Minuit 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Minuit 2
Auteur Stephen King
Genre Recueil de nouvelles
Horreur
Version originale
Titre original Four Past Midnight
Éditeur original Viking
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1er septembre 1990
ISBN original 978-0670835386
Version française
Traducteur William Olivier Desmond
Lieu de parution Paris
Éditeur Albin Michel
Collection Romans étrangers
Date de parution 5 septembre 1991
Type de média Livre papier
Nombre de pages 448
ISBN 978-2226053985
Chronologie
Minuit 4 Suivant

Minuit 2 est le nom français donné à la première partie d'un recueil de quatre romans courts (novella) de Stephen King, publié en 1990 et nommé Four Past Midnight. Ce recueil a remporté le prix Bram Stoker du meilleur recueil de nouvelles 1990.

Les Langoliers et Vue imprenable sur jardin secret constituent les deux romans courts de Minuit 2, les deux autres romans courts ayant été publiés en français dans le livre Minuit 4.

Contenu[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Les Langoliers[modifier | modifier le code]

Lors d'un vol entre Los Angeles et Boston, dix passagers d'un avion qui s'étaient endormis se réveillent pour se rendre compte que tous les autres passagers ont disparu et qu'il ne reste que des objets qu'ils portaient sur eux ou même à l'intérieur de leurs corps (broches chirurgicales, plombages). Par chance, l'un d'eux, Brian Engle, est un pilote de ligne qui se rendait aux funérailles de son ex-épouse. Incapables d'entrer en contact radio avec qui que ce soit, ils décident d'atterrir sur le petit aéroport de Bangor malgré les protestations de Craig Toomy, un homme d'affaires sur le point de craquer nerveusement. Après l'atterrissage, ils trouvent l'aéroport désert et, de plus, les odeurs, les goûts et les sons sont différents, comme s'ils provenaient d'un proche passé et non du présent. Ils entendent également un son menaçant qui se rapproche lentement et que Toomy associe aux « Langoliers », des monstres qui l'effrayaient quand il était enfant. Toomy finit par craquer et, devenu dangereux, doit être maîtrisé et attaché.

Bob Jenkins, auteur de romans policiers, émet l'hypothèse que l'aurore boréale qui était sur le trajet de leur vol est une sorte de portail vers le passé et qu'ils doivent le repasser dans l'autre sens pour revenir dans le présent. Pendant que la plupart des passagers refont le plein de carburant, Toomy se libère et poignarde Dinah Bellman, une petite fille aveugle, puis tue un autre passager avant d'être neutralisé par le jeune Albert Kaussner. Avant de mourir, Dinah persuade les autres qu'ils ont encore besoin de Toomy. À l'arrivée des Langoliers, des créatures rondes avec seulement une énorme bouche et des dents aiguisées, Toomy attire leur attention et sa tentative de fuite avant qu'il se fasse dévorer donne le temps aux autres de décoller.

Jenkins pense que la fonction des Langoliers est de dévorer le passé. Lors du voyage de retour, les passagers se confient et réalisent qu'ils ont tous des regrets à propos d'actions passées. Jenkins se rend compte qu'il faut absolument qu'ils soient endormis avant de repasser le portail mais le seul moyen est de dépressuriser l'atmosphère de l'avion le temps qu'ils s'évanouissent puis de rétablir la pression au niveau normal. Il faut donc que quelqu'un se sacrifie et Nick Hopewell, membre des services spéciaux britanniques qui a décidé de raccrocher, se porte volontaire. Quand les autres se réveillent, Hopewell a disparu à son tour. Engle pose l'appareil à Los Angeles mais l'aéroport est désert lui aussi. Après un moment de panique, ils comprennent qu'ils sont légèrement dans le futur et assistent émerveillés à l'apparition des gens dans le présent.

Vue imprenable sur jardin secret[modifier | modifier le code]

Mort Rainey, écrivain, reçoit la visite d'un homme, John Shooter, qui l'accuse d'avoir plagié une histoire qu'il a écrite. Devant les protestations d'innocence de Mort, Shooter lui laisse le manuscrit en question, Vue imprenable sur jardin secret, ainsi qu'un peu de temps pour prouver sa bonne foi, sans quoi il devra lui offrir une compensation s'il ne veut pas avoir des ennuis très sérieux. Quand Rainey lit l'histoire, il s'aperçoit qu'elle est semblable à une de ses nouvelles, Sowing Season, la seule différence majeure étant la fin.

Quand Shooter revient, Rainey lui oppose qu'il a publié sa nouvelle deux ans avant la date à laquelle Shooter prétend avoir écrit son récit. Shooter l'accuse de mentir mais lui donne un délai supplémentaire pour prouver ses dires. Dans la nuit, il tue néanmoins le chat de Rainey et incendie la maison de son ex-femme, avec qui il a divorcé car elle le trompait, où se trouvait son exemplaire du magazine dans lequel se trouvait Sowing Season. Rainey commande un autre exemplaire du magazine et charge deux de ses connaissances de surveiller discrètement Shooter. Mais Shooter les tue tous les deux en plaçant des indices accusant Rainey, qui doit faire disparaître les corps.

Quand Rainey reçoit son exemplaire, il découvre que les pages correspondantes à Sowing Season ont été arrachées. Il réalise alors subitement qu'il souffre d'un trouble dissociatif de l'identité et qu'il est Shooter. Il s'évanouit et entend à son réveil du bruit à l'extérieur, son ex-femme Amy qui vient lui rendre visite. Quand Amy entre, elle est accueillie par la personnalité Shooter de Rainey. Il tente de la tuer mais elle réussit à s'enfuir à l'extérieur et, quand il la rattrape et s'apprête à la tuer, Rainey est abattu par Fred Evans, enquêteur d'assurance qui soupçonnait une escroquerie à propos de l'incendie. Plus tard, en discutant de toute l'affaire avec Evans, Amy lui fait part de sa certitude que John Shooter existe réellement, notamment en raison d'un message qu'elle a trouvé dans le chapeau que Rainey mettait quand il était Shooter, et qu'il est un personnage inventé par Rainey et « tellement criant de vérité qu'il est devenu bien réel ».

Accueil et distinctions[modifier | modifier le code]

Le recueil est resté 22 semaines (dont cinq à la première place) sur la New York Times Best Seller list, y apparaissant directement à la première place le 16 septembre 1990[1]. Le Publishers Weekly le classe à la deuxième place des meilleures ventes de livres de fiction aux États-Unis en 1990[2].

En 1991, le recueil (Minuit 2 et Minuit 4) a remporté le prix Bram Stoker du meilleur recueil de nouvelles[3] et été nommé prix Locus du meilleur recueil de nouvelles, terminant à la sixième place[4]. La même année, Les Langoliers a été nommé au prix Bram Stoker de la meilleure nouvelle longue[3].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Les Langoliers et Fenêtre secrète.

Les Langoliers a fait l'objet d'une adaptation sous forme de téléfilm et sous le même titre en 1995, alors que Vue imprenable sur jardin secret a été adaptée au cinéma, sous le titre de Fenêtre secrète, avec Johnny Depp et John Turturro dans les rôles principaux, en 2004.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 1990 », The New York Times (consulté le 19 mars 2011)
  2. (en) « 1990's Bestsellers », sur calderbooks.com (consulté le 19 mars 2011)
  3. a et b (en) « 1991 Bram Stoker Awards », Locus Magazine (consulté le 19 mars 2011)
  4. (en) « 1991 Locus Awards », Locus Magazine (consulté le 19 mars 2011)