Bataille de Hunayn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Hunayn
Informations générales
Date 630
Lieu Hunayn, dans le sud-ouest de la Péninsule Arabique
Issue Victoire musulmane
Belligérants
musulmans
tribu des Quraych
tribus des Hawâzin
tribu des Thaqîf
Commandants
Mahomet Malik ibn Awf Al-Nasri
Forces en présence
12 000 hommes 20 000 hommes
Pertes
inconnues 70 hommes et beaucoup de captifs
Coordonnées 22° 58′ 24″ N 38° 49′ 11″ E / 22.9733, 38.819722° 58′ 24″ Nord 38° 49′ 11″ Est / 22.9733, 38.8197  

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

(Voir situation sur carte : Arabie saoudite)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Hunayn.

La bataille de Hunayn opposa Mahomet et ses compagnons aux bédouins de la tribu de Hawazin et de Thaqif en l'an 630 (an 8 de l'Hégire), dans une vallée sur l'une des routes allant de la Mecque à Ta'if. La bataille s'acheva par une victoire décisive pour les musulmans, qui firent de très nombreux captifs. La bataille de Hunayn est l'une des deux seules batailles mentionnées nommément dans Le Coran, « L’Immunité ou le Repentir », IX, 25, (ar) التوبة.

Prélude[modifier | modifier le code]

Les Hawazin et leur alliés les Thaqif commencèrent à mobiliser leurs forces quand ils apprirent par leurs espions que Mahomet et son armée avaient quitté Médine pour lancer un assaut sur la Mecque. Les confédérés pensaient attaquer l'armée musulmane quand celle-ci serait en train d'assiéger la Mecque. Cependant, Mahomet découvrit leurs intentions grâce à ses propres espions dans le camp des Hawazin, et marcha sur les Hawazin avec 12 000 hommes, juste deux semaines après la conquête de la Mecque. Il s'était écoulé seulement quatre semaines depuis qu'ils avaient quitté Médine.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le commandant bédouin Malik ibn Awf Al-Nasri tendit une embuscade aux musulmans dans des gorges sinueuses de la route vers Al-Taif. Les musulmans, surpris par l'assaut de la cavalerie bédouine, furent mis en déroute. Ils pensaient que la cavalerie bédouine campait à Atwas. Les historiens modernes n'ont pas réussi à reconstruire complètement le cours de la bataille à partir de ce point car les différentes sources musulmanes donnent des informations contradictoires.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Comme Malik ibn Awf al-Nasri avait emmené avec lui les familles et tous les équipages des Hawazin, les musulmans purent faire de nombreux prisonniers : 6000 femmes et enfants, et 24000 chameaux. Certains bédouins s'enfuirent, se séparant en deux groupes. Un groupe rebroussa chemin, ce qui donna lieu à la bataille d'Autas, alors que la plus grande partie des fuyards trouva refuge à Al-Ta'if, où Mahomet les assiégea[1]. Les combattants Hawazin se convertirent tous à l'islam, et en conséquence tous les captifs furent libérés immédiatement[2].

Hadith sur la bataille de Hunyan[modifier | modifier le code]

  1. Sahih al-Bukhari : 4:53:370
  2. Al Muwatta : 21.21.10.19

Références[modifier | modifier le code]

  1. Version anglaise: Mubarakpuri, The Sealed Nectar, p. 261. (online). Version française: Moubarakfawri, Le Nectar Cacheté (Ar-Raheeq Al-Makhtoum): La biographie du Prophète (1st Ed. 1999), p. 567 (online)
  2. Martin Lings, "Le Prophète Muhammad. Sa vie d'après les sources les plus anciennes", éd. Le Seuil, 1983, p.506

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]