Célestin Delmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Célestin Delmer
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Henri Célestin Delmer
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Villejuif (Val-de-Marne)
Décès (à 89 ans)
Lieu Saint-Maur-des-Fossés
(Val-de-Marne)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1932-1939
Poste Demi-centre
Parcours amateur
Saisons Club
0000-1928 Drapeau : France SO Paris-Est
1928-1929 Drapeau : France FC Mulhouse
1929-1932 Drapeau : France Amiens AC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1932-1935 Drapeau : France Excelsior Roubaix 086 0(5)
1935-1936 Drapeau : France Red Star 027 0(0)
1936-1939 Drapeau : France CA Paris 088 0(5)
Total 214 (10)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1930-1934 Drapeau : France France 11 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 février 2015

Célestin Delmer, né le 15 février 1907 à Villejuif et mort le 2 mars 1996 à Saint-Maur-des-Fossés, est un footballeur international français. Il évolue au poste de demi.

Maintes fois sélectionné dans les équipes de Paris et du Nord, Delmer porte à onze reprises les couleurs de l'équipe de France de 1930 à 1934, en particulier lors des deux premières Coupes du Monde et remporte la Coupe de France 1933 avec l'Excelsior Roubaix[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Célestin Delmer voit le jour à Villejuif, le 15 février 1907. C'est au Stade olympique Paris-Est qu'il se révèle, après quoi il intègre le FC Mulhouse et l'Amiens AC[1].

En club[modifier | modifier le code]

Amateur à Amiens (1929-1932)[modifier | modifier le code]

Delmer dispute les demi-finales de la Coupe de France 1930 au Stade olympique Yves-du-Manoir avec l'Amiens AC.

Célestin Delmer rejoint l'Amiens AC lors de la saison 1929-1930. Les joueurs de l'AAC sont alors de simples adhérents qui doivent payer une cotisation annuelle pour être considérés comme membres de la société[d 1]. Le club pratique alors l'amateurisme marron, qui consiste à rémunérer indirectement les joueurs amateurs, pour inciter les meilleurs à rejoindre l'équipe. Ainsi, Delmer se voit confier la gestion d'une crémerie[d 2].

Dès sa première saison, Delmer participe aux deux demi-finales de la Coupe de France que l'AAC dispute contre le RC France[2]. Grâce à un but en deuxième mi-temps lors de la première rencontre, l'Amiens AC égalise et obtient que la demi-finale soit rejouée[2]. Cependant, l'Amiens AC s'incline trois buts à un une semaine plus tard au stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes et ne se qualifie pas pour la finale[2]. En parallèle de la Coupe de France, Delmer dispute pendant trois ans avec l'Amiens AC le prestigieux championnat de Division d'Honneur du Nord, terminant deux fois quatrième[3], et dont les rencontres entre les clubs de Lille, Roubaix, Boulogne-sur-Mer et Amiens attirent les foules[4].

À Amiens, Delmer devient international français. Celui qui évolue alors au poste de demi-centre part en Uruguay disputer la première Coupe du monde de l'histoire au terme de sa première saison au club. Avec Ernest Libérati, ils sont deux amiénois dans le groupe France[5].

Le football, qui est alors un sport amateur, devient professionnel en 1932[6]. Cependant, alors que l'Amiens AC est l'un des meilleurs clubs de province des années 1920[4], les dirigeants amiénois décident de rester dans les rangs amateurs[5] et de ne pas rejoindre ce championnat de France professionnel nouvellement créé. Delmer, alors joueur international français, s'engage avec l'Excelsior Roubaix.

Professionnel à Roubaix (1932-1935)[modifier | modifier le code]

Dès sa première année au club, Delmer et sa nouvelle équipe remportent la Coupe de France. Une finale unique dans les annales (en dehors des finales purement parisiennes), les deux clubs représentés étant de la même ville de Roubaix. L'Excelsior prend le meilleur sur le RC Roubaix (3-1)[1].

Suite à Paris[modifier | modifier le code]

Ce milieu de terrain porte ensuite les couleurs du Red Star, lors de la saison 1935-1936 avant de rejoindre le club du CA Paris pour une longue fin de carrière en Division 2[1].

En sélection (1930-1934)[modifier | modifier le code]

But de Subiabre lors de Chili-France
Delmer voit le Chili battre la France (1-0) durant son seul match du Mondial 1930.

Célestin Delmer joue pour la première fois avec l'équipe de France le 11 mai 1930 au stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes. Les Bleus reçoivent alors la Tchécoslovaquie et s'inclinent 3-2[7].

Delmer est retenu pour disputer la première Coupe du monde quelque mois plus tard en Uruguay. Sur les trois rencontres jouées par la France, il n'en joue qu'une, la dernière, contre le Chili perdue 1-0.

Après l'élimination lors de la Coupe du monde 1930, la sélection reste quelque temps en Amérique du Sud et dispute, le 1er août 1930, le premier France-Brésil au stade Chavez de Rio de Janeiro (défaite 3-2). Ce match est reconnu par la Confédération brésilienne de football (CBD) mais pas par la Fédération française (FFF)[8].

Delmer connaît sa dernière sélection le 15 avril 1934 lors du match du match de qualification pour la Coupe du monde 1934 face au Luxembourg (victoire 6-1)[9]. Il quitte le maillot bleu sur un succès, seulement son deuxième en douze matchs avec la France (pour deux matchs nuls et huit défaites).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Célestin Delmer est un joueur dont on parle peu dans les comptes rendus mais qui joue le rôle le plus éminent dans les succès de son équipe puisque, sans lui, la défense est mal assurée et les attaques ne partent pas[1],[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Sélections de Delmer[10]
# Date Compétition Affiche Score
1 11/05/1930 Amical France Drapeau : France - Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2-3
2 25/05/1930 Belgique Drapeau : Belgique - Drapeau : France France 1-2
3 19/07/1930 Coupe du monde 1930 Chili Drapeau : Chili - Drapeau : France France 1-0
4 07/12/1930 Amical France Drapeau : France - Drapeau : Belgique Belgique 2-2
5 25/01/1931 Italie Drapeau : Italie - Drapeau : France France 5-0
6 15/02/1931 France Drapeau : France - Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1-2
7 25/05/1933 France Drapeau : France - Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 1-1
8 10/06/1933 Tchécoslovaquie Drapeau : Tchécoslovaquie - Drapeau : France France 4-0
9 06/12/1933 Angleterre Drapeau : Angleterre - Drapeau : France France 4-1
10 25/03/1934 France Drapeau : France - Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1-2
11 15/04/1934 Qualif. CdM 1934 Luxembourg Drapeau : Luxembourg - Drapeau : France France 1-6

Ce tableau présente les statistiques de Célestin Delmer[11],[12].

Statistiques de Célestin Delmer
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B
1929-1930 Drapeau de la France Amiens AC - - - 6 0 3 0 9 0
1930-1931 Drapeau de la France Amiens AC - - - 4 0 3 0 7 0
1931-1932 Drapeau de la France Amiens AC - - - 3 0 - - 3 0
Sous-total 0 0 13 0 6 0 19 0
1932-1933 Drapeau de la France Excelsior Roubaix D1 18 1 8 0 2 0 28 1
1933-1934 Drapeau de la France Excelsior Roubaix D1 26 3 3 0 3 0 32 3
1934-1935 Drapeau de la France Excelsior Roubaix D1 28 1 3 0 - - 31 1
Sous-total 72 5 14 0 5 0 91 5
1935-1936 Drapeau de la France Red Star D1 23 0 4 0 - - 27 0
1936-1937 Drapeau de la France CA Paris D2 29 2 - - - - 29 2
1937-1938 Drapeau de la France CA Paris D2 31 1 - - - - 31 1
1938-1939 Drapeau de la France CA Paris D2 28 2 - - - - 28 2
Sous-total 88 5 - - 0 0 88 5
Total sur la carrière 183 10 31 0 11 0 225 10

Palmarès[modifier | modifier le code]

Coupe de France (1)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Célestin Delmer », sur allezredstar.com (consulté le 8 février 2015)
  2. a, b et c « Coupe de France 1929-1930 », sur fff.fr, Fédération française de football
  3. « France - Division d'Honneur - Nord 1919-1932 », sur rsssf.com
  4. a et b « L'année où le foot français est devenu pro », L'Équipe, vol. 67, no 21252,‎ , p. 3
  5. a et b « Histoire- Coupe du Monde », sur amiensfootball.com,‎ (consulté le 8 février 2015)
  6. Gilles Gauthey (préf. Gabriel Hanot), Le football professionnel français, t. 1,‎ , « Naissance, enfance, adolescence et maturité du football professionnel en France », p. 18
  7. « Célestin Delmer », sur lequipe.fr (consulté le 8 février 2015)
  8. « 1930, le match «oublié» », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 5 février 2015)
  9. « Fiche de Célestin Delmer », sur fff.fr (consulté le 8 février 2015)
  10. a et b « Galerie des grands joueurs du Red Star 93 », sur allezredstar.com (consulté le 8 février 2015)
  11. « Célestin Delmer », sur pari-et-gagne.com (consulté le 8 février 2015)
  12. (en) « Célestin Delmer », sur national-football-teams.com (consulté le 8 février 2015)

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • François Dubois, Naissance et essor du football à Amiens, Encrage, coll. « Hier »,‎ , 192 p. (ISBN 2-906389-36-6) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  1. Dubois, p. 35
  2. Dubois, p. 144