Les Tommyknockers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tommyknocker.
Les Tommyknockers
Auteur Stephen King
Genre Roman
Horreur
Version originale
Titre original The Tommyknockers
Éditeur original Putnam
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale
ISBN original 978-0399133145
Version française
Traducteur Dominique Dill
Lieu de parution Paris
Éditeur Albin Michel
Collection Romans étrangers
Date de parution
Type de média Livre papier
Nombre de pages 604
ISBN 978-2226039262

Les Tommyknockers (titre original : The Tommyknockers) est un roman d'horreur écrit par Stephen King et publié en 1987.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au cours d'une promenade en forêt, Roberta « Bobbi » Anderson, qui écrit des romans sur le Far West, trébuche sur un morceau de métal qui dépasse du sol. Intriguée, elle commence à creuser pour ne s'arrêter que de nombreuses heures plus tard, ayant travaillé en état de transe. Dégageant progressivement une structure gigantesque, elle se rend compte qu'il s'agit d'un vaisseau extraterrestre. Une fois exposé à l'air, le vaisseau exerce une influence sur la population de la petite ville de Haven, dans le Maine, donnant aux habitants des idées d'inventions technologiques révolutionnaires, mais les transformant petit à petit en créatures non humaines dénuées de tout sens éthique.

Le poète James Gardener, farouche opposant de l'énergie nucléaire et alcoolique mais aussi meilleur ami et ancien amant de Bobbi, arrive à Haven à ce moment-là et est immunisé aux effets du vaisseau grâce à une plaque en métal qu'il a dans la tête suite à un accident. Il se rend compte assez vite que quelque chose ne va pas chez Bobbi et le reste des habitants de Haven mais aide néanmoins Bobbi à poursuivre les travaux pour dégager le vaisseau car il croit que celui-ci pourrait mettre un terme au problème de l'énergie. Cependant, plus le temps passe et plus les transformations des habitants de Haven s'accélèrent. De nombreux incidents, parfois fatals, ont lieu, comme le petit Hilly Brown qui téléporte son frère cadet David sur une autre planète lors d'un spectacle de magie. Hilly sombre alors dans un état comateux et doit se faire hospitaliser en dehors de Haven. Par ailleurs, les habitants de la ville n'hésitent pas à éliminer tous les gêneurs qui pourraient compromettre leur projet et se coupent au maximum du monde extérieur pour que l'alerte ne soit pas donnée. Gardener éprouve de son côté de plus en plus de doutes, d'autant que Bobbi semble cacher quelque chose dans son hangar.

Une nuit, Gardener s'introduit dans le hangar et découvre que le chien et la sœur de Bobbi ainsi que Ev Hillman, le grand-père d'Hilly et David Brown, servent de réservoir d'énergie aux habitants de Haven. Gardener et Bobbi finissent de dégager entièrement le vaisseau et Bobbi tente de tuer Gardener désormais inutile. Mais ce dernier s'y attendait et c'est lui qui tue Bobbi. Il réussit ensuite à échapper à ses poursuivants grâce au sacrifice d'Hillman, qui lui fait promettre qu'il essaiera de retrouver le petit David. Gardener s'y emploie à l'aide d'un ordinateur extraterrestre puis, sans connaître le résultat, entre dans le vaisseau et réussit à le faire décoller. Les efforts consentis par Gardener pour cela entraînent sa mort peu après. Les habitants de Haven s'affaiblissent et meurent une fois le vaisseau parti dans l'espace. Les agents du gouvernement, enfin informés des événements bizarres qui se déroulent à Haven, investissent la ville et capturent quelques habitants mais ceux-ci meurent l'un après l'autre. David Brown apparaît sain et sauf dans la chambre d'hôpital de Hilly et celui-ci se réveille.

Influences[modifier | modifier le code]

Stephen King a commencé l'écriture des Tommyknockers en 1982, durant une période de la guerre froide où la menace d'une guerre nucléaire était réelle. Le roman, dont le thème est « la morale (ou son absence) à une époque où des armes de destruction massive sont à portée de main », reflète cette préoccupation[1]. Dans Écriture : Mémoires d'un métier, King affirme par ailleurs qu'il a écrit Les Tommyknockers durant une période où il était dépendant à l'alcool et à certaines drogues, notamment la cocaïne, et qu'il a réalisé ensuite que le roman était aussi une métaphore de son addiction[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le roman est resté 23 semaines (dont huit à la première place) sur la New York Times Best Seller list, y apparaissant le directement à la première place[3]. Le Publishers Weekly le classe à la première place des meilleures ventes de romans aux États-Unis en 1987[4].

Références à d'autres œuvres de Stephen King[modifier | modifier le code]

  • Dead Zone : l'histoire de John Smith est brièvement racontée et le personnage de David Bright apparaît dans les deux romans.
  • Le Talisman : au début du roman, Jim Gardener rencontre un petit garçon sur une plage du New Hampshire, près de l'hôtel Alhambra, ce garçon, nommé Jack, ainsi que le lieu de la rencontre, font étrangement penser à Jack Sawyer.
  • Ça : alors qu'il est à Derry, un des personnages prétend avoir vu un clown avec des dollars d'argent à la place des yeux, ce qui est une référence à Grippe-Sou, l'incarnation principale de Ça. Un autre personnage, Ev Hillman, entend des rires venant des canalisations lorsqu'il est à Derry.
  • Dreamcatcher : lors qu'il est en route pour Haven, Jim Gardener est pris en auto-stop par un groupe de jeunes gens, et le surnom de l'un d'entre eux est Beaver, l'un des personnages principaux de Dreamcatcher.
  • Charlie : des références à l'organisation secrète gouvernementale appelée la Boîte, dont les installations ont été rebâties, sont faites à la fin du roman.
  • Shining : Jim Gardener se dit à un moment que s'il défonçait la porte du hangar avec une hache, il aurait l'air de Jack Nicholson dans l'adaptation cinématographique de Shining.

Adaptations pour la télévision[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Tommyknockers.
  • Un téléfilm en deux parties est réalisé en 1993 à partir du roman.
  • En , le groupe audiovisuel américain NBC annonce la commande d'une mini-série adaptée du roman de Stephen King. Frank Konigsberg et Larry Sanitsky en seront les producteurs et Yves Simoneau en sera le réalisateur[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. George Beahm, Stephen King de A à Z, Vents d'Ouest,‎ 2000 (ISBN 2-8696-7903-3), p. 250
  2. Stephen King, Écriture : Mémoires d'un métier, Le Livre de poche,‎ 2003 (ISBN 2-253-15145-9), p. 116-117
  3. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 1987 », The New York Times (consulté le 19 mars 2011)
  4. (en) « 1980's Bestsellers », sur calderbooks.com (consulté le 19 mars 2011)
  5. (en) « NBC Orders Hillary Clinton, 'Rosemary's Baby,' Stephen King's 'Tommyknockers,' Plymouth Rock Miniseries » (consulté le )