Les Langoliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Langoliers
Publication
Auteur Stephen King
Titre d'origine The Langoliers
Langue Anglais américain
Parution 1er septembre 1990
Recueil Minuit 2
Traduction française
Traduction William Olivier Desmond
Parution
française
5 septembre 1991
Intrigue
Genre Science-fiction
Nouvelle précédente/suivante
Vue imprenable sur jardin secret Suivant

Les Langoliers (titre original : The Langoliers) est un roman court de Stephen King publié dans son recueil Minuit 2, paru en septembre 1990.

Résumé[modifier | modifier le code]

Lors d'un vol entre Los Angeles et Boston, dix passagers d'un avion qui s'étaient endormis se réveillent pour se rendre compte que tous les autres passagers ont disparu et qu'il ne reste que des objets qu'ils portaient sur eux ou même à l'intérieur de leurs corps (broches chirurgicales, plombages). Par chance, l'un d'eux, Brian Engle, est un pilote de ligne qui se rendait aux funérailles de son ex-épouse. Incapables d'entrer en contact radio avec qui que ce soit, ils décident d'atterrir sur le petit aéroport de Bangor malgré les protestations de Craig Toomy, un homme d'affaires sur le point de craquer nerveusement. Après l'atterrissage, ils trouvent l'aéroport désert et, de plus, les odeurs, les goûts et les sons sont différents, comme s'ils provenaient d'un proche passé et non du présent. Ils entendent également un son menaçant qui se rapproche lentement et que Toomy associe aux « Langoliers », des monstres qui l'effrayaient quand il était enfant. Toomy finit par craquer et, devenu dangereux, doit être maîtrisé et attaché.

Bob Jenkins, auteur de romans policiers, émet l'hypothèse que l'aurore boréale qui était sur le trajet de leur vol est une sorte de portail vers le passé et qu'ils doivent le repasser dans l'autre sens pour revenir dans le présent. Pendant que la plupart des passagers refont le plein de carburant, Toomy se libère et poignarde Dinah Bellman, une petite fille aveugle, puis tue un autre passager avant d'être neutralisé par le jeune Albert Kaussner. Avant de mourir, Dinah persuade les autres qu'ils ont encore besoin de Toomy. À l'arrivée des Langoliers, des créatures rondes avec seulement une énorme bouche et des dents aiguisées, Toomy attire leur attention et sa tentative de fuite avant qu'il se fasse dévorer donne le temps aux autres de décoller.

Jenkins pense que la fonction des Langoliers est de dévorer le passé. Lors du voyage de retour, les passagers se confient et réalisent qu'ils ont tous des regrets à propos d'actions passées. Jenkins se rend compte qu'il faut absolument qu'ils soient endormis avant de repasser le portail mais le seul moyen est de dépressuriser l'atmosphère de l'avion le temps qu'ils s'évanouissent puis de rétablir la pression au niveau normal. Il faut donc que quelqu'un se sacrifie et Nick Hopewell, membre des services spéciaux britanniques qui a décidé de raccrocher, se porte volontaire. Quand les autres se réveillent, Hopewell a disparu à son tour. Engle pose l'appareil à Los Angeles mais l'aéroport est désert lui aussi. Après un moment de panique, ils comprennent qu'ils sont légèrement dans le futur et assistent émerveillés à l'apparition des gens dans le présent.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le récit a été considéré par la critique de l'époque comme le meilleur du recueil de quatre histoires dont il fait partie[1]. Pour Michael R. Collings, King se montre « au sommet de sa forme » dans cette « histoire typique de la Quatrième Dimension » où les « visions d'un monde qui perd sa solidité, où la matière s'use littéralement, et celle du néant que représentent les Langoliers restent longtemps dans l'esprit du lecteur »[2]. Stephen Spignesi la considère à l'inverse comme la moins efficace des quatre histoires de Minuit[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Les Langoliers a été nommé en 1991 au prix Bram Stoker de la meilleure nouvelle longue[4].

Adaptation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Langoliers.

Les Langoliers a fait l'objet d'une adaptation télévisée sous le même titre réalisée par Tom Holland en 1995 avec notamment David Morse, Dean Stockwell et Bronson Pinchot dans les rôles principaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Four Past Midnight Contemporary Reception », sur illinois.edu (consulté le 27 décembre 2013)
  2. George Beahm, Tout sur Stephen King, Lefrancq,‎ 1996 (ISBN 2-87153-337-7), p. 410
  3. (en) Stephen Spignesi, The Essential Stephen King, Career Press,‎ 2001 (ISBN 1564144852), p. 242
  4. (en) « 1991 Bram Stoker Awards », sur sfadb.com, Locus (consulté le 27 décembre 2013)