Docteur Sleep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doctor Sleep.
Docteur Sleep
Auteur Stephen King
Genre Roman
Horreur
Version originale
Titre original Doctor Sleep
Éditeur original Scribner
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 24 septembre 2013
ISBN original 978-1-4767-2765-3
Version française
Traducteur Nadine Gassié
Lieu de parution Paris
Éditeur Albin Michel
Date de parution 30 octobre 2013
Type de média Livre papier
Nombre de pages 600
ISBN 978-2226252005
Série Shining
Chronologie
Précédent Shining, l'enfant lumière

Docteur Sleep (titre original : Doctor Sleep) est un roman de Stephen King paru aux États-Unis le 24 septembre 2013[1] puis en France le 30 octobre 2013. Il fait suite à Shining publié aux États-Unis en 1977 et en France en 1979. King évoqua pour la première fois l'idée de ce roman en novembre 2009. Le site internet officiel de l'auteur confirma le projet le 26 septembre 2011[2]. Publiée le 24 avril 2012, la version audio du roman La Clé des vents contient le prologue de Docteur Sleep lu par l'auteur lui-même. Quant au livre numérique In the Tall Grass, un roman court écrit par King et son fils Joe Hill, il contient le texte de ce prologue[3].

Résumé[modifier | modifier le code]

Après avoir échappé à l'hôtel Overlook, Danny Torrance a appris de Dick Hallorann comment enfermer les fantômes qui persistent à le hanter dans une prison mentale. Devenu adulte, Danny, qui a hérité de l'alcoolisme de son père et lutte avec plus ou moins de succès contre ce penchant, passe de petit boulot en petit boulot et n'arrive pas à se fixer. Il finit par arriver dans une petite ville du New Hampshire et se lie d'amitié avec Billy Freeman, un vieux mécanicien. Danny trouve un emploi d'infirmier à l'hospice local et réussit à rester sobre avec l'aide de Billy et celle des Alcooliques anonymes. Sa sobriété permet à ses capacités psychiques[4] longtemps réprimées de refaire surface et il s'en sert pour apporter du réconfort à ses patients mourants, acquérant ainsi le surnom de Docteur Sleep.

Alors que les années passent, deux autres histoires sont développées. On suit d'une part les pérégrinations de la tribu du Nœud Vrai, un groupe de voyageurs presque immortels qui traversent le pays en camping-cars et se nourrissent d'enfants possédant le Don (appelé le Shining dans le roman homonyme) en les torturant à mort ; et d'autre part les premières années de vie d'Abra Stone, une petite fille qui manifeste dès son plus jeune âge un Don d'une puissance inégalée et établit par inadvertance un lien télépathique avec Danny. À l'âge de dix ans, Abra assiste psychiquement à la torture et au meurtre d'un jeune garçon par la tribu du Nœud Vrai. Deux ans plus tard, elle découvre l'identité de ce garçon, Bradley Trevor, et ses recherches psychiques la mène à Rose Claque, dirigeante de la tribu du Nœud Vrai, qui prend conscience de la menace.

Abra demande de l'aide à Danny et tous deux se rencontrent enfin, nouant rapidement des liens très forts. De son côté, Rose Claque localise Abra et organise une expédition menée par Papa Skunk, son bras droit et amant, pour l'enlever. Le Nœud Vrai a en effet de plus en plus de mal à se procurer la « vapeur » qui les nourrit et ses membres commencent à mourir de la rougeole qu'ils ont contractée en se nourrissant du jeune Bradley. Danny, conscient du danger qui menace Abra, persuade Billy, John Dalton, le médecin de famille d'Abra, et David Stone, le père d'Abra, de l'aider. Les quatre hommes montent un piège dans lequel tombent les membres de l'expédition du Nœud Vrai, sauf Papa Skunk qui, parti seul, enlève Abra. Danny la retrouve mentalement, échange son esprit avec celui de la jeune fille et tue Skunk. Désireux d'en finir, Danny rend ensuite visite à Concetta, l'arrière-grand-mère mourante d'Abra, et recueille la vapeur de son cancer dans son dernier souffle. Il apprend à cette occasion que Lucy, la mère d'Abra, est la fille illégitime de Jack Torrance, son propre père.

