Cimetière du Calvaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cimetière du Calvaire
Image illustrative de l'article Cimetière du Calvaire
Pays Drapeau de la France France
Région française Île-de-France
Ville Paris
Superficie 0,06 hectares
Mise en service 1801
Date d'abandon 1831
Coordonnées 48° 53′ 13″ N 2° 20′ 30″ E / 48.886822, 2.34179248° 53′ 13″ Nord 2° 20′ 30″ Est / 48.886822, 2.341792  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cimetière du Calvaire

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Cimetière du Calvaire
Personnalités enterrées
voir section dédiée

Situé au sommet de la butte Montmartre, le cimetière du Calvaire est l'un des deux derniers cimetières parisiens avec celui de Charonne jouxtant une église paroissiale. Avec une superficie d'environ 600 m2, il est le plus petit de tous les cimetières parisiens.

87 tombes y sont répertoriées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le côté nord de l'église Saint-Pierre de Montmartre, le cimetière du Calvaire est officiellement créé en 1688. Lors de la Révolution, il est entièrement saccagé. Il faisait en effet partie de l'ensemble monastique de l'abbaye royale de Montmartre qui fut alors totalement démantelée à l'exception de l'église Saint-Pierre.

Il est rouvert en 1801 pour accueillir les sépultures des habitants du quartier. En 1831, il est définitivement fermé, corrélativement à la création du cimetière Saint-Vincent par la commune de Montmartre. Les tombes ayant été données à perpétuité, les tombeaux ne sont plus utilisés que pour l'enterrement des descendants des familles qui ont acquis les droits.

C'est un des plus petits cimetière de Paris avec environ une surface de 600 m².

Aujourd'hui, il n'est accessible au public que le 1er novembre (jour de la Toussaint).

Tombes célèbres[modifier | modifier le code]

  • Le Duc de Crillon (Louis des Balbes de Berton de) (1742-1806) : général dont le père, également duc et général, donna son nom à l'Hôtel de Crillon (place de la Concorde)
  • Félix Desportes (1763-1849) : premier maire de Montmartre, ambassadeur, préfet
  • Baron Antoine Portal (1742-1832) : le plus célèbre médecin et chirurgien de l'époque, fondateur de l'Académie de médecine en 1820
  • Comte Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811) : amiral, explorateur célèbre
  • Comte Mathieu Dumas (1753-1837) : général, ministre de l'Empire, écrivain militaire.
  • Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785) : sculpteur français.
  • Étienne-Alexandre Bernier (1762-1806) : évêque d'Orléans.
  • François-Amable de Voisins, nommé évêque de Saint-Flour en 1808, mort en 1809 avant d'avoir reçu l'ordination épiscopale.
  • Princesse Galitzine, née Schipoff,
  • Famille Rigaud de Vaudreuil.
  • Famille de Montesquiou-Fezensac et Laborde.
  • Famille Fitz-James.
  • Général Swetchine et son épouse, Sophie Swetchine
  • Famille Debray, famille de meuniers de Montmarte ayant possédé jusqu'à dix moulins. Après 1814, il leur reste deux moulins. Nicolas-Charles Debray transforme les moulins Blute-Fin et Radet en guinguette et salle de bal. La tombe est surmontée d'un moulin.
  • Famille Lécuyer, famille de carriers de Montmartre.
  • Famille Feutrier qui ont été propriétaires du château rouge avant qu'il soit transformé en salle de bal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Barozzi, Guide des cimetières parisiens, p. 126-128, Éditions Hervas, Paris, 1990 (ISBN 978-2-903-118-57-0)
  • Jeannette Thibault, À la découverte de Montmartre, p. 72, Association Paris Historique, Paris, 2004 (ISBN 978-2-909653-13-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]