Alfred Aston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Aston
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 16 mai 1912
Lieu Chantilly, France Drapeau : France
Décès 10 février 2003 (à 90 ans)
Taille 1,73 m
Période pro. 1932-1956
Poste Ailier
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : France US Chantilly
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1932-1938 Drapeau : France Red Star
1938-1941 Drapeau : France RC Paris
1941-1946 Drapeau : France Red Star
1946-1947 Drapeau : France Angers SCO
1947-1948 Drapeau : France Stade français
1948-1949 Drapeau : France CA Paris
1949-1950 Drapeau : France CS Fontainebleau
1950-1951 Drapeau : France AC Amboise
1951-1956 Drapeau : France FC Tours
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1934-1946 Drapeau : France France 31 (5)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1948-1949 Drapeau : France CA Paris
1949-1950 Drapeau : France CS Fontainebleau
1950-1951 Drapeau : France AC Amboise
1951-1956 Drapeau : France FC Tours
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Alfred Aston, né le 16 mai 1912 à Chantilly et mort le 10 février 2003, était un footballeur international français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts dans le club de sa ville natale (US Chantilly), Alfred, surnommé « Fred », signe au Red Star en 1932 ; il devient dès lors footballeur professionnel.

Il débute en équipe de France deux ans plus tard, le 11 mars 1934, lors d'un match nul face à la Suisse (1-1). Il est le seul joueur français retenu dans la sélection continentale qui affronte l'Angleterre en 1938.

Il signe au Racing en 1938, mais rate les deux finales de Coupe de France 1939 et 1940. Non qualifié dans le premier cas, mobilisé dans le second.

Aston connaît sa dernière sélection chez les Bleus le 19 mai 1946 à l'occasion d'un mémorable succès face à l'Angleterre de Stanley Matthews et Billy Wright (2-1). Aston combine parfaitement avec Jean Prouff en une-deux sur le premier but français signé Prouff.

Surnommé « feu follet » en raison de ses dribbles rapides et déroutants pour les défenseurs adverses, Aston achève sa carrière professionnelle en évoluant dans l'équipe de vedettes mise en place par le Stade Français.

Alfred Aston n'abandonne pas le football après son départ du Stade Français en 1948, et se consacre au poste d'entraîneur-joueur puis d'entraîneur à des formations qu'il extrait des limbes : Fontainebleau et Tours au premier chef. À 39 ans, il participe ainsi activement, sur le terrain, à la qualification du FC Tours pour les 32e de finale de la Coupe de France 1952 face aux professionnels de l'AS Troyes. Il joue avec Tours jusqu'en 1956 (44 ans).

Il décède le 10 février 2003.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur-joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide de L'Équipe : Football 54, « Dictionnaire des internationaux français », p.102
  • Red Star, histoire d'un siècle, « Fred Aston, le feu follet », p.70-73

Liens externes[modifier | modifier le code]