Danny, très affaibli, et Billy partent pour le Colorado, où la tribu du Nœud Vrai a établi un campement sur l'ancien emplacement de l'hôtel Overlook. Danny libère la vapeur cancéreuse qu'il conservait en lui sur les membres de la tribu qui étaient presque tous rassemblés et qui en meurent instantanément. Danny et Abra, venue l'aider par la projection astrale, luttent psychiquement contre Rose Claque et finissent par la vaincre après un long combat mental, Rose faisant une chute mortelle. Lors de l'épilogue, Danny fête ses quinze ans de sobriété et assiste au quinzième anniversaire d'Abra. Celle-ci présente des tendances au comportement violent hérité de Jack Torrance et Danny lui donne de précieux conseils pour qu'elle puisse y résister. De retour à l'hospice, Danny réconforte dans ses derniers instants un collègue mourant avec qui il avait de mauvaises relations.

Personnages[modifier | modifier le code]

Daniel Anthony Torrance : Fils unique de Jack et Wendy Torrance, Danny pensait avoir définitivement tiré un trait sur le terrible hiver au cours duquel son père a bien failli l'assassiner. Mais, bien que débarrassé des fantômes qui l'avaient suivi une fois l'Overlook détruit, Danny doit affronter un danger plus périlleux encore, lui-même. Marchant sur les traces de son père, il s'abandonne rapidement à la boisson dans l'espoir qu'elle étouffe son Don, et mène une existence violente et débauchée. Pris en main par deux hommes alors qu'il vient d'échouer dans la petite ville de Frazier, Danny finit par remonter doucement la pente en suivant le credo des Alcooliques Anonymes. Travaillant à l'hospice de Revington comme aide-soignant, il devient Docteur Sleep et met son Don particulier au service des mourants. Sa rencontre impromptue avec Abra Stone via le Shining crée un lien très fort entre les deux personnages. Ce lien se renforce d'autant plus que la jeune fille a attiré l'attention du Nœud Vrai, un groupe de voyageurs non-humains se nourrissant de l'essence spirituelle d’enfants doués du Shining. Devant l'impuissance des parents d'Abra, Danny n’a d’autres solutions que d’aider la jeune fille. Entouré de ses amis qui l’ont aidé à sortir de l’alcoolisme, lui et Abra parviennent à détruire progressivement le Nœud Vrai, la confrontation finale ayant lieu à l'endroit même où sa propre famille a failli être détruite 30 ans auparavant. La fin du roman le montre enfin apaisé et prêt à laisser les rênes à Abra Stone, comme Dick Hallorann l’a fait avec lui de nombreuses années auparavant. Le personnage de Danny est donc fidèle à la conception de l'anti-héros chère à Stephen King : « Tout homme a ses propres démons, et aussi puissant que soient ses pouvoirs, seul il est faible car dénué de toute volonté. C'est de la famille que vient ensuite le salut, là où l'individu seul a perdu ses repères ». Déjà dans Shining, Stephen King avait abordé la famille comme symbole suprême de l'échec de John « Jack » Torrance. Dans Docteur Sleep, la famille est à nouveau au centre de l'intrigue puisque le « héros », Danny Torrance, commence par reproduire le même schéma qui a conduit son père au désespoir. Il se coupe de sa famille naturelle, s'abandonne à une vie violente et alcoolique avant d'être sorti du ruisseau par une nouvelle famille d'adoption (les Alcooliques Anonymes). Par la suite, il retrouve enfin une vraie famille en apprenant sa parenté avec Lucy Stone, la mère d'Abra.

