Koufa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kûfa
Koufa, Al-Kûfa
(ar) الكوفة
Administration
Pays Drapeau de l’Irak Irak
Province An-Najaf
Démographie
Population 110 000 hab. (2003 estimation)
Géographie
Coordonnées 32° 01′ 49″ N 44° 24′ 01″ E / 32.030326, 44.400194 ()32° 01′ 49″ Nord 44° 24′ 01″ Est / 32.030326, 44.400194 ()  
Altitude 30 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 13.svg
Kûfa

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 13.svg
Kûfa
Sources
« Index Mundi »

Koufa ou Kûfa (الكوفة [al-kūfa]) est une ville d'Irak, environ 170 km au sud de Bagdad, et à 10 km au Nord-est de Nadjaf. Elle est située sur les rives du fleuve Euphrate. La population en 2003 était estimée à 110 000 habitants. C'est la deuxième ville de la province de Nadjaf.

Avec Kerbala, et Nadjaf, Koufa est une des trois villes irakiennes de grande importance pour les musulmans chiites.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur une décision du calife `Omar, Koufa a été construite pour être un pôle d'immigration arabe dans le sud de la Mésopotamie, et de devenir la capitale. Les Arabes recherchaient un endroit où ils ne souffriraient pas de maladies. À l'emplacement de Koufa, il y avait une ville Sassanide qui faisait partie d'une province perse.

Les quartiers arabes de la ville ont été construits en 638, à peu près au même moment qu'à Bassora, quand les armées arabes combattaient les Sassanides. La ville fut construite en briques cuites. On commença par construire la mosquée au centre de la ville à 1,5 km de l'Euphrate. On creusa un réservoir d'eau prévu pour 20 000 habitants. La population de Koufa était formée d'immigrants arabes venant soit de la région de La Mecque, soit du sud de l'Arabie, Yémen et Hadramaout, certains d'entre eux étaient chrétiens ou juifs.

En 655, les habitants de Koufa soutiennent `Alî contre le calife `Uthman.

Lorsque `Alî est devenu calife, il a déplacé son quartier général à Koufa pendant qu'il se préparait à la bataille avec Mu`âwîya qui menait une révolte à partir de la Syrie. `Alî fit creuser un puits dans la ville (656).

`Alî a été tué à Koufa (661), et enterré dans la ville voisine de Nadjaf. Après l'accession de Mu`âwîya au califat, Koufa est devenue la base des partisans d'`Alî et des kharijites. Plus tard ses habitants abritèrent son fils Husayn.

Vers 670, une digue fut construite pour protéger la ville des crues du fleuve.

En 685, Koufa fut le théâtre de la révolte Kharijite de al-Mukhtâr.

C'est de Koufa que partit la révolution abbasside qui allait renverser les Omeyyades (750).

En 754, le calife abbasside al-Mansûr fit construire la forteresse et creuser un fossé pour entourer la ville. Mais il quitta Koufa pour Bagdad dont il fit sa capitale.

Vers 877, Hamdan Qarmat ben al-Acha`th (???-891) déployait une intense activité dans la région de Koufa. En 917, sous le règne de son fils Abû Tahir (???-932), les Qarmates ont pillé Koufa et Bassora..

Au début du Xe siècle, les Bouyides construisirent non loin de Koufa la nouvelle ville de Nadjaf dont ils firent leur capitale. Nadjaf contenait le mausolée d'`Alî. Koufa déclina. La grande mosquée qui existait encore au XIIe siècle est maintenant un chantier de fouilles archéologiques.

Au milieu du VIIIe siècle, la ville devint provisoirement la capitale des Abbassides en attendant la construction de Bagdad. Actuellement, Koufa reste un centre important d'étude, c'est là que s'est développée la calligraphie arabe et le premier style d'écriture arabe : le style coufique. Ce style d'écriture, connu plus tard comme le style coufique a commencé un siècle avant la fondation de la ville de Koufa. Le style dérive de l'un des quatre styles arabes préislamiques qui a alors atteint son niveau de perfection décorative.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir