Centaurea cyanus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bleuet.

Le Bleuet (Centaurea cyanus ou Cyanus segetum Hill, 1762) en Suisse, en France et en Belgique, ou Centaurée bleuet[1] au Canada et en Belgique (Centaurea cyanus), est une plante herbacée de la famille des Astéracées (anciennement Composées). Très souvent adventice des champs de céréales, cette espèce fait partie des plantes messicoles qui deviennent de plus en plus rares. Il est parfois appelé Audifoin, Barbeau, Blavelle, Bleuet des champs, Casse-lunettes, Centaurée bluet ou Fleur de Zacharie.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante annuelle ou bisannuelle[2], aux tiges de couleur vert grisâtre, d'aspect velouté, aux feuilles lancéolées ou pennatilobées, aux fleurs bleues, parfois pourpres ou blanches, aux fleurons périphériques étalés. Sous le capitule, s'observent des bractées à bords ciliés (cils courts et réguliers, généralement bruns). La floraison a lieu entre mai et juillet.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Organes reproducteurs:
  • Graine:
  • Habitat et répartition:
    • Habitat type: annuelles commensales des cultures acidophiles, mésohydriques, mésothermes
    • Aire de répartition: cosmopolite

Données d'après: Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Utilisations médicinale et culinaire[modifier | modifier le code]

Un bleuet des champs

La décoction de bleuet était prescrite en cas d'irritation des yeux et des paupières et pour lutter contre la conjonctivite, et plus généralement pour les inflammations de la peau et des muqueuses[3] et en cosmétologie.

Les fleurs comestibles s'utilisent dans les desserts (mousses, salades de fruits ou gâteaux).

Il se retrouve également dans le thé Lady Grey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.especes.be/fr/2538
  2. P. Fournier, Les quatre flores de France, éd. P. Lechevalier, Paris, 1961
  3. G. Millanvoye, Mini-encyclopédie des médecines naturelles, France Loisirs, Paris, 1986 ISBN 2-7242-2864-2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]