La préface du livre est de John D. MacDonald.

Danse macabre est aussi le titre anglais de l'essai de Stephen King publié dans les pays francophones sous le titre Anatomie de l'horreur.

Contenu[modifier | modifier le code]

Résumés[modifier | modifier le code]

Celui qui garde le ver[modifier | modifier le code]

En 1850, Charles Boone, accompagné de son serviteur, s'installe dans une demeure ancestrale de la famille réputée maudite par les habitants de la région de Jerusalem's Lot. Il va peu à peu découvrir l'étrange malédiction pesant sur sa famille.

Poste de nuit[modifier | modifier le code]

Une équipe d'ouvriers est chargée de nettoyer les sous-sols d'une filature abandonnés depuis plusieurs décennies. Ils vont y découvrir une gigantesque colonie de rats dont certains ont subi des mutations.

Une sale grippe[modifier | modifier le code]

Des adolescents survivants d'un virus ayant éliminé la majeure partie de l'humanité se sont regroupés. Tous pensent être immunisés à la nouvelle branche du virus mais ce n'est pas le cas.

Comme une passerelle[modifier | modifier le code]

Un astronaute exposé à un mutagène extra-terrestre voit ses mains se couvrir d'yeux qui servent de passerelle à une intelligence extra-terrestre et prennent progressivement le contrôle de son corps.

La Presseuse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Presseuse.

Un inspecteur de police enquête sur une série de morts bizarres survenus dans une blanchisserie et toutes causées par la même machine.

Le Croque-Mitaine[modifier | modifier le code]

Un homme dont les trois enfants ont tous été tués raconte son histoire à un psychologue.

Matière grise[modifier | modifier le code]

Les habitués d'une épicerie se rendent au domicile d'un homme vivant en reclus et dont le fils affirme qu'il s'est transformé en créature grise et spongieuse.

Petits Soldats[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Petits Soldats.

Un tueur à gages reçoit un paquet contenant des jouets de soldats qui se mettent aussitôt à l'attaquer.

Poids lourds[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Poids lourds.

Un groupe de personnes se retrouve piégé dans un relais routier après que tous les camions de l'endroit se soient subitement animés et se soient mis à tuer toute personne croisant leur route.

Cours, Jimmy, cours[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cours, Jimmy, cours.

Jim, un professeur d'anglais dont le frère a été tué sous ses yeux par des voyous lorsqu'il était enfant, voit des garçons leur ressemblant traits pour traits arriver dans sa classe.

Le Printemps des baies[modifier | modifier le code]

Un homme se remémore des souvenirs de l'époque où il était étudiant lorsqu'un tueur en série surnommé « Jack des brumes » terrorisait le campus par une série de crimes.

La Corniche[modifier | modifier le code]

Un truand propose un pari à l'amant de sa femme : s'il parvient à faire le tour extérieur de son appartement par l'étroite corniche située à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, il le laissera partir avec sa femme.

La Pastorale[modifier | modifier le code]

Un homme s'adresse à une étrange entreprise de services de jardinage pour tondre sa pelouse.

Desintox, Inc.[modifier | modifier le code]

Voulant s'arrêter de fumer, un homme fait appel à une société privée qui présente un taux de réussite impressionnant. Mais les méthodes de cette société se révèlent être assez radicales.

L'Homme qu'il vous faut[modifier | modifier le code]

Une étudiante ressent une attraction irraisonnée pour un jeune homme qui semble la comprendre mieux que personne. Celui-ci est en fait amoureux d'elle depuis l'enfance et utilise la magie noire pour arriver à ses fins.

Les Enfants du maïs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Enfants du maïs.

Perdus au beau milieu du Nebraska, un couple arrive dans une petite ville qui semble abandonnée mais est en fait habitée par une communauté d'enfants qui n'obéissent qu'à leurs propres rituels.

Le Dernier Barreau de l'échelle[modifier | modifier le code]

Un homme dont la sœur vient de se suicider se remémore des souvenirs d'enfance avec elle et notamment la fois où il lui avait sauvé la vie.

L'Homme qui aimait les fleurs[modifier | modifier le code]

À New York, un jeune homme se promène dans la ville un bouquet de fleurs à la main en recherchant sa promise, une fille nommée Norma. Mais, une fois de plus, la fille qu'il rencontre n'est pas Norma.

Un dernier pour la route[modifier | modifier le code]

Le patron d'un bar et son dernier client voient arriver un homme à moitié congelé par le blizzard qui leur demande de venir l'aider car sa voiture s'est retrouvée enneigée près de la ville abandonnée de Jerusalem's Lot et qu'il a laissé sa femme et sa fille dedans. Arrivés à la voiture, ils vont très vite comprendre qu'ils ne peuvent plus rien pour elles.

Chambre 312[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chambre 312.

Un jeune homme décide d'euthanasier sa mère qui se meurt d'un cancer depuis plusieurs semaines.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1979, Danse macabre a été nommé au prix World Fantasy du meilleur recueil de nouvelles[1] et au prix Locus du meilleur recueil de nouvelles (terminant à la huitième place)[2].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Plusieurs nouvelles ont été adaptées au cinéma ou pour la télévision :

Liens ou références avec d'autres romans de Stephen King[modifier | modifier le code]

  • Dans la nouvelle Cours, Jimmy, cours, le policier qui offrait des tartes aux pommes à Jimmy et Wayne s'appelle Monsieur Nell, un nom homonyme à celui d'un policier dans le roman Ça.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1979 World Fantasy Award », sur worldfantasy.org (consulté le 19 mars 2011)
  2. (en) « 1979 Locus Awards », Locus Magazine (consulté le 19 mars 2011)