Avempace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avempace, Ibn Baja (ابن باجة en arabe) ou Abu Bakr Mohammed ben Yahya ben as-Sayegh (أبو بكر محمد بن يحيى بن الصايغ), est un philosophe, médecin, astronome, géomètre, musicien et poète andalou, né à Saragosse vers 1085, et mort empoisonné à Fès vers 1138 après un passage par Oran[1][réf. insuffisante]. En Occident, son nom latinisé est Avempace. Il eut pour maître Avenzoar.

Esprit universel, musicien, compositeur, poète, scientifique et vizir, il écrivit plusieurs livres, comme la Lettre d’adieu, l’Épître de la conjonction de l’Intellect agent avec l’homme et le Régime du solitaire. Il composa également des chansons et des poèmes populaires, et s’adonna à l’étude des mathématiques, de l’astronomie et de la botanique.

Auteur d'ouvrages de mathématiques, de métaphysique et de morale fort estimés des musulmans et souvent cités avec éloge par Ibn Tufayl, il professait une philosophie mystique qui le fit accuser d'hérésie par ses coreligionnaires.

Du fait de son œuvre, il est en Occident ce qu'est Al Farabi pour l'Orient[2][réf. incomplète].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • La Conduite De L'isolé Et Deux Autres Épîtres, Éditions Vrin, 2010

Écrits relatifs à la musique[modifier | modifier le code]

  • Remarques sur l’audition
  • Traité des mélodies

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Munk S., Mélanges de philosophie juive et arabe, Paris, 1859

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notice d'autorité d'Avempace

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Portraits de médecins, sur le site de Medarus.
  2. D'après Ahmed Djebbar.