Abra Stone : Âgée de 13 ans au moment de l'intrigue, Abra Stone est une jeune fille d'apparence timide mais à la personnalité bien trempée. Douée du Shining à un degré qui dépasse celui de Danny, Abra a grandi avec ce Don causant à de nombreuses reprises la frayeur de ses parents. Comme Danny, ses capacités s'altèrent légèrement avec les années, mais elle arrive encore à ressentir les pensées et les souffrances des disparus même plusieurs années après leur mort. Témoin involontaire d'un meurtre du Nœud Vrai, Abra focalise l'attention du chef de cette tribu, Rose « Claque » O’Hara, qui n'aura dès lors de cesse de la retrouver pour exploiter son Don. Abra noue également un lien très fort avec Danny Torrance, seul être réellement capable de comprendre ce qu'elle ressent. Lorsque le Nœud Vrai entreprend de la traquer, Abra se révèle une jeune fille pleine de ressources, n’hésitant pas à attaquer directement Rose Claque lorsque celle-ci s’insinue dans sa tête. Elle parvient également, grâce à Danny, à tuer l’un des chefs du Nœud Vrai, Henry « Skunk » Rothman, après que celui-ci l’a enlevé. Après la disparition du Nœud Vrai, Abra semble plus prête que jamais à affronter sa future vie d’adulte. Comme Danny avec Dick Hallorann plusieurs années avant elle, elle peut non seulement compter sur sa famille pour la soutenir, mais aussi sur un père spirituel avec qui partager son secret. À la différence de Danny, seul face à la folie de son père et aux fantômes de l’Hôtel Overlook, Abra Stone est plus « mûre » lorsqu’elle affronte le péril mortel. Sa maîtrise du Don lui permet à plusieurs occasions de tendre des pièges psychiques à ses ennemis, jouant sur leurs frustrations ou leurs peurs comme l’Overlook avait pu le faire avec John « Jack » Torrance. Abra peut également compter sur une famille à l’abri du besoin, malgré la faiblesse psychologique de sa mère, et sur un allié de poids. Elle va ainsi au devant du danger pour l’affronter, là où Danny Torrance n’avait pas eu le choix.

Rose « Claque » O’Hara : Rose O’Hara est la dirigeante du Nœud Vrai. Décrite comme une femme d’une grande beauté portant un haut de forme, peu d’informations filtrent sur ses origines. On apprend qu’elle serait Irlandaise, qu’elle possède une seule dent semblable à une défense qui n’est visible que lorsqu’elle aspire la vapeur de ses victimes, et qu’à l’image de nombreux membres du Nœud Vrai, elle serait âgée de plusieurs centaines d’années. À bord de son impressionnant camping-car « Earth Cruiser », Rose Claque guide sa tribu sur les routes d’Amérique, cherchant de nouvelles victimes grâce à ses pouvoirs de télépathie (que l’on peut d’ailleurs assimiler au Shining) et à ceux des membres de sa tribu. Très imbue d’elle-même et des pouvoirs du Nœud Vrai, Rose Claque méprise les humains qu’elle appelle « pecnos ». Cette arrogance la conduit d’ailleurs d’échecs en échecs et elle perd successivement les membres de sa famille, jusqu’au dénouement final où elle se voit contrainte d’affronter elle-même Abra Stone à l’ancien emplacement de l’Hôtel Overlook. Sa mort est d’autant plus humiliante que, tout au long du roman, elle semble systématiquement avoir un tour d’avance sur ses adversaires, sans parler des ressources du Nœud Vrai. Rose Claque est pourtant incapable d’empêcher sa défaite et avec elle, c’est la tribu entière qui disparait.

Le Nœud Vrai : Le Nœud Vrai est un rassemblement d’individus spéciaux formant une véritable « famille » unie par un amour sincère entre tous ses membres. Les membres du Nœud Vrai ne sont plus humains au sens où le rituel qui leur permet d’intégrer la famille (appelé le « retournement ») les condamne également à se nourrir d’une substance psychique (la « vapeur ») pour continuer à vivre éternellement. Chaque membre du Nœud Vrai possède un talent propre qui le rend utile au groupe, généralement pour pister et traquer leurs victimes. Rose « Claque » O’Hara, la dirigeante de la tribu est par exemple une puissante télépathe. Son amant Henry « Skunk » Rothman est capable de se synchroniser avec l’esprit de sa victime pour anticiper ses mouvements et l’influencer. Andrea « Andi la Piquouse » Steiner peut endormir ses victimes par sa seule voix.

Dotée de moyens matériels presque illimités comprenant des villes quasi privées, la tribu du Nœud Vrai semble attirée par les lieux dégageant une énergie sombre. On apprend notamment que l’emplacement de l’ancien hôtel Overlook a été aménagé en camping et leur appartient. C’est d’ailleurs sur ce même terrain qu’a lieu la confrontation finale.

Généralement discrets, ses membres ont cependant recours au meurtre sauvage afin de s’assurer une nourriture abondante et de « bonne qualité ». Toutefois, en dépit de tous ces avantages, le Nœud Vrai ne peut empêcher sa déliquescence à partir du meurtre de Brad Trevor, dont l’essence contaminée par la rougeole empoisonne peu à peu tous les membres de la tribu. Dans une véritable course contre la montre, le Nœud mobilise tous ses moyens pour mettre la main sur Abra Stone mais échoue dans toutes ses tentatives avant de voir ses membres mourir les uns après les autres.

Informations générales[modifier | modifier le code]

Le 19 novembre 2009, lors d'une tournée promotionnelle à Toronto dans l'Ontario pour son dernier roman Dôme, lors d'une lecture au Canon Theatre présidée par le cinéaste David Cronenberg, Stephen King révèle au public une idée pour un roman qui ferait suite à son roman Shining, l'enfant lumière paru en 1977. L'histoire, dit King, suivrait un personnage du roman original, Daniel Anthony Torrance, maintenant âgé d'une quarantaine d'années et vivant dans le Grand New York ; il travaille comme aide-infirmier dans un hospice où il vient en aide aux patients en phase terminale en utilisant des pouvoirs extraordinaires[5].

Plus tard, le 1er décembre 2009, Stephen King publia un sondage sur son site officiel en demandant aux visiteurs quel roman ils préféreraient voir publier en premier entre Doctor Sleep et La Clé des vents. Le vote prit fin le 31 décembre 2009. Docteur Sleep obtint un nombre de votes plus importants, soit 5861 votes contre 5812 pour La Clé des vents.

Le 23 septembre 2011, Stephen King reçut le Mason Award à l'événement Fall for the Book de l'université George Mason à Fairfax en Virginie, au cours de laquelle il lut un extrait de Docteur Sleep[6]. Le site internet de Stephen King a confirmé trois jours plus tard que King était en train de travailler sur son nouveau roman. Son premier brouillon fut terminé au début de novembre 2011[7].

Le 19 février 2012, King lut le début de Docteur Sleep au Savannah Book Festival, à Savannah, Géorgie[8].

Dans une interview publiée dans Entertainment Weekly, King révèle avoir collaboré avec le chercheur Rocky Wood pour travailler l'histoire entre Shining et Docteur Sleep[9].

L'histoire a été en partie inspirée par Oscar, un chat thérapeute qui est capable de prédire la mort des patients en phase terminale ; à cela, King dit "Je me suis dit : « Je veux écrire une histoire sur ce sujet. Et puis j'ai fait le rapprochement avec Danny Torrance en tant qu'adulte, travaillant dans un hospice. »" "J'ai pensé : « C'est de cette façon que je vais écrire ce livre. [...] C'est comme si le chat était la transmission et Danny, le moteur. »"[10]

Informations sur la publication[modifier | modifier le code]

Le 8 mai 2012, le site officiel de Stephen King a annoncé une date de publication provisoire au 15 janvier 2013. Le livre est disponible en pré-commande le même jour, avec un nombre de pages égal à 544 et l'ISBN 978-1-4516-9884-8. Toutefois, la date exacte a été retirée le lendemain avec l'affirmation selon laquelle une date de sortie postérieure est prévue, et les articles en pré-commande ont été supprimés. En effet, Stephen King n'était pas satisfait de son histoire et décida de la retravailler. Le 18 septembre 2012, la publication est annoncée pour le 24 septembre 2013[11]. Cemetery Dance Publications publiera également le roman en édition limitée sous trois formes : Gift edition (limitée à 1750 exemplaires), Limited edition (limitée à 700 exemplaires) et Lettered édition (limitée à 52 exemplaires), à savoir que les deux dernières éditions seront signées par Stephen King et les illustrateurs.

Le 1er mars 2013, le site internet de Stephen King dévoile la couverture de Docteur Sleep[12].

Le 12 septembre 2013, les éditions Albin Michel annoncent la venue de Stephen King en France en novembre 2013, et par la même occasion, la publication de Docteur Sleep au 30 octobre 2013[13].

Accueil et distinctions[modifier | modifier le code]

Le roman est entré directement à la 1re place de la New York Times Best Seller list le 13 octobre 2013[14]. Il est resté 21 semaines dans ce classement, dont trois passées à la première place[15]. Il se classe à la 2e place des meilleures ventes de fiction aux États-Unis en 2013 avec plus de 942 000 exemplaires vendus[16].

Il fait partie de la liste des meilleurs romans de l'année 2013 du New York Times[17] et du Guardian[18]. La revue Lire l'a désigné comme le meilleur roman fantastique de l'année, affirmant que « certes, Docteur Sleep est manichéen » mais que ce défaut est largement compensé par la « maestria narrative, grâce à laquelle King nous déroute, nous retourne toujours, et fait claquer ses effets spéciaux, sa provocation, sans oublier un réalisme poisseux et un hypnotisme ahurissant »[19]. Pour Sabrina Champenois, de Libération, King est « en pleine forme » et son humour « fait passer outre certaines balourdises, contrebalance le pathos, la rédemption, l’ode à la différence ». Il « évite ici le manichéisme » car « la Tribu du Nœud Vrai est attachante. Un amas de branques mais si proches de nous, à la fois prétendants à l’immortalité et nostalgiques »[20]. Cécile Mury, de Télérama, évoque « une aventure picaresque, pleine de rebondissements »« King prouve encore une fois qu'il est un conteur diabolique, capable de nous éblouir avec de la poudre de perlimpinpin comme de nous faire toucher la réalité la plus poisseuse » avec ce « récit de genre, joyeusement assumé comme tel, con­cocté pour effrayer et divertir »[21].

Docteur Sleep a remporté le prix Bram Stoker du meilleur roman 2013[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Doctor Sleep » (consulté le 26 mars 2013)
  2. (en) « Recent News » (consulté le 26 mars 2013)
  3. (en) « Promo In the Tall Grass » (consulté le 26 mars 2013)
  4. appelées « le Don » dans le roman
  5. (en) « Stephen King planning possible sequel to The Shining »
  6. (en) « Stephen King in Person » (consulté le 26 mars 2013)
  7. (en) « Year 2012 is coming » (consulté le 26 mars 2013)
  8. (en) « "Stephen King, "The Shining" and the crapper" » (consulté le 27 mars 2013)
  9. (en) « "shelf-life.ew.com" » (consulté le 27 mars 2013)
  10. (en) « Stephen King unearths origin of 'The Shining' sequel 'Doctor Sleep' » (consulté le 27 mars 2013)
  11. (en) « Stephen King sets release date for 'The Shining' sequel » (consulté le 27 mars 2013)
  12. (en) « The Long Awaited Sequel To THE SHINING » (consulté le 27 mars 2013)
  13. Albin Michel annonce la venue de Stephen King en France en novembre
  14. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2013 », The New York Times,‎ 13 octobre 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  15. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2014 », The New York Times,‎ 2 mars 2014 (consulté le 25 mars 2014)
  16. (en) « PW 2013 Bestsellers », sur publishersweekly.com, Publishers Weekly,‎ 14 mars 2014 (consulté le 11 juin 2014)
  17. (en) « 100 Notable Books of 2013 », The New York Times,‎ 27 novembre 2013 (consulté le 19 décembre 2013)
  18. (en) Justine Jordan, « The Best Fiction of 2013 », The Guardian,‎ 3 décembre 2013 (consulté le 19 décembre 2013)
  19. « Docteur Sleep de Stephen King: meilleur roman fantastique 2013 », L'Express,‎ 28 novembre 2013 (consulté le 19 décembre 2013)
  20. Sabrina Champenois, « Docteur Sleep, à toute vapeur », Libération,‎ 18 novembre 2013 (consulté le 11 janvier 2014)
  21. Cécile Mury, « Docteur Sleep », Télérama,‎ 2 novembre 2013 (consulté le 11 janvier 2014)
  22. (en) « WINNERS: 2013 Bram Stoker Award », sur sfsignal.com (consulté le 12 mai 2014)