Canard de Barbarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canard de Barbarie
{{#if:
Image illustrative de l'article Canard de Barbarie

Espèce canard
Taxon(s) concerné(s)
Nom scientifique Cairina moschata
Région d’origine
Région Amérique du Sud
Caractéristiques
Dimorphisme sexuel Grande taille
plumage
Plumage Noir et blanc, Blanc
Autre
Diffusion Mondiale
Utilisation Ponte/plume/viande

Le Canard de Barbarie désigne les races de canards domestiques issues d'une espèce de canard sauvage américain appelé canard musqué. Bien qu'il soit un oiseau d'origine tropicale, il s'adapte aux climats tempérés et peut supporter des températures allant jusqu'en dessous de -12 °C.

La cane préfère couver dans des emplacements un peu sombres. Elle pond d'une douzaine à une vingtaine d'œufs.

Description[modifier | modifier le code]

Le mâle est beaucoup plus gros que la femelle. Le canard de Barbarie se reconnaît facilement à la peau rouge qu'il porte sur la tête, de la base du bec jusqu'au cou, en particulier chez le mâle. De plus, celui-ci porte sur le bec une extension de peau, contrairement à la femelle. Quand il est en colère ou qu'il se sent menacé, le canard de Barbarie hérisse une crête de plume en haut de la tête.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le canard de Barbarie adulte est calme et silencieux. Incapable de voler en raison de son poids élevé (sauf quand un joli pompier lui court après, virilement, avec une épuisette)(contrairement à la femelle qui est légère), il déambule en balançant curieusement la tête. La cane niche dans des coins abrités, parfois en hauteur (boîtes, arbres creux, greniers ouverts).

Les mâles de cette espèce peuvent parfois se montrer agressifs pour défendre leur nourriture, leur territoire ou leur femelle ; les coups de bec sont douloureux mais sans conséquence. La femelle, quant à elle, n'hésite pas à attaquer les autres animaux et même l'homme pour défendre ses œufs ou ses canetons. Elle donne des coups d'ailes, elle pince, elle griffe avec ses pattes et l'ergot que possèdent ces canards sur le pouce. Les canards de Barbarie aiment être entourés de congénères avec lesquels ils peuvent communiquer de différentes façons : le mâle peut faire savoir à un autre qu'il n'est pas le bienvenu en émettant une sorte de sifflement sourd et saccadé, il peut également effrayer l'intrus en exécutant une sorte de danse ou il avance en baissant et levant la tête tout en émettant des cris sourds. Le canard adverse peut répondre en adoptant la même attitude. Le canard de Barbarie est surtout actif le matin et le soir, moment de la journée où la chaleur est moins ardente dans les régions tropicales d'où il est originaire. L'après-midi est consacré au repos, à l'ombre. Le canard de Barbarie vit toujours près de l'eau. Il entretient attentivement son plumage par de nombreux toilettages au cours de la journée.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Une femelle et ses canetons

La durée d'incubation des œufs est de 36 jours après la ponte du dernier œuf. Durant la couvaison, la femelle quitte son nid seulement 15 minutes par jour environ, temps nécessaire pour subvenir à ses besoins vitaux comme se nourrir, boire et déféquer. Les canetons peuvent mettre jusqu'à 24 heures pour casser leur coquille. Ils suivent leur mère car celle-ci leur prodigue la chaleur corporelle qu'ils n'arrivent pas encore à maintenir tout seuls. Le père ne participe pas à l'élevage des canetons bien que certains éleveurs aient remarqué, dans les régions tempérées, que certains mâles pouvaient prendre part au réchauffement nocturne des canetons.

Un couple de canards de Barbarie

Alimentation[modifier | modifier le code]

L'alimentation est composée de maïs, blé, pois, lombrics, limaces, d'insectes et de tout petits mammifères (souris, taupes) ou petits poissons (de 10 à 12 cm).

Domestication[modifier | modifier le code]

Il fut domestiqué par les sud-amérindiens puis a été introduit par les Espagnols en Europe au XVIe siècle; il est présent aujourd'hui dans de nombreuses parties du monde. La domestication du Canard musqué est assez simple.

Le Canard de Barbarie est représenté dans les élevages essentiellement par deux variétés :

  • noire et blanche ;
  • blanche.

mais existe également dans ces variétés :

  • noire
  • bleue
  • bleue et blanche
  • rouge (acajou)

Utilisation par l'homme[modifier | modifier le code]

Le cœur et le foie du canard de Barbarie sont utilisés dans la fabrication du produit homéopathique Oscillococcinum.

Croisement[modifier | modifier le code]

Le canard de Barbarie est différent du canard européen, mais il peut se croiser avec lui, donnant un hybride stérile, le mulard.

Le canard de Barbarie et le mulard sont les races les plus aptes au gavage pour obtenir du foie gras. Le « canard du sud-ouest », n'accepte que ces races.

Élevage[modifier | modifier le code]

Le canard de Barbarie peut être apprivoisé à l'instar des autres animaux de compagnie.[réf. nécessaire]

Divers[modifier | modifier le code]

Le terme Barbarie désigne manifestement une région étrangère et inconnue dans le nom de l’espèce canard de Barbarie. Celui-ci étant d'origine d’Amérique du Sud, il était donc inconnu en Europe avant la découverte de l’Amérique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Sauveur, Henri de Carville, Le canard de Barbarie, INRA, coll. « Du labo au terrain »,‎ 1990, 181 p. (ISBN 273800234x)

Liens externes[modifier | modifier le code]