Roadmaster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roadmaster
Auteur Stephen King
Genre Roman
Fantastique / Horreur
Version originale
Titre original From a Buick 8
Éditeur original Scribner
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 24 septembre 2002
ISBN original 0-7432-2847-2
Version française
Traducteur François Lasquin
Lieu de parution Paris
Éditeur Albin Michel
Collection Romans étrangers
Date de parution 4 février 2004
Type de média Livre papier
Nombre de pages 450
ISBN 2-226-15076-5

Roadmaster (titre original : From a Buick 8) est un roman fantastique américain écrit par Stephen King, publié le 24 septembre 2002 aux États-Unis puis en France le 4 février 2004 aux éditions Albin Michel.

Résumé[modifier | modifier le code]

Après la mort de son père Curtis, un policier victime d'un accident de la route, Ned Wilcox rend de fréquentes visites à la Compagnie D dont faisait partie son père. Sandy Dearborn, le chef de la compagnie, se prend d'affection pour le jeune homme et l'embauche pour l'été afin qu'il rende quelques services à la compagnie. Intrigué par une vieille Buick 8 Roadmaster qu'il a vu dans le Hangar B, Ned se renseigne à son sujet et Sandy décide de lui raconter l'histoire étrange de ce véhicule, qui fascinait particulièrement Curtis.

En 1979, au fin fond de la Pennsylvanie, un homme mystérieux vêtu de noir s'arrête faire le plein à une station service. Mais l'homme disparaît dans d'étranges conditions obligeant la police, dont Sandy Dearborn, une nouvelle recrue, à venir enquêter à la station. Elle doit mettre sous scellés la Buick Roadmaster abandonnée. C'est en voulant déplacer la voiture que les policiers constatent qu'elle n'est qu'une excellente reproduction de Buick : le volant ne tourne pas, le tableau de bord est factice, etc. Et pourtant, le pompiste a vu cette voiture arriver. C'est alors que dans le garage où est désormais entreposée la voiture (le Hangar B), de mystérieux phénomènes se déroulent : la température baisse parfois brusquement, des éclairs lumineux jaillissent de la voiture, et des plantes et animaux inconnus sortent de son coffre. Le policier Ennis Rafferty disparaît sans laisser de trace alors qu'il était dans le hangar, de même qu'un petit voyou arrêté par la compagnie. Il est suggéré dans le livre que la Buick est en fait un portail vers une autre dimension. D'autres membres de la compagnie se sentent parfois attirés par la Buick mais les phénomènes étranges s'espacent de plus en plus avec les années, la puissance de la voiture semblant diminuer.

À la fin de l'histoire racontée par Sandy, Ned est persuadé que la Buick a un rapport direct avec la mort de son père. Pendant la nuit, il pénètre dans le hangar pour la détruire mais c'est en fait la Buick qui l'y a attiré. Sandy, saisi d'un pressentiment, arrive à temps pour sortir Ned de la voiture alors qu'un portail s'ouvre pour les entraîner vers un autre monde. Les autres membres de la compagnie arrivent pour les aider et le portail se referme, non sans que Sandy ait eu le temps de voir de l'autre côté des objets appartenant à Rafferty et au voyou disparu. Lors de l'épilogue, Ned s'est engagé dans la compagnie et la Buick tombe lentement en ruine, Ned pensant qu'elle a dépensé ses dernières réserves d'énergie dans sa tentative pour l'aspirer dans sa dimension.

Genèse[modifier | modifier le code]

Stephen King a eu pour inspiration un voyage en voiture qu'il a fait en mars 1999. En effet, il s'est arrêté dans une station essence de Pennsylvanie et, pendant qu'il jetait un coup d'œil aux alentours, il a glissé et a failli tomber dans un cours d'eau. L'idée qu'il aurait pu ne jamais être retrouvé lui a inspiré le roman[1]. Quelques mois plus tard, King a eu un grave accident lorsqu'il s'est fait renverser par une voiture. Bien que Roadmaster parle d'un accident de voiture fatal, King affirme qu'il n'a changé aucun détail de l'histoire pour la faire correspondre à ce qui lui est arrivé en réalité. Le titre original du roman est tiré d'une chanson de Bob Dylan From a Buick 6.

Accueil et distinctions[modifier | modifier le code]

Le roman est resté onze semaines sur la New York Times Best Seller list (dont une semaine à la première place), y apparaissant le 13 octobre 2002, directement à la première place[2]. Le Publishers Weekly le classe à la onzième place des meilleures ventes de romans aux États-Unis en 2002[3].

En 2003, Roadmaster a été nommé au prix Bram Stoker du meilleur roman[4].

Intertextualité[modifier | modifier le code]

  • Le modèle de la voiture est une Buick 8 Roadmaster bleue et blanche modèle 1958. Roadmaster est le second livre de Stephen King à donner « vie » à une voiture. En effet, l'un de ses romans les plus connus n'est autre que Christine, qui est une Plymouth Fury rouge et blanche également de 1958.
  • Le portail ouvert par la voiture correspond à la description d'un espace vaadash tel que décrit dans La Tour sombre.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Une adaptation cinématographique du roman, avec un scénario écrit par Richard Chizmar, devait être réalisée par Tobe Hooper[5], qui a déjà réalisé The Mangler et Les Vampires de Salem, mais un problème de financement a interrompu le projet en 2009[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « From a Buick 8 Inspiration », sur desperation.dk (consulté le 16 décembre 2014)
  2. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2002 », The New York Times (consulté le 18 mars 2011)
  3. (en) « Bestselling Books of the Year, 1996-2007 », Publishers Weekly (consulté le 18 mars 2011)
  4. (en) « 2003 Bram Stoker Awards », Locus Magazine (consulté le 18 mars 2011)
  5. (en) Kathy Lyford, « Tobe Hooper gets 'Buick' in gear », Variety (consulté le 29 août 2012)
  6. (en) « Five Films In Development Hell », sur horror-movies.ca (consulté le 29 août 2012)