Sarcelle à ailes bleues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anas discors

Description de cette image, également commentée ci-après

Individu dans un parc zoologique

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Anas

Nom binominal

Anas discors
Linnaeus, 1766

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Sarcelle à ailes bleues (Anas discors), connue aussi en tant que Sarcelle soucrourou, est une espèce de canards de surface de la famille des Anatidae. C'est un oiseau américain qui peut exceptionnellement être aperçu en Europe[1].

Description[modifier | modifier le code]

Mâle et femelle au Marais Léon-Provancher

Le plumage de l'espèce ressemble beaucoup à celui du Canard bridé. On la reconnaît parmi les autres Anatinae grâce à ses pattes jaunes caractéristiques. Le mâle adulte possède une tête gris-bleu avec un croissant blanc sur la joue, un corps brun clair avec une tache blanche à l'arrière et une queue noire. La femelle adulte est brune tachetée. Les deux sexes ont des miroirs bleus sur les ailes. En vol, leurs ailes se rabattent particulièrement vite.

Communication[modifier | modifier le code]

Le mâle émet des sifflements qui peuvent être repris par le couple. La femelle pousse des « quack » doux et haut perchés.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Enregistrement 1 :

Écouter la Sarcelle à ailes bleues
sur xeno-canto

Répartition[modifier | modifier le code]

Ce sont des oiseaux qui migrent en bandes vers l'Amérique centrale ou du Sud. Ils peuvent parcourir de très grandes distances y compris au-dessus de la surface des eaux.

Habitat[modifier | modifier le code]

Ils nichent dans les marais et les étangs de l'Amérique du Nord et du Centre. Le nid est une dépression bordée d'herbe, généralement entourée de végétation.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ces oiseaux s'alimentent en filtrant les eaux peu profondes. Ils se nourrissent principalement de végétaux, leur régime alimentaire peut inclure des mollusques et des insectes aquatiques.

Systématique[modifier | modifier le code]

Taxonomie et dénomination[modifier | modifier le code]

Georges-Louis Leclerc de Buffon utilise le terme de soucrourou pour désigner ces sarcelles, il affirme que ce terme est originaire de Guyane[2].

Phylogénie[modifier | modifier le code]

La phylogénie de l'espèce est disputée depuis longtemps. Certains auteurs[Qui ?] la pensent même autrefois proche de la sarcelle d'été. Des analyses de l'ADN de l'espèce révèlent que celui-ci est quasiment identique à celui de la sarcelle cannelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Séries temporelles », Anas discors, INPN
  2. (fr) Buffon, « La sarcelle soucrourou. Dixième espèce. », HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Vingt-quatrième.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :