Fritz Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Keller.
Fritz Keller
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Strasbourg (Empire allemand)
Décès (à 71 ans)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 1933-1939
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1933-1939 Drapeau : France RC Strasbourg 165 (84)
Parcours amateur
Saisons Club
1939-1944 Flag of German Reich (1935–1945).svg Red Star Strasbourg
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1934-1937 Drapeau : France France 08 (3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 février 2015

Frédéric « Fritz » Keller, né le 21 août 1913 à Strasbourg et mort le 8 juin 1985, est un footballeur international français.

Biographie[modifier | modifier le code]

RC Strasbourg et équipe de France (1933-1939)[modifier | modifier le code]

Fils d'un père allemand et d'une mère alsacienne, lui et ses deux frères, Albert et Curt, eux aussi joueurs au Racing, arrivent à RC Strasbourg au début des années 1930. Fritz, qui évolue comme ailier ou avant-centre, est la première vedette du Racing lors des débuts professionnels du club[1].

Au cours d'une assemblée générale extraordinaire le 10 juin 1933 au Restaurant de la Bourse, le RC Strasbourg se prononce en faveur du passage au professionnalisme[2]. Le Racing participent au premier championnat de Division 2 en 1933-1934 et accroche la quatrième place de la poule Nord, ce qui l'autorise à disputer les barrages de promotion. Après deux succès contre le FC Mulhouse (0-0 et 3-1) et contre l'AS Saint-Étienne (2-0 et 4-4), le RCS remporte les barrages et est promu en première division.

Fritz Keller est le premier joueur du RC Strasbourg appelé en équipe de France, le 10 mai 1934 face aux Pays-Bas (victoire 5-4)[3]. La France y gagne sa place pour la Coupe du monde 1934 disputée en Italie, au cours de laquelle Keller est titulaire lors du seul match français face à la Wunderteam autrichien[1].

Photographie de l'équipe de la saison 1936-1937, quatre joueurs sont agenouillés et les autres debout
Keller (debout, troisième de la gauche) avec l'équipe de la saison 1936-1937.

Pour cette première saison au sein de l'élite en 1934-1935, le Racing fait mieux que résister. Champion d'automne[2], il perd sa chance de remporter le titre national lors de la réception de son concurrent direct, le FC Sochaux, lors de la 25e journée. Battu 1-0 au stade de la Meinau devant 25 000 spectateurs[4], il ne parvient pas à refaire son retard sur son concurrent et finit deuxième à seulement un point du titre[2]. Keller marque 21 buts pour sa première saison en D1, cela restera son meilleur total.

Les saisons suivantes sont tout aussi honorables, le Racing finissant successivement 3e, 6e, 5e et 10e d'un championnat à seize clubs.

Le 21 mars 1937, Fritz Keller joue son dernier match avec l'équipe de France lors d'un déplacement chez l'équipe d'Allemagne (défaite 4-0). Il totalise huit sélections en bleu, toutes effectuées en match amical excepté la rencontre lors du Mondial 1934, et trois buts[5].

Le RC Strasbourg (short blanc) s'incline 2-1 en finale de la Coupe de France 1937 contre le FC Sochaux.

Le 9 mai 1937, la vingtième finale de Coupe de France offre au public de Colombes un derby de l'est entre le RC Strasbourg et le FC Sochaux. À la 31e minute, sur un corner tiré par Fritz Keller, Oskar Rohr ouvre la marque pour les Strasbourgeois. Sochaux égalise sept minutes plus tard et, avant la pause, Keller envoie un frappe puissante sur la barre transversale. Sochaux marque finalement à trois minutes du terme et remporte le trophée[6].

Red Star pendant la Guerre (1939-1944)[modifier | modifier le code]

À l'époque de la Gauliga Elsass entre 1940 et 1945, il existe une rivalité exacerbée entre le RC Strasbourg, renommé à cette époque « Rasensportclub Straßburg », et le « Sportgemeinschaft SS Straßburg », nouveau nom du Red Star Strasbourg. Le Red Star passe sous le contrôle de la force paramilitaire allemande de la Schutzstaffel (SS), qui veut à cette occasion montrer sa puissance dans cette Alsace nouvellement annexée. Le club de la SS essaie de débaucher les meilleurs joueurs du RCS en leur promettant une rémunération importante, puis en les menaçant d'emprisonnement ou d'enrôlement de force dans la Wehrmacht sur le front de l'Est[7],[8]. Les quelques joueurs qui endossent alors le maillot SS sont haïs par la population. Parmi ceux-ci, Fritz Keller est sifflé pendant 90 minutes par le public strasbourgeois lors de son premier match pour son nouveau club contre le RCS[9].

Ces débauchages permettent au SG SS Straßburg de prendre le dessus sportivement sur le RCS puisqu'il remporte le championnat d'Alsace 1942[10] et arrive jusqu'en quart de finale du championnat d'Allemagne la même année[11].

Retraite[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, Keller est entraîneur-joueur à Sarrebourg, puis Saverne au début des années 1950[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Fritz Keller [12]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B
1933-1934 Drapeau de la France RC Strasbourg D2 27 24 2 1 2 1 31 26
1934-1935 Drapeau de la France RC Strasbourg D1 30 21 3 3 3 1 36 25
1935-1936 Drapeau de la France RC Strasbourg D1 17 5 2 0 - - 19 5
1936-1937 Drapeau de la France RC Strasbourg D1 25 8 7 2 3 1 35 11
1937-1938 Drapeau de la France RC Strasbourg D1 29 11 2 2 - - 31 13
1938-1939 Drapeau de la France RC Strasbourg D1 21 7 - - - - 21 7
Sous-total 149 76 16 8 8 3 173 87
1939-1940 Drapeau de la France Red Star Strasbourg - - - - - - - 0 0
1940-1941 Drapeau de l'Allemagne Red Star Strasbourg Gauliga Elsass - - - - - - 0 0
1941-1942 Drapeau de l'Allemagne Red Star Strasbourg Gauliga Elsass - - - - - - 0 0
1942-1943 Drapeau de l'Allemagne Red Star Strasbourg Gauliga Elsass - - - - - - 0 0
1943-1944 Drapeau de l'Allemagne Red Star Strasbourg Gauliga Elsass - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 149 76 16 8 8 3 173 87

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnat de France
  • Vice-champion en 1935
Coupe de France
Gauliga Elsass (1)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Frédéric Keller », sur racingstub.com (consulté le 10 février 2015)
  2. a, b et c Gauthey 1961, p. 235
  3. « Fiche de Frédéric Keller », sur lequipe.fr (consulté le 10 février 2015)
  4. Gauthey 1961, p. 236
  5. « Fiche de Fritz Keller », sur fff.fr (consulté le 10 février 2015)
  6. « 9 mai 1937 : RCS-Sochaux 1-2 », sur racingstub.com,‎ (consulté le 10 février 2015)
  7. Bitzer 2003
  8. Fanch Gaume, « Quand Strasbourg et Metz étaient allemands », France Football,‎ , p. 62-63
  9. Claire-Marie Denis et Cédric Douzant, « En terrain ennemi », dans CUEJ 2006, p. 6-7
  10. (de) « Résultat de la Gauliga Elsass 1941-1942 », sur f-archiv.de,‎ (consulté le 21 février 2009)
  11. (en) « Résultat du championnat d'Allemagne 1941-1942 », sur rsssf.com,‎ (consulté le 21 février 2009)
  12. Statistiques de Fritz Keller sur pari-et-gagne.com

Ouvrages de référence[modifier | modifier le